La firme chinoise OnePlus a tenu à se justifier dans l’affaire médiatique autour de sa prétendue appartenance à Oppo. Elle explique qu’il s’agit simplement d’une confusion.

OnePlus One

À force d’attirer les regards, on attire aussi les mauvais. OnePlus a dû faire face la semaine dernière à de drôles de soupçons, des médias chinois ayant mis la main sur des documents publiés par l’Autorité de surveillance des marchés de Shenzhen (SIPO), et prouvant que la firme était en partie financée par son « concurrent » Oppo. Une demi-surprise, puisqu’on savait déjà en substance que les deux compagnies étaient gérées par la même maison mère. Une demi-surprise aussi en raison des stratégies presque semblables adoptées par les deux protagonistes. Il n’y a d’ailleurs jamais eu de cachotterie à ce sujet, et l’on savait également que de nombreux employés de OnePlus sont des anciens d’Oppo. Un membre de OnePlus, passé par nos locaux, nous avait d’ailleurs parlé de leurs relations, et expliqué qu’il y avait beaucoup de compétition entre ces deux marques.

Alors d’où vient ce malentendu ? Et y a-t-il réellement une tentative de « tromperie » de la part de OnePlus ? Pas du tout, répondent les dirigeants de la firme. Dans un email adressé à Gizchina, média spécialisé en Chine, ils expliquent « comprendre la confusion puisque beaucoup de personnes découvrent seulement OnePlus » mais que « comme dit depuis le début, OnePlus est une entité à part qui partage des investisseurs communs avec Oppo ». Parce qu’il y a en fait deux Oppo. Ils continuent : « L’un de ses investisseurs est Oppo Electronics. Il s’agit d’une société d’investissement et n’est pas la même chose que Oppo Mobile. OnePlus est en pourparlers avec d’autres investisseurs ». Une explication qui a du sens, certes, mais qui joue un peu sur les mots.

Jeux de mots

Dans les faits, Oppo Electronics est la firme qu’on appelle familièrement Oppo. C’est un fabricant de matériel électronique fondé en 2004, qui s’est d’abord fait connaitre pour la fabrication de lecteurs MP3 et de lecteurs DVD. Ayant développé ses activités, elle produit aujourd’hui des smartphones. C’est du moins l’activité propre à sa branche Oppo Mobile. OnePlus est donc bel et bien financé par Oppo, même si la start-up se développe indépendamment. On trouve des centaines d’exemples de « partenariats » du type à travers le monde des affaires, et il n’y a pas de quoi s’emballer si l’Autorité de surveillance des marchés ne le fait pas.

Si techniquement, cela ne change rien, c’est au niveau de l’image que l’affaire écorne un peu OnePlus et pousse ses têtes pensantes à la justification. La firme a travaillé son image rebelle et différente pour le teasing de son OnePlus One, et l’exposition au grand jour d’une indépendance en demi-teinte n’est pas là pour la servir. Le revers de la médaille, sans doute.