Avec la dernière mise à jour Android 5.1.1 Lollipop sur le Galaxy S6, Samsung a apporté le support des photos au format RAW (DNG). Pratique pour les amateurs de photographie qui veulent tirer le meilleur du capteur photo de 16 mégapixels. Nous avons pu réaliser un comparatif afin d’analyser la qualité entre une photo JPEG et la même au format RAW (DNG). Un comparatif qui permet également de vous donner quelques conseils sur le choix de l’application qui s’est finalement révélé assez facile.

c_Samsung-Galaxy-S6-Test-DSC07861

Au départ, cet article était censé être uniquement un comparatif détaillé des photos entre les photos au format JPEG et RAW (DNG) sur notre Samsung Galaxy S6 doté d’un capteur Sony IMX240. Mais nous avons rencontré de nombreuses embuches qui nous ont conduits à revoir légèrement l’angle de ce dossier. En effet, avec la mise à jour Android 5.1.1 des Galaxy S6 et S6 edge, de nombreux utilisateurs ont rapporté l’existence du support de l’enregistrement des photos au format RAW (DNG). Pour rappel, le format DNG sous Android permet – grâce à la nouvelle API Camera2 sous Lollipop – de créer une photo au format brut en sortie de capteur, avec le moins de traitement logiciel possible et aucune compression. Il en résulte donc un fichier très volumineux (environ 30 Mo sur le Galaxy S6 avec son capteur de 16 mégapixels) mais plus facilement modifiable sous les logiciels dédiés comme Adobe Lightroom pour réaliser des modifications sans perte de qualité. Il est alors possible d’ajuster l’exposition, le contraste, la balance des blancs, la présence, la netteté, etc. Encore faut-il réussir à prendre des photos en RAW…

Un support aléatoire du format DNG / RAW

Dans les faits, il est pour le moment difficile de réaliser des clichés en RAW sur le Galaxy S6 dans de bonnes conditions. En effet, il semble que le support du RAW soit assez mal implanté puisque l’application Manual Camera Compatibility qui sert à tester la compatibilité des terminaux avec l’API Camera2 nous indique que le Galaxy S6 ne supporte pas la prise de vue au format RAW et l’application L Camera ne fonctionne pas. Nous avons alors testé l’application Camera FV-5 qui supporte bien le RAW mais avec une mise au point impossible à effectuer… Enfin, l’application A Better Camera se contentait d’indiquer ne pas supporter le RAW avec notre appareil. Il ne restait alors, à notre connaissance, plus qu’à tester l’application Snap Camera HDR. Et ça fonctionne, après s’être délesté de 1,49 euro.

Snap Camera HDR

Le RAW ! Et une interface dépouillée (par défaut)

Snap Camera HDR est une application très complète, avec de nombreux réglages. Il est ainsi possible de régler les ISO, l’ouverture, la balance des blancs et bien entendu d’enregistrer les photos au format RAW. Toutefois, l’ergonomie de l’application n’est pas aussi bonne que l’application de base de Samsung ou même, mieux, de l’application de base du LG G4. Mais au moins, c’est la seule application qui nous permet d’enregistrer les photos au format RAW. Voyons alors le résultat.


 

Au niveau de la taille, les fichiers DNG atteignent 32 Mo quand les photos JPEG (en mode Best sous Snap Camera HDR) se limitent à environ 10 Mo par fichier. Absence de compression oblige, et comme on peut le voir dans les captures ci-dessous (en mode 100%), la photo DNG dispose d’un niveau de détails bien plus élevé, on arrive même à distinguer les sous-pixels de la dalle de l’ordinateur. Mais le manque de traitement induit un bruit numérique et un grain un peu trop prononcé. Il faut alors obligatoirement passer par la case développement par l’intermédiaire d’un logiciel dédié (comme Lightroom) pour régler les différents paramètres de l’image.


 


 

Sur les deux exemples ci-dessus, j’ai volontairement retouché les fichiers DNG de manière lourde, avec un traitement qui pourrait ressembler au mode HDR d’un téléphone, afin de montrer ce qu’il était possible de faire avec un fichier DNG sans perte de qualité. Il est bien sûr possible de « développer » de plusieurs manières différentes, pour l’adapter aux goûts de chacun et faire ressembler le cliché à la réalité.


 

Sur cette dernière photo, le développement RAW a permis d’accentuer l’effet de flou en arrière-plan en mettant davantage en avant la rambarde au premier plan. Les arbres prennent également de l’importance, contrairement à la rue qui s’efface davantage.

 

Le Galaxy S6 encore plus intéressant

Au final, les RAW apportent un avantage au Galaxy S6 face à la concurrence pour les utilisateurs prêts à passer un peu de temps pour le développement des photos. D’ailleurs, la version mobile de Lightroom supporte l’édition des fichiers DNG si le terminal dispose de Lollipop. Les amateurs de photo sur smartphones seront donc ravis, puisqu’il est désormais possible de se passer d’un ordinateur tout le long de la chaîne, de la prise de vue en RAW à l’édition du fichier DNG pour le sortir en JPEG et le partager sur les réseaux sociaux.

Le Galaxy S6 rattrape donc son retard sur le LG G4 qui supporte pour sa part l’intégralité de l’API Camera2 depuis sa sortie avec notamment l’enregistrement des photos au format RAW / DNG. Lors de notre comparatif photo entre le LG G4, le Samsung Galaxy S6 et l’Apple iPhone 6, nous avions noté un manque de détails pour le Galaxy S6. Avec les fichiers DNG, ce point négatif n’existe donc plus.

Une compatibilité à peaufiner

Toutefois, il reste encore des points à éclaircir comme cette compatibilité aléatoire avec les applications. Pourtant, en vérifiant les informations issues de l’ISP du capteur Sony, on aperçoit bien le support du RAW. Il est donc probable qu’une future mise à jour des applications incompatibles permette d’utiliser la capture DNG sur les Galaxy S6 et S6 edge. Il serait également intéressant de réaliser un comparatif entre les capteurs Sony et Samsung en mode RAW, puisque pour rappel, les Galaxy S6 et S6 edge sont aléatoirement équipés de l’un ou l’autre, avec un rendu pas toujours identique selon les scènes. Enfin, il faudrait que Samsung mette à jour son application Appareil photo afin de bénéficier du support du RAW sans passer par une application tierce.

  • Pour les plus curieux, il est possible de télécharger une archive contenant les photos JPEG et DNG dans leur définition originale.