Il y a quelques semaines, Samsung a présenté à la fois son Gear Fit 2, bracelet connecté orienté fitness, mais aussi ses écouteurs Gear IconX, eux aussi dédiés aux sportifs. À cet effet, ils embarquent un capteur de fréquence cardiaque qui mesure les pulsations sur l’oreille (comme les bracelets le font à votre poignet). Une bonne idée, mais le produit pèche ailleurs. Petit tour d’horizon.

IMG_6685

Fiche technique

Modèle Samsung Gear Icon X
Mémoire interne4 Go
Batterie47 mAh
Batterie étui315 mAh
Capteur cardiaqueOui
AccéléromètreOui
Dimensions 18,9 x 26,4 x 26 mm
Dimensions étui35,3 x 30,3 x 92 mm
Bluetoothv4.1 (BLE)

Design

Samsung sait faire de beaux produits, et il le prouve une nouvelle fois avec ces Gear IconX que l’on n’attendait pas forcément. Profitant de la sortie du Gear Fit 2 donc, Samsung a souhaité étoffer son catalogue dédié aux sportifs avec ces écouteurs Bluetooth. Une idée intéressante, puisque Samsung souhaite depuis longtemps orienter certains de ses produits et quelques-unes de ses fonctionnalités en ce sens. Récemment, l’application S Health s’est même montrée aussi complète que certaines applications fitness spécialisées.

IMG_6681

Bref, parlons d’abord du boîtier de ces IconX, qui sert de rangement aux écouteurs, mais qui permet également de les recharger. Il intègre en effet une batterie de 315 mAh, tandis que chaque écouteur en embarque une de 47 mAh. De quoi éviter de tomber en rade assez vite. Le boîtier possède un format cylindrique, et se glisse facilement dans un sac ou même une poche de pantalon. Le système d’ouverture est simple, mais solide, et deux LED prennent position autour du bouton dédié. Elles permettent d’afficher la mise en charge des écouteurs, par exemple.

IMG_6679

En eux-mêmes, les écouteurs sont franchement jolis, avec une bague dorée qui encercle la surface tactile. Ce qu’on peut par contre leur reprocher, histoire de chipoter, c’est qu’ils sont plutôt imposants. Mais si on doit les comparer à la concurrence, l’envergure est tout à fait honnête (18,9 x 26,4 x 26 mm). Le poids est malheureusement inconnu mais on peut parier moins de 20 grammes.

Confort

Dédions un paragraphe au confort de ces écouteurs. D’abord, il faut savoir que si la base reste de la même taille quel que soit le modèle, il est possible de choisir entre les tailles S, M ou L pour l’embout qui vient se loger dans votre oreille. Pour ceux qui se poseraient la question, le choix ne se fait pas à l’achat, et ce sont simplement les embouts en plastique qui sont interchangeables. Dans la boîte du produit, les trois tailles sont fournies. À noter que la boîte du produit contient également un câble microUSB et un connecteur USB.

IMG_6672

Pour répondre clairement à la question « sont-ils confortables ? », je n’ai par contre pas mieux qu’un « je ne sais pas trop ». Les IconX ne font pas mal, ne sont pas désagréables, mais donnent franchement chaud puisqu’ils couvrent une bonne partie de l’intérieur de l’oreille. Mais je dois bien avouer n’être que très peu fan des intra-auriculaires. Ils s’adaptent néanmoins assez bien à nos feuilles de chou et on ne risque pas de les perdre.

Fonctions

Avec les surfaces tactiles, les IconX s’utilisent assez aisément. On tape une fois pour mettre pause ou relancer la lecture, on effleure vers le haut pour augmenter le volume, vers le bas pour le baisser, et on maintient l’appui pour activer les options de menu par synthèse vocale. Il est aussi possible d’écouter le morceau suivant en tapotant deux fois la surface tactile, ou de revenir au morceau précédent en tapotant trois fois cette surface.

Dans les faits, cela fonctionne bien et on est plutôt à l’aise dans l’utilisation une fois que l’on a enregistré ces actions dans nos esprits. Bon, c’est par contre la mise en route qui est plus embêtante. D’abord, il faut avoir un terminal compatible avec le plugin Gear (oui, celui dont on a besoin pour appairer les produits Samsung).

Autre point, il faut savoir que les IconX ne sont pas compatibles avec tous les smartphones, parce que le plugin Gear ne l’est pas. Il ne nous a par exemple pas été possible de relier les IconX à un OnePlus X.

gear-icon-x-

On passe par S Health pour accéder aux données récoltées par les Icon X, et on peut par exemple voir nos dernières activités sportives.

Les données récoltées par les écouteurs sont transmises à l’application S Health, qui comme avec la Gear S2 ou le Gear Fit 2, se charge de regrouper toutes les données fitness que vous aimez.

Concernant la qualité sonore, on a envie de dire qu’elle est au rendez-vous, mais tout dépendra également des fichiers audio que vous lirez avec. Un MP3 téléchargé illégalement en conversion YouTube ne sera pas bien plaisant, mais des chansons en provenance de Spotify Premium – puisqu’il est possible d’écouter en Bluetooth vos apps de streaming musical -, par exemple, sont très agréables. Il faut noter qu’il y a 4 Go de mémoire interne.

Running

La bonne idée de Samsung a été d’intégrer un capteur de fréquence cardiaque à ses écouteurs. Il faut savoir qu’une mesure effectuée à l’oreille est semble-t-il aussi efficace qu’une mesure effectuée au poignet. Vous pourrez donc avoir accès à votre mesure cardiaque, mais après vos courses.

La bonne idée de Samsung, c’est aussi d’avoir intégré un accéléromètre, ce qui permet aux écouteurs d’être à peu près autonomes. En lançant une activité sportive (appui long), le produit est capable de détecter si vous marchez ou courez, le temps qu’à duré cette activité, et évidemment la distance parcourue (et du coup la vitesse de course). Pour des données plus complètes, il faudra vous équiper d’un autre appareil, mais c’est quelque-chose que le consommateur saura lors de son choix d’achat.

Quoi qu’il en soit, les écouteurs ne sont pas désagréables à porter en session de course, mais gare à la transpiration.

IMG_6682

Autonomie

Le point faible de ces écouteurs, c’est certainement leur autonomie. Avec seulement 47 mAh par écouteur, il ne faudra pas espérer tenir plus de 2 ou 3h en utilisation, alors que Samsung communiquait plutôt sur la base de 6h. Du coup, hormis pour ceux qui courent de faibles distances, les écouteurs ne s’adressent pas aux coureurs de marathons ni de trails longs, et le grand public aura du mal à apprécier un produit qui ne leur permettra pas d’écouter la musique pendant des heures en extérieur, loin d’un câble USB.

 

Note finale du test 7/10
Les Samsung Gear IconX misent beaucoup sur le design, et c'est vrai qu'ils sont élégants, bien conçus, plutôt confortables, et qu'ils se sont assez discrets même s'ils sont imposants. Ils tiennent également bien l'oreille, et ne risquent pas de se sauver aux premières foulées (ce n'est pas toujours le cas). La qualité sonore est également au rendez-vous.

Un produit bien conçu donc, et qui embarque tout de même un cardiofréquencemètre, mais qui pêche par une autonomie assez décevante. Il devient simplement un produit d'appoint pour sessions de sport courtes. Pour la randonnée, oubliez.



  • Points positifs
    • Design classe
    • Confortables
    • Qualité sonore
    • 4 Go de stockage interne
  • Points négatifs
    • Autonomie décevante
    • Passage obligé par le plug-in Gear