Annoncées lors du CES 2015, les nouvelles gammes de TV 4K de Sony seront enfin commercialisées cet été, en Europe, mais aussi dans les autres marchés stratégiques du constructeur nippon. Quand Samsung mise sur Tizen et LG compte sur webOS 2.0, Sony Bravia a préféré Android TV. Ce n’est pas le seul constructeur à faire ce choix, nous avons également eu l’occasion de parler Android TV avec Philips.  

gty_international_ces_js_150106

Comme toutes les gammes chez tous les constructeurs TV, les dénominations des téléviseurs 4K de Sony sont incompréhensibles. Par exemple, la Sony X900C. Sa dalle Triluminos mesure 55 pouces pour une définition en 4K Ultra HD. Jusque là, du classique. Néanmoins, elle intègre Android TV, avec la fonction Google Cast. D’ailleurs, Sony a choisi MediaTek avec l’intégration d’un récent processeur, le MT5595. Cette architecture big.LITTLE correspond à un quadruple-cœur avec du Cortex-A17, qui supporte les formats Google VP9 et HEVC. Le téléviseur intègre également Playstation Now, pour pouvoir utiliser le service de cloud-gaming de Sony – avec l’accès à quelques dizaines de jeux PS3. Pas besoin de PS3 ni de PS4, la TV se connecte directement à la manette Dualshock 4 à travers une connexion Bluetooth. Nous n’avons pas encore les prix en euros, néanmoins la gamme a été annoncée à partir de 2500 dollars (environ 2300 euros) aux États-Unis. Le modèle X910C, avec une dalle de 75 pouces, est affiché à 4000 dollars (environ 3600 euros).

sony-2015-tvs-and-projectors03

Alors comment se positionnent-elles ? Sony offre des noirs plutôt profonds, des couleurs impressionnantes et un contraste très correct (cela ne veut pas l’OLED, mais les prix sont différents). On peut également mettre en avant l’épaisseur des dalles Edge Led, de seulement 4,9 mm. C’est plus mince que les smartphones sur le marché actuellement. On peut également constater la qualité de la dalle TRILUMINOS, toujours basée sur des Q.Dot qui permet de reproduire des couleurs plus larges, proche du DCI 4K.

Autre point important des TV 4K : l’upscaling 4K, où Samsung est plutôt performant. De son côté, Sony a adopté un nouveau processeur 4K Sony X1 avec un traitement vidéo plus puissant sur les contenus 4K natifs, mais aussi sur l’upscaling 4K (pour profiter de ses Blu-ray 1080p). On retrouve également la technologie X-Tended Dynamic Range, une sorte de HDR propriétaire pour proposer des noirs plus profonds et une image plus dynamique.

Capture d’écran-2015-06-22-11.35.51

Pas besoin d’adopter obligatoirement la 4K, vous pouvez aussi trouver des variantes avec des dalles 1080p (Full HD) sous Android TV. De 43 à 75 pouces, ce type de modèles est bien plus accessible avec des prix qui débutent à 900 euros. Avec un petit bémol, le modèle 65 pouces est à 1999 euros, à ce prix on peut trouver des très bonnes TV 4K chez LG (WebOS) et Samsung (Tizen). D’ailleurs, il est également possible d’adopter une set-top box, comme la dernière NVIDIA Shield Android TV que nous avons testée la semaine dernière.