Aux côtés des classiques Xperia Z5 et Xperia Z5 Compact, qui n’ont pas brillé par leur originalité, se dressait chez Sony le Xperia Z5 Premium avec son écran 4K. Nous n’avons pas pu le prendre en main comme nous le souhaitons, voici donc une sélection de clichés et quelques réflexions sur la présence de cet écran à la définition hors-norme.

c_FrAndroid - DSC_8877

Ecran de 5,5 pouces, au moins trois coloris différents

En lieu et place de l’arrière en verre dépoli des Z5, le Z5 Premium adopte le design original de la série Xperia Z, avec un dos en verre brillant façon miroir. Le Xperia Z5 Premium intègre cependant les nouvelles caractéristiques de la série Z5, à savoir un capteur de 23 mégapixels à l’arrière ainsi que le capteur d’empreintes digitales sur la tranche droite.

c_FrAndroid - DSC_8885

Bords arrondis, dos en verre brillant

Mais passons aux fameux écrans UHD 4K. Le plus drôle dans cette affaire est que Sony nous gémissait depuis des mois que la nouvelle tendance de la définition QHD 2K était inutile, que vous ne pourrez pas voir de plus belles images avec des pixels supplémentaires. Nous voici en septembre 2015, Sony dévoile un écran de 5,5 pouces en définition UHD 4K, soit quatre fois la définition Full HD (1080p) ou un peu plus de deux fois la définition QHD 2K.

c_FrAndroid - DSC_8867

Le capteur d’empreintes digitales est également le bouton de déverrouillage

Soyons honnêtes, cet écran UHD 4K n’est pas plus net qu’un écran 2K QHD. Sony a donc choisi d’insister sur ces technologies, comme l’IPS Bravia et le traitement X-Reality. Sans oublier le contenu UHD 4K, un point très stratégique pour le fabricant japonais, dont les activités vont bien au-delà des appareils électroniques. Pour ma part, l’utilité d’une telle définition m’échappe, je n’y vois que des inconvénients, comme le prix élevé (799 euros) qu’elle entraine et son impact sur l’autonomie de l’appareil (ce qu’il faudra vérifier). Avec plus de pixels à alimenter, plus de calculs graphiques et sûrement un retro-éclairage plus important, l’impact sur l’autonomie de la batterie est une réalité, on peut le certifier sans lancer de tests techniques. Pour contenter les fans de Sony, on peut évoquer la réalité virtuelle qui nécessite une densité de pixels importante, néanmoins Sony n’a pas utilisé une seule fois ce mot pendant la conférence, de plus l’IPS n’est pas adapté à la réalité virtuelle contrairement à l’OLED, à cause de la latence d’affichage. La 4K UHD, c’est une prouesse technologique, et sûrement une excellente vitrine pour la marque japonaise, mais ce n’est pas dans l’intérêt d’un utilisateur de smartphones.

c_FrAndroid - DSC_8862

Le capteur de 23 mégapixels à l’arrière

Il faudra donc patienter jusqu’au test, pour évoluer la qualité de l’écran, et connaître précisément les conséquences sur l’autonomie de l’appareil. En attendant, on se rappelle que Sony Mobile a été le premier constructeur à dévoiler un écran mobile grand public de 5,5 pouces en définition UHD 4K.

En bonus : la photographie de Kazuo Hirai, PDG de Sony

En bonus : la photographie de Kazuo Hirai, PDG de Sony