Le haut de gamme de chez Sony Mobile passe le cap des 5 pouces. Voici nos premières impressions sur le Xperia Z.

Sony Xperia Z

Hormis si vous étiez dans une grotte ces dernières semaines, vous n’avez pas pu louper les rumeurs sur le fameux Sony Yuga ou Xperia Z. Nous savions presque tout de ce modèle, à tel point que nous nous interrogions même si ce téléphone valait le déplacement. Rassurez-vous Sony nous a dégoté le meilleur de ses technologies et offre clairement un très beau smartphone.

Dans mon test du Xperia T, je mettais en avant plusieurs défauts dont l’utilisation de matériaux pas très valorisants pour un modèle à ce tarif. Avec le Xperia Z, on est complètement dans une autre dimension avec, pour notre plus grand bonheur, du verre sur la face arrière du téléphone. Qu’il s’agisse de la version blanche ou de la version noire (et dans une moindre mesure de la déclinaison violette) cette surface met en confiance et démontre que le design est très important chez Sony. Avec de tels matériaux utilisés, la concurrence est reléguée bien loin derrière.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

En retraçant brièvement l’historique des modèles phares de Sony sous Android, on voit clairement que la diagonale de l’écran ne cesse de s’agrandir : 4 pouces sur le Xperia X10, 4,2 pouces sur le Xperia Arc/Arc S, 4,3 pouces sur le Xperia S, 4,65 pouces sur les Xperia T et Ion… et enfin du 5 pouces sur le nouveau Xperia Z. Deux éléments notables : l’intégration du Bravia Engine 2 et d’une définition Full HD (1920 x 1080 pixels) offrant une densité de pixels de plus de 440 pixels par pouce. Par ailleurs, l’écran offre la technologie OptiContrast : moins de reflets, tout en en ayant des contrastes et une luminosité supérieurs. Même si les conditions ne sont pas idéales pour se faire un avis sur l’écran, le rendu nous a semblé excellent.

Sony Mobile est souvent pointé du doigt pour ne pas intégrer les derniers processeurs, préférant parier sur un écosystème. Avec le Xperia Z, Sony casse ses habitudes en intégrant le quadruple-coeur Snapdragon S4 Pro cadencé à 1,5 GHz, avec une puce graphique Adreno 320 et 2 Go de mémoire vive. Autrement dit, il est difficile de faire mieux à l’heure actuelle. Pour ce qui est de la mémoire interne, 16 Go sont annoncés, mais seuls 12 Go sont disponibles à l’utilisateur. Bonne nouvelle (surtout en le comparant au Xperia S) : il embarque un lecteur de carte microSD, qui pourra étendre le stockage pour transporter plus facilement vos musiques, photos et vidéos favorites.

Sony Xperia Z

Alors que Sony avait pris l’habitude de décliner ses smartphones en version waterproof au Japon, voilà que la marque a pris une bonne résolution en 2013 : proposer cette particularité sur une version internationale. Le Xperia Z est donc certifié IP55 et IP57, c’est-à-dire qu’il est à la fois résistant à la poussière et aux projections d’eau. Protégé certes, mais à condition que la connectique soit bien fermée ! En effet, tous les connecteurs sont ici cachés et cette protection devrait leur offrir une meilleure durée de vie sur le long terme.

La face avant est composée sur le dessus d’une caméra de 2,2 mégapixels et d’une LED de notification qui s’allume par défaut en vert lorsque vous recevez un message et passe rouge lorsque la batterie atteint un seuil critique. Sur le bas de l’appareil, pas de touches sensitives, mais des boutons tactiles répondant ainsi aux nouveaux codes d’Android. La gestion du multitâche n’a pas évolué depuis le Xperia T : on retrouve toujours les applications avec leur aperçu, mais aussi les mini-apps.

Sony Xperia Z

Sur les tranches, on retrouve un jack de 3,5 mm sur le dessus. Sur la droite : le lecteur de cartes microSIM, le bouton ON/OFF avec une apparence travaillée façon déclencheur d’appareil photo et le réglage du volume séparée en deux parties. On notera un grand absent : une touche permettant de faire le focus et lancer rapidement l’application Appareil Photo. La fameuse fonctionnalité permettant de prendre une photo en une seconde si le téléphone est éteint disparaît donc…

De l’autre côté, on retrouve le lecteur de carte microSD et le microUSB 2.0 qui est compatible MHL. Concrètement grâce à un adaptateur vous allez pouvoir dupliquer le contenu de l’écran en HDMI, insérer une clé USB ou encore utiliser des périphériques d’entrée (souris / clavier).

Sony Xperia Z

L’appareil photo réalise des clichés jusqu’à 13,1 mégapixels, grâce au nouveau capteur Exmor RS. Son application a été revue et offre notamment la possibilité de prendre des vidéos en HDR ou encore d’appliquer des effets en temps réel (fish eye, sélection d’une couleur, kaléidoscope…). Cette application nous a particulièrement bluffé, car l’interface est ultra-fluide et bien meilleure que tous les autres smartphones avec un processeur quadruple-coeur.

Pour ce qui est de la connectivité, c’est un sans faute : WiFi 802.11 a/b/g/n, Bluetooth 4.0, aGPS, GLONASS, NFC… mais surtout LTE ! Alors que le Xperia V peine à débarquer chez nous, le fait que le prochain haut de gamme de la marque soit compatible avec ces réseaux est une très bonne nouvelle.

Pour la partie logicielle, le téléphone sera livré sous Android 4.1.2 (Jelly Bean). Parmi les nouveautés, on note le nouveau launcher, qui permet désormais d’ajouter/supprimer des bureaux, le lanceur d’applications revisité ou encore les thèmes qui modifient encore plus en profondeur l’interface. Les différents univers de Sony sont toujours présents : Walkman, Albums, Films et Playstation Mobile.

Sony Xperia Z

La batterie du téléphone n’est pas amovible et dispose d’une capacité de 2330 mAh. Certains trouveront cette quantité insuffisante, notamment lorsque l’on compare au Galaxy Note 2, mais Sony met en avant le STAMINA Mode. Concrètement lorsque le téléphone passe en veille, les applications qui consomment trop de batterie sont stoppées et ne seront relancées que lors du déverrouillage du Xperia Z. D’après les calculs de Sony, l’autonomie en veille serait 4x plus importante qu’auparavant. Notez également que comme les modèles Xperia 2012, le Xperia Z bénéficie de la technologie de chargement rapide.

Est-ce qu’un smartphone de 5 pouces rentre dans votre poche ? Oui, sans aucun problème. On assiste certes à un agrandissement des smartphones chaque année, mais le Xperia Z est encore dans un format acceptable. Ses dimensions de 139 x 71 x 7.9 mm pour 146 grammes aident vraiment à obtenir ce ressenti.

Le téléphone sera disponible en 3 coloris : blanc, noir et violet. Pour la disponibilité, nous n’avons ni date exacte, ni prix, mais Sony parle de la fin du premier trimestre 2013, probablement vers le mois de mars. Pour terminer, voici quelques photos de comparaison avec le Xperia ZL, le petit frère du Xperia Z avec un design un peu moins travaillé.