LG vient de commencer à déployer une mise à jour logicielle sur sa première montre connectée, la G Watch. L’idée principale n’est pas de corriger un bug à proprement parler ni d’améliorer une fonction de l’appareil, mais plutôt d’éviter les problèmes de corrosion des connecteurs de la montre qui ont touché une poignée de personnes.

 Corrosion

L’influence des réseaux sociaux sur les marques les plus connues n’est plus à démontrer, et l’apparition du hashtag #corrosiongate a fait son petit effet auprès de LG. Bien que l’on ignore le nombre exact d’utilisateurs touchés par le problème – vraisemblablement une petite poignée dont nous ne faisons d’ailleurs pas partie – certains ont souffert de problèmes de corrosion au niveau des connectiques (broches destinées à la charge de la montre) de leur G Watch. L’un d’entre eux au moins a d’ailleurs écopé d’une brûlure au poignet : une mauvaise publicité dont la marque coréenne se serait bien passée, si ponctuel le problème soit-il.

Durant le weekend, LG à commencé à déployer une mise à jour de sa G Watch, dont l’objet mystérieux a rapidement été expliqué par un utilisateur indiquant en avoir appris plus d’un représentant de LG, le tout ayant été par la suite confirmé par Google. Puisqu’il est impossible de lutter contre une éventuelle corrosion par un traitement physique des montres – il faudrait, pour cela, rappeler tous les exemplaires vendus – LG contourne le problème : sa mise à jour vise à désactiver le courant électrique lorsque le chargeur n’est pas en contact avec les broches. La corrosion ne pourra donc pas être empêchée, mais d’éventuelles brûlures ne pourront plus être remarquées. La mise à jour contient certainement d’autres correctifs mineurs assez difficilement identifiables en soi, et devrait être suivie par d’autres updates destinées cette fois à améliorer le fonctionnement de la montre.