Après Amazon aux États-Unis, au tour de La Poste en Suisse de tester la livraison par drone. Dès cet été, La Poste va réaliser des tests de livraison de colis parce biais Suisse.

Amazon Prime Air

Emboîtant le pas à Amazon et DHL, La Poste Suisse a dans ses cartons un projet de livraison de colis par drone. Pour le moment, l’expérimentation se déroulerait aux États-Unis avec la division cargo de Swiss et le constructeur Matternet de Mountain View, spécialisé dans la conception de drones spécialisés dans la livraison. Dès cet été, les tests prendront place directement en Suisse. Cette phase servira à évaluer le potentiel de cette technologie au niveau technique mais également au niveau juridique et pourquoi pas éthique puisque les drones ne font pas l’unanimité partout dans le monde.

La Poste Suisse réaliserait des tests depuis l’été dernier, mais les essais n’avaient pas été concluants, à cause d’obstacles techniques trop importants. On imagine alors que l’arrivée des drones autonomes permettra à La Poste de trouver chaussure à son pied. D’ailleurs, le drone de Matternet serait capable de livrer de manière autonome des objets d’un kilogramme sur 20 kilomètres avec une seule charge. Il pourrait voler à une altitude comprise entre 50 et 100 mètres, en évitant les obstacles.

Il faudra aussi revoir la législation Suisse, puisque même si elle est très laxiste en la matière, elle empêche à un drone autonome de se balader sans que son « pilote » ait un contact visuel avec celui-ci. A moins d’avoir un opérateur capable de superviser, en permanence, le vol du drone, avec une retransmission du flux vidéo de sa caméra. Pas très pratique pour gérer une flotte entière de drones.