BQ est une marque espagnole qui s’apprête à s’implanter sur le marché français avec notamment deux nouveaux produits, l’Aquaris E5 4G, le premier smartphone 4G de la firme, et l’Aquaris E10, une tablette grand format. Le constructeur à organisé un évènement à Madrid, en son fief, pour présenter ces deux objets. C’était également l’occasion d’en apprendre un peu plus sur une marque méconnue en France.

Aquaris-E5-4G-composition

Mais qui es-tu, bq ?

BQ, que l’on écrit en minuscules et qui pose donc de jolis soucis de mise en forme lorsqu’on rédige, est le diminutif de Booq, sorte de version hispanisée du mot « book ». Cette entreprise a été créée en 2010 par six ingénieurs issus de Madrid, et est aujourd’hui l’un des leaders sur le marché de l’électronique grand public en Espagne. Elle se classe même au deuxième rang dans les ventes de smartphones hors pack opérateur (open-market) au pays de Cervantes. Aujourd’hui, quatre ans après sa création, bq se veut une firme dirigée par des ingénieurs et non des financiers, avec une philosophie qui tourne autour de l’éducatif et de la technologie à la portée de tous.

Capture d’écran 2014-11-25 à 20.12.03

Les ingénieurs au pouvoir chez BQ

Pour cela, son credo, ce sont les appareils à prix compétitif. Qu’il s’agisse de clés USB, d’imprimantes 3D, de liseuses, de tablettes, ou de smartphones, bq se veut peu cher et tente d’attirer le grand public. Cela passe également par une doctrine basée sur la construction extérieure et intérieure d’un objet, afin qu’il soit facile à réparer, ou facile à utiliser (c’est de l’Android Stock qui anime les produits), mais aussi sur une assistance de tous les instants pour le consommateur avec, par exemple, un service de garantie propre à la firme et intégré au logiciel des smartphones et tablettes.

En Espagne, la firme se porte si bien qu’elle a pu réaliser un chiffre d’affaires de 115 millions d’euros, affichant une croissance de +200 % entre 2012 et 2013, et s’établissant à plus de 1000 collaborateurs à travers le monde. Pourtant, la marque n’est pas encore connue en France, ou très peu, mais cela pourrait bien changer puisque l’évènement organisé dans la capitale espagnole n’est pas anodin : bq veut s’exporter hors de la péninsule ibérique, et compte notamment le faire grâce à Michel Monier, chargé de l’implantation de la marque sur le sol français.

L’Aquaris E5 4G

Pour cela, bq a présenté de nouveaux produits, à commencer par l’Aquaris E5 4G. Ce smartphone est le premier de la firme à proposer la compatibilité 4G, preuve de sa volonté de s’adresser aux Européens puisque la 4G n’est pas encore très répandue en Espagne, chose qui devrait changer à l’horizon 2015.

Version : Android 4.4
Ecran : 5 pouces HD IPS 720 x 1280 pixels
SoC : Snapdragon 410
RAM : 1 Go
ROM : 16 Go (micro-SD 32 Go)
APN : 13 mégapixels
Batterie : 2850 mAh
Dimensions : 143,15 x 72,15 x 8,7 mm
Poids : 139 grammes[/aside]

S’inscrivant dans le milieu de gamme, ce mobile est doté d’un écran IPS de 5 pouces (720 x 1280 pixels) qui intègre notamment la technologie OGS. Côté processeur, l’Aquaris est équipé d’un SoC Qualcomm Snapdragon 410 (4 coeurs Cortex-A53) et d’une puce graphique Adreno 306, alors que d’ordinaire, les smartphones de la firme fonctionnaient avec des SoC MediaTek. Ce processeur est couplé à 1 Go de mémoire RAM. On y trouve également une capacité de stockage interne de 16 Go (avec microSD jusqu’à 32 Go), un appareil photo numérique de 13 mégapixels en dorsal (double flash LED, autofocus, ouverture f/1,8), un capteur de 5 mégapixels en façade (ouverture f/2,2), ou encore une batterie de 2850 mAh dont la firme vante les mérites.

Le mobile est double SIM, et un de ses fondateurs explique qu’un terminal simple SIM n’aurait aucun intérêt puisque l’avenir se trouve dans la possibilité d’utiliser plusieurs numéros ou réseaux. Enfin, le mobile possède aussi une LED de notifications, le Bluetooth 4.0, un GPS amélioré par rapport à la version précédente, la technologie de son Dolby, une radio FM, et la gamme de capteurs habituels (luminosité, proximité, accéléromètre, boussole, gyroscope). Il fonctionne sous Android 4.4.2 KitKat, et promet de se doter de Lollipop lors du premier semestre de 2015. Et ceci, pour un tarif de 230 euros à son arrivée en France, le 28 novembre.

L’Aquaris E10

En plus de son smartphone, bq a présenté sa tablette Aquaris E10, qui est elle aussi destinée à venir alimenter un marché français assez difficile lorsqu’il s’agit de tablettes.

Aquaris-E10-3G-composition 2

Version : Android 4.4
Ecran : 10,1 pouces (1920 x 1200 pixels)
SoC : MediaTek octo-core à 1,7 GHz
RAM : 2 Go
ROM : 16 Go (micro-SD 32 Go)
APN : 8 mégapixels
Batterie : 8680 mAh
Dimensions : 243,5 x 165 x 9 mm
Poids : 550 grammes[/aside]

La tablette à l’écran de 10,1 pouces (1920 x 1200 pixels en format 16:10) fonctionne elle aussi sous Android KitKat, pour le moment, et délaisse Qualcomm pour arborer un processeur octo-core signé Mediatek, cadencé à 1,7 GHz et couplé à 2 Go de mémoire RAM. Sa capacité de stockage interne s’élève là-aussi à 16 Go mais peut être suppléée par un port micro-SD qui permet d’accueillir une carte de 32 Go. À l’arrière, on retrouve un capteur de 8 mégapixels tandis qu’en façade, la tablette se pare d’un capteur de 5 mégapixels. Elle est alimentée par une grosse batterie de 8680 mAh, et possède certains atouts communs avec l’Aquaris E5 4G, à l’image de la LED de notifications, de la technologie Dolby, et des habituels capteurs. Avec des dimensions de 243,5 x 165 x 9 mm et pour un poids de 550 grammes, cette Aquaris E10 sera commercialisée à 270 euros dans sa version Wi-Fi, et à 310 euros dans sa version Wi-FI + 3G.