Google et Motorola pourraient bien préparer un smartphone aux caractéristiques haut de gamme mais au prix low-cost, destiné exclusivement au marché européen.

motorola-has-a-new-logo-and-it-looks-really-googly

On risque fort d’être récompensé pour cette longue attente face à la sortie des produits Motorola. En effet, la rumeur voudrait que le constructeur américain, devenu propriété de Google il y a un peu moins de deux ans, propose au marché européen un smartphone semblable au Nexus 4, pour moins de 250 euros.

Cela voudrait-il dire que Motorola aurait pour projet de réserver le Moto X uniquement au marché nord-américain ? Rien n’est moins sûr. Le constructeur plancherait plutôt sur un Moto X fabriqué aux États-Unis et destiné au marché local pour rester dans l’esprit de son dernier teasing “patriote”.

Il réserverait par contre un modèle haut de gamme, doté de performances honorables pour le marché européen, mais dont le prix restera accessible. Pas sûr que le smartphone européen soit en revanche fabriqué chez l’Oncle Sam. Cette stratégie pour le vieux Continent serait donc plus ambitieuse puisqu’elle devrait toucher un public plus large, déjà acquis aux rangs du Nexus 4.

Une question se pose : après Free, qui a cassé les prix de nos forfaits, Motorola va-t-il faire de même avec les smartphones ?

L’appareil dont le prix serait inférieur à 250 euros, devrait intégrer des caractéristiques dignes des meilleurs smartphones du marché. On parle ici d’un processeur quad-core, d’un écran HD de 4,5 pouces, 2 Go de RAM, d’une caméra de 8 mégapixels et d’un Android pur.

Une véritable bombe que la concurrence aurait du mal à encaisser puisque, aujourd’hui, le consommateur est surtout à la recherche d’un bon rapport qualité-prix. Si Motorola franchit le pas, il se pourrait que le constructeur révolutionne le marché. Et ce après plusieurs mois de silence.

On s’attend toutefois à ce que ce smartphone au prix low-cost mais aux caractéristiques haut de gamme fasse son entrée sur le marché vers la fin de l’année. Une période propice aux achats et aux cadeaux, que Google pourrait exploiter au maximum.