Android M apportera son lot de nouveautés et parmi celles-ci, on trouve la messagerie vocale visuelle. Une fonctionnalité qui existe depuis plusieurs années sur l’iPhone et qui permet d’écouter ses messages vocaux directement depuis une application, sans passer par la case du fastidieux appel. Bonne nouvelle, le support de l’opérateur Orange en France serait déjà de la partie.

Messagerie vocale visuelle Android M

Si vous avez déjà goûté aux joies de la messagerie vocale visuelle, il est difficile de faire machine arrière. Le principe est simple puisque les messages vocaux sont consultables directement depuis l’application téléphone, en appuyant sur le bouton de lecture pour écouter le message souhaité. On voit donc, d’un coup d’œil, la liste des messages vocaux avec le contact appelant, mais aussi l’heure ainsi que la durée du message. Il est ainsi très facile d’écouter un ancien message sans passer par la lecture des messages plus récents. Cette fonctionnalité bien connue sous iOS va faire son apparition avec Android M.

Comme on peut le lire sur l’outil de suivi de bug de Google, la fonctionnalité Visual Voicemail est déjà implémentée dans la version Developer Preview d’Android M. Elle est fonctionnelle sur les réseaux Orange en France ainsi que T-Mobile aux États-Unis (bien que la firme de Mountain View annonce une compatibilité pour la version finale d’Android M) et le Project Fi de Google. Les autres opérateurs devraient petit à petit supporter la messagerie vocale visuelle sous Android. Cette fonctionnalité est directement intégrée à l’application Téléphone sous Android, laquelle intègre alors un logo de messagerie vocale.

La messagerie vocale visuelle de Google intègre également une fonctionnalité de transcription écrite, très utile pour les malentendants ou pour « écouter » un message en toute discrétion. Les messages vocaux sont alors retranscrits à l’écrit pour les lire et non pas les écouter. Google précise que cette fonctionnalité fonctionne uniquement si le système de l’opérateur est compatible. Pour le moment, aucun opérateur ne propose un système supportant la transcription écrite.