Après quelques mois de répit, la marche forcée de la consolidation du secteur des opérateurs mobiles est de nouveau au cœur des discussions d’Orange, SFR, Free Mobile et Bouygues Telecom. Ce dernier a cependant démenti toute discussion en vue d’une consolidation du marché français des télécoms.

Crédits : FrAndroid

Mise à jour du lundi 13 mars 2017 : Bouygues a publié un communiqué (PDF) démentant tout rapprochement avec Orange. Dans le document diffusé par l’entreprise, on peut lire la chose suivante :

 Faisant suite à l’article de La Lettre de l’Expansion du lundi 13 mars « Orange-Bouygues : un accord en vue », Bouygues tient à démentir catégoriquement l’existence de discussions avec d’autres opérateurs en vue d’une consolidation du marché français des télécoms.

Article original : La lettre de L’Expansion (L’Express) vient de publier de nouvelles informations sur le processus de discussions entre les quatre opérateurs en vue d’une consolidation. Ainsi, Stéphane Richard et Martin Bouygues se seraient rencontrés au début du mois de mars. Les discussions sont plutôt avancées selon le média, les banquiers de Bouygues Telecom auraient « trouvé des modalités financières convenant aux deux parties, autour d’une valorisation de Bouygues Télécom du même niveau que lors des négociations de l’an dernier (environ 10 milliards d’euros) ». Bouygues Telecom serait ainsi démantelé et ses ressources et actifs repartis entre les trois autres opérateurs.

Free Mobile pourrait récupérer des licences pour les bande fréquences, Orange et SFR des clients… et nous pourrions envisager un retour à trois opérateurs. Pour les consommateurs, les prix pourraient augmenter, mais l’investissement dans le réseau aussi. Dans tous les cas, ce retour à trois opérateurs a été mis sur la table à de nombreuses reprises ces dernières années, et rien n’a abouti. Attendons de nouvelles informations officielles, les opérateurs ne devraient pas tarder à réagir.