Eric de Presse-Citron a testé le Motorola Dext que nous avions découvert lors de la soirée de présentation, il vient de publier son test qui est très intéressant à lire, en attendant le notre. Il a apprécié la taille de l’appareil, le clavier coulissant AZERTY « ergonomique », et l’intégration des réseaux sociaux. Cependant il s’est plaint d’avoir trop d’informations issues des réseaux sociaux sur une seule page (l’écran lui paraît trop petit), et a ainsi trouvé que l’interface MotoBlur n’était pas ce qu’il y avait de plus fluide avec de temps en temps quelques ralentissements, MotoBlur est malheureusement donc pour Eric une « usine à gaz ». J’avoue que lorsque j’ai eu l’appareil en main, j’ai trouvé que la home de Motorola était très légère et en comparaison à HTC Sense, on retrouvait facilement l’interface de base d’Android.

073

Côté technique, il souffre de quelques ralentissements, qui, s’ils ne sont pas rédhibitoires, peuvent s’avérer agaçants dans certaines situations.

Dans les « moins », il y a comme je viens de le dire la home MotoBlur, l’appareil photo trop lent (malgré la « bonne » qualité des photos), et la batterie un peu juste.

L’autonomie annoncée est de 325 heures en veille et 6 heures en communication continue. Je me demande toujours comment et dans quelles conditions ces chiffres sont obtenus car de mon côté j’ai constaté une autonomie un peu juste : à peine une journée en utilisation normale (quelques coups de fil, Wi-Fi activé, surf sur le web et photo/vidéo). Je pense que là encore l’hyperconnectivité de l’appareil ne plaide pas en la faveur de la longévité de la charge de sa batterie.

Motorola Dext Motoblur from pressecitron on Vimeo.

Bref, les inconvénients sont donc tous réparables grâce à une mise à jour logicielle. Espérons que rien ne restent rédhibitoires… Notre test ne devrait plus trop tarder !