smartphone:
Sony Ericsson
Version:
Android 2.3.5 Gingerbread

Reviewed by:
Rating:
3
On 1 décembre 2011
Last modified:20 août 2012

Summary:

Est-ce que l’Xperia Arc S vaut le détour ? Il faut déjà se mettre dans un des deux scénarios suivant : soit vous possédez un Xperia Arc, et vous souhaitez le changer, soit vous n’en possédez pas et vous voulez un nouveau smartphone. Dans le premier scénario, je peux vous assurer qu’opter pour l’Arc S ne vous apportera rien. Le gain de puissance du processeur ne vaut pas le rachat du téléphone en entier (surtout si vous êtes root et que vous avez déjà overcloké le CPU de votre Arc). Dans le deuxième scénario, soit un smartphone à processeur monocore vous suffit, soit vous voulez plus de puissance. Dans le premier cas, l’Arc S est un très bon smartphone, il n’a que peu de concurrents à sa hauteur sur le segment du haut de gamme mono-core. Cependant en cette fin 2011, les smartphones double-cœur sont légions, et 2012 amènera les smartphones encore plus puissants. Points positifs : - Design - Ecran - Autonomie - Port microHDMI Points négatifs : - L’Arc S aurait pu bénéficier d’un processeur dual-core. Il y aurait eu une vraie différence entre l’Arc et l’Arc S. - Même design que l’Arc - Pas de caméra frontale

Retour en mai, nous testions alors le Sony Ericsson Xperia Arc, et les conclusions de ce test étaient que le renouveau de la gamme Xperia par Sony allait dans le bon sens.

Malgré des finitions plastiques, et le peu de stockage interne dédié aux applications, l’Xperia Arc avait séduit par son design épuré, ses courbes enchantées, son écran chatoyant et son capteur performant.

Seulement quelques mois plus tard, Sony tente de séduire encore avec… juste…. un processeur cadencé à 400 Mhz de plus (soit 1.4 Ghz). Faut-il craquer pour le Sony Experia Arc S ou se tourner vers la concurrence ? Voici quelques pistes de réflexion :

1] Présentation du téléphone

1.1] La boîte

La boîte contient un chargeur secteur, un cable usb->microUSB, une paire d’écouteurs intra-auriculaires (avec des embouts de rechanges).

 

1.2] Les caractéristiques techniques

Téléphone
Xperia Arc
Système d'exploitationAndroid 2.3 (Gingerbread)
ProcesseurQualcomm
Snapdragon™ MSM8255 à 1,4 GHz
ÉcranReality Display avec
BRAVIA® Engine Mobile
Technologie TFT 16 777 216 couleurs
Ecran capacitatif tactile
multi-points
Taille / résolution de l'écran4,2 pouces / 854 x 480 pixels (FWVGA)
Mémoire vive (RAM)512 Mo
Mémoire interne (ROM)1 Go dont 320 Mo pour l'utilisateur
Carte mémoiremicroSD jusqu'à 32 Go (carte de 8 Go incluse)
Caméra dorsale8,1 mégapixels (3264 x 2448 pixels) avec Exmor R / autofocus / flash LED
Caméra frontalenon
Vidéos720p à 30 fps
WiFi / DNLA802.11 b/g/n / oui
Bluetooth2.1 avec A2DP
GPSoui (avec aGPS)
HDMIoui
Audio jackoui (3,5 mm)
micro USBoui
Radio FMoui (avec RDS)
Clavier physiquenon
Autonomie (GSM-GPRS)jusqu’à 6h55 d’autonomie en
communication et 430h d’autonomie en veille
Autonomie (UMTS)jusqu’à 7h d’autonomie en
communication et 400h d’autonomie en veille
Dimensions125 x 63 x 8,7 mm
Poids117 g
ColorisBlanc

2] Design

Toujours aussi réussi, le design de l’Arc S est indéniablement un point fort face aux smartphones des autres constructeurs. L’Arc et l’Arc S se ressemblent comme deux gouttes d’eau (hormis la différence de couleur, évidemment).

L’écran est son autre point fort, c’est un écran de 4,2 pouces ayant une résolution de 854×480 pixels ; ce n’est pas une dalle Amoled ou S-Amoled ou encore S-Amoled Plus, mais l’écran « Reality Display » de Sony est un LCD poussé par un Bravia Engine, avec un très beau rendu.

Sur les côtés, vous pourrez apercevoir à gauche : le port Jack 3.5 ; et à droite, vous pourrez contempler une diode de notifications, le port microUSB, le bouton de volume, et le bouton de l’appareil photo.

Sur la tranche haute de l’appareil, se trouve le port microHDMI derrière son cache en plastique, et le minuscule bouton power on/off.

Au bas du téléphone, se trouve le micro.

Sur le dos arqué de l’Arc S se trouve le capteur 8 mégapixels, un flash LED, un deuxième micro, et le haut-parleur.

Les boutons physiques sont toujours là, le capteur arrière de 8 MP, la prise Jack, le port microHDMI, etc sont toujours au même endroit, et leurs finitions ne changent pas non plus (ça c’est le point qui est regrettable).

Est-ce que ce smartphone est « beau » ? Bien que la beauté soit subjective, on ne peut pas rester de marbre face à cette touche de design qui a fait les beaux jours du constructeur nippon.

HTC Sensation XL, SE Xperia Arc S, Samsung Nexus S

Peut-on déceler une vraie différence entre l’Arc et l’Arc S ? Non ce n’est vraiment pas possible, et ça c’est dommage.

3] Interface et application

3.1] Surcouche constructeur

Si HTC a Sense, et Samsung a TouchWiz, chez Sony, ils ont UX. Une interface plutôt légère, qui s’occupe principalement de redessiner les icones et les menus d’Android stock (l’expérience pure). Elle rajoute quelques widgets comme Timescape, très utile et élégant.

3.2] Les applications

Sur l’Arc S, ainsi que sur tous les autres Sony Ericsson, vous trouverez deux types d’applications : les applications utiles ou presque utiles, et les applications inutiles (attention ! avis subjectif !)

Dans la première catégorie d’applications, vous trouverez :

  • OfficeSuite : une suite bureautique qui vous permettra d’ouvrir et de modifier vos nombreux documents.
  • Appareil photo 3D : vraie nouveauté de cet Arc S, la possibilité de prendre plusieurs photos d’un même paysage/objet/etc, qui une fois combinés, créera une photo en panorama 3D. Plus simple à dire qu’à faire : il faut maintenir une bonne position pour créer son effet 3D ; et ça ! Ce n’est pas simple du tout.
  • Liveware manager : il s’agit d’une application qui permet de détecter vos périphériques bluetooth et de créer des actions en fonctions des différents périphériques. Par exemple : allumer votre oreillette, et le téléphone la détectera et y fera passer le son des appels automatiquement.
  • Music & Vidéo unlimited : un service de téléchargement de musiques et de videos. Ça passe par Qriocity http://www.qriocity.com la plateforme de téléchargement de Sony.
  • Magasin Play Now : un service de téléchargement de musiques/sonneries/fonds d’écrans
  • Whats App : une application de messagerie instantanée et de transfert de fichiers entre deux personnes (oui ! du P2P à petite échelle !)
  • TrackID : un shazam like.

Et dans la deuxième catégorie, vous trouverez :

  • Jeux et applis facebook : c’est une application qui vous permet d’installer d’autres applications en provenance de l’Android Market.
  • Mc Afee security : on a publié un bon article à ce sujet
  • Xperia HotShots : suivez 6 joueurs de tennis dans le monde. Oui, si vous êtes comme moi, et que vous n’en avez rien à faire… alors passez votre chemin.
  • UEFA.com : ai-je vraiment besoin de détailler ?

 

4] Appareil photo et vidéo

L’Xperia Arc S a le même APN que l’Arc, c’est-à-dire un 8 mégapixels capable de faire des vidéos en 720p. La qualité du Exmor R est là, mais face à l’APN du Samsung Galaxy S2 et son 8 mégapixels capable de ‘shooter’ en 1080p, on ressent la limitation du hardware.

Sony Cybershot DSC-HX5V (10MP+ExmoR)

 SE Xperia Arc S (8MP+ExmoR) – Sony Cybershot DSC-HX5V (10MP+ExmoR)

5] Performances et autonomie

5.1] Benchmarks

L’intérêt réel de l’Arc S est son processeur surcadencé par rapport à l’Arc. Outre la plus grande fluidité du système, ce bénéfice apporte des meilleures performances dans les jeux et les utilitaires plus lourds. Voici quelques benchmarks qui montrent tout l’intérêt du sur-cadencement.

Xperia Arc (android 2.3.2) Xperia Arc S (android 2.3.4)
Quadrant 1318 1980
Linpack (single thread) 37.509 Mflops 46.913 Mflops
Nenamark 1 44.8 fps 46.3 fps
Nenamark 2 13.61 fps 15.5 fps
Smartbench 2011 Productivité = 1002
Jeux = 1383
Productivité = 1444
Jeux = 2263
Antutu 2794 3504

 

5.2] Autonomie

Vous tiendrez 24 heures en utilisation normale : quelques minutes de surf par heures, deux comptes de réseaux sociaux en actualisation automatique toutes les heures, un compte mail en push, plusieurs conversations sur Gtalk (mieux et plus rapide que les SMS) et quelques minutes d’appels téléphoniques (la fonction principale du téléphone, paraît-il).

Vous devrez donc le recharger tous les jours ; mais au moins, il tiendra la journée entière.

Conclusion :

Est-ce que l’Xperia Arc S vaut le détour ? Il faut déjà se mettre dans un des deux scénarios suivant : soit vous possédez un Xperia Arc, et vous souhaitez le changer, soit vous n’en possédez pas et vous voulez un nouveau smartphone.

  • Dans le premier scénario, je peux vous assurer qu’opter pour l’Arc S ne vous apportera rien. Le gain de puissance du processeur ne vaut pas le rachat du téléphone en entier (surtout si vous êtes root et que vous avez déjà overcloké le CPU de votre Arc).
  • Dans le deuxième scénario, soit un smartphone à processeur monocore vous suffit, soit vous voulez plus de puissance. Dans le premier cas, l’Arc S est un très bon smartphone, il n’a que peu de concurrents à sa hauteur sur le segment du haut de gamme mono-core. Cependant en cette fin 2011, les smartphones double-cœur sont légions, et 2012 amènera les smartphones encore plus puissants.

Points positifs :

  • Design
  • Ecran
  • Autonomie
  • Port microHDMI

Points négatifs :

  • L’Arc S aurait pu bénéficier d’un processeur dual-core. Il y aurait eu une vraie différence entre l’Arc et l’Arc S.
  • Même design que l’Arc
  • Pas de caméra frontale

Note finale : 14/20

Le Sony Ericsson Xperia Arc S est disponible sur l’e-boutique Expansys au prix de 349€ nu. Merci à Expansys pour le prêt !

Galerie d’images :

Test du Sony Ericsson Xperia Arc S (LT18i)