La société suisse Logitech continue d’inonder le marché de la high-tech de produits en tout genre. Il s’agit souvent de matériel informatique : souris, claviers, webcams… Profitant d’une grande renommée et d’un savoir-faire qui n’est plus à prouver, la firme s’est même liée en 2011 à Google et Sony dans le cadre du projet Google TV. Partenariat qu’elle cassera par la suite, jugeant cela comme « la plus grosse bourde » de son histoire. Logitech s’est de nouveau concentré sur son domaine de prédilection, et nous est parvenue une petite enceinte Bluetooth. Nommée X100, elle fonctionne avec les ordinateur, les mobiles, et les tablettes, et sa petite taille ne gage pas de ses performances.

Capture d’écran 2014-04-22 à 15.45.32

Au niveau de l’emballage, la firme suisse ne s’est pas vraiment embêtée. Un bout de carton, un bout de plastique, et une notice pliée en quatre font l’affaire. En parlant de cette notice, avec ses hiéroglyphes explicatifs, elle ressemble plus à la plaque gravée qu’embarquait la sonde spatiale Pioneer qu’à un mode d’emploi. Et une recherche Google s’avèrera plus salvatrice en cas de pépin.

Capture d’écran 2014-04-22 à 15.47.47

Un cylindre en caoutchouc

Une fois déballé, ce petit objet se présente de façon cylindrique avec des surfaces planes. Son diamètre est de 8,5 centimètres, et sa hauteur de 3,7 centimètres. On y trouve quatre boutons (volume plus, volume moins, Bluetooth, et power) ainsi qu’une prise jack 3,5 millimètres et un port micro-USB. La partie basse est estampillé du logo Logitech, et la partie haute, d’où provient le son, est une mosaïque de petits triangles. C’est très mignon de près, et de loin, cela ressemble à une roue de voiture dans GTA. Surtout en noir et gris.

Le corps de l’objet semi-identifié est une sorte de caoutchouc et c’est assez mou. Il possède d’ailleurs une « excroissance », qui sert à attacher une « cordelette » ou dragonne.

Notre X100 n’est pas hyper esthétique dans ce coloris, mais l’essentiel n’est pas là. Au moins, il passe un peu inaperçu, surtout si c’est pour écouter du Christophe Willem !

Capture d’écran 2014-04-22 à 15.49.17

En appuyant sur le bouton Power, une douce mélodie viendra vous confirmer l’activation de l’appareil. En cas de surdité (qui soit dit en passant rendrait l’achat de ce X100 un peu superflu), une LED bleue s’allumera juste en face dudit bouton.

Lors d’un rechargement, cette LED va virer au violet pour nous prévenir de sa mise en charge. Lorsque la LED redevient bleue, c’est que la batterie est pleine. Habile.

Lorsque vous avez atteint le niveau de son maximal, une petite sonnerie aiguë vous le confirme.

Capture d’écran 2014-04-22 à 15.48.16

 

Bluetooth de Wall Street

Après les constatations, il était donc temps de l’emmener en excursion dans ma demeure pour y effectuer un test en conditions réelles. Je l’ai donc mise à la place des enceintes de mon Mac Book Pro (Retina 2013) qui possède déjà un son tout à fait correct. En plus de sortir un son plus fort, la X100 est équipé de bonnes basses permettant un son plus « immersif » en regardant Game of Thrones. Une fois l’épisode de presque une heure achevé, j’enchainais sur Le Loup de Wall Street (en version longue) pour une durée de 3 heures, où j’ai pu constater qu’aucun son gênant ne vient altérer le visionnage. L’appareil réagit bien aux aigus, aux graves, et peu importe les instruments contenus dans la musique.

Nous voila donc à 4 heures d’utilisation, sachant que l’autonomie est d’environ 5h. Pour me faire une idée plus précise, j’ai écouté environ 3 heures de musique dans le week-end, l’essayant même sur un enregistrement de qualité médiocre (une vidéo de Make Your Own Kind Of Music de Mama Cass). Hormis de très légers grésillements sur cette chanson quand les instruments à vents poussent les aigus, l’enceinte est restée de marbre.

Nous en étions donc à 7 heures d’utilisation sans que la Logitech X100 ait demandé à être rechargé ni que sa puissance ait été altérée. Assez convaincant.

Capture d’écran 2014-04-22 à 15.50.16

Un kit main libre aussi

Figurez-vous que comme cette enceinte fonctionne en Bluetooth, elle fait également kit main libre, la fonction pour décrocher en moins. Du coup, elle peut tout à fait servir à cet effet dans certaines conditions.

Encore faut-il qu’elle réagisse bien aux appels. Nous l’avons donc testée au bureau, et il n’y a absolument rien à lui reprocher. Le son est clair, l’appareil est réactif, et il n’y a pas de souci de réception du signal. On imagine qu’elle pourrait servir en voiture, ou encore pour une audio-conférence. Pourquoi pas. On peut même connecter jusqu’à deux terminaux à l’enceinte. Rien ne vous empêche alors d’avoir votre mobile associé, mais également votre ordinateur.

Un verdict sans appel

Note finale du test 9/10
Avec son format de poche, la Logitech X100 est franchement un bon produit. Si on veut chipoter, ou qu'on se le doit, on dirait que cette enceinte est une dizaine d'euros trop chère puisque mine de rien il faut débourser 50 euros pour avoir un son d'appoint.

Malgré cela, on se rend compte la X100 envoie le bois avec un son clair, de bonnes basses, un son immersif (pour sa taille, entendons-nous) et facile à utiliser. Mieux que ça, elle ne demande presque pas à être chargée, à moins évidemment que vous ne l'utilisiez toute la journée. Elle est prévue pour tenir 5 heures en charge complète, et atteint facilement les 7 heures. On a plutôt l'habitude des tendances inverses.

L'enceinte de Logitech est facilement transportable, ne prend pas de place, et son format cylindriques en fait un objet lambda dont on oubli bien vite la présence. Il se fond dans la masse. Et si vous êtes attaché à l'esthétique de l'objet, ce n'est pas un problème. Si elle s'avère un poil "sinistre" en noir et gris, on lui trouve beaucoup de charme dans d'autres coloris. Bref, un très bon produit à conseiller avec un smartphone, une tablette ou même un ordinateur aux haut-parleurs un peu faibles.
  • Points positifs
    • Son clair
    • Puissance
    • Batterie
    • Facilité d'utilisation
    • Format et mobilité
    • Plusieurs coloris
  • Points négatifs
    • Prix un peu élevé