Le Samsung Galaxy Note 8 vient tout juste d’être officialisé. Nous avons pu le prendre en main pendant quelques instants, l’occasion de vous faire part de nos premières impressions concernant ce grand smartphone haut de gamme et très onéreux.

Quand une recette fonctionne, on a tendance à la réutiliser plusieurs fois. Samsung semble être particulièrement content du design « Infinity Display » de son Galaxy S8. Et pour le coup, le constructeur sud-coréen a repris la même esthétique pour concevoir son Galaxy Note 8 tout juste annoncé.

Comme on s’y attendait, la nouvelle phablette du fabricant dispose d’un écran sans bordures, au ratio 18,5:9. Heureusement, le smartphone n’est pas qu’une simple copie — en plus grand — du Galaxy S8 et propose quelques fonctionnalités qui lui sont propres. Nous avons eu l’occasion de le prendre en main.

Prise en main vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Design

Vous avez apprécié le design du Samsung Galaxy S8 ? Eh bien vous serez certainement conquis par le Note 8. La forme de l’appareil, la prise en main et le ressenti sont identiques. Les contours autour de l’écran sont quasi inexistants et on ne voit aucun bouton en façade. On ne peut s’empêcher d’admirer du regard le terminal. L’effet « waouh » que nous avions apprécier sur le premier flagship 2017 du constructeur est une nouvelle fois au rendez-vous.

On note tout de même deux différences de taille. La première qui saute aux yeux, c’est la présence d’un double appareil photo à l’arrière — avec des objectifs distants l’un de l’autre. Aucun des smartphones Samsung qui ont précédé le Note 8 ne possédait de double capteur photo. Nous reviendrons plus en détail sur celui-ci plus tard.

La seconde différence marquante, c’est évidemment le tiroir réservé au stylet S Pen, sur la tranche inférieure du téléphone. Visuellement, il se distingue par un simple petit carré affleurant très discret. Pour faire sortir la tige, il suffit d’effectuer une petite pression dessus.

Les bordures du téléphone sont suffisamment fines pour que l’appareil tienne agréablement dans la main. Par ailleurs, Samsung affirme que même s’il s’agit du plus grand smartphone de la gamme Note, il est également le plus confortable. A priori, après avoir rapidement mis la main dessus, j’ai trouvé que cette affirmation était plutôt vraie.

Dommage que le dos en verre marque un peu trop les traces de doigts et que le lecteur d’empreintes soit encore une fois décalé sur la droite, à côté du module photo. Pour déverrouiller le téléphone, il faut prendre l’habitude de poser son doigt au bon endroit. Vous pouvez aussi opter pour les solutions biométriques (scanner d’iris et reconnaissance faciale).

En outre, le smartphone est étanche et certifié IP68.

Écran

Samsung se vante de proposer des écrans AMOLED sur ses smartphones depuis près de neuf ans — contrairement à Apple et LG par exemple. L’affichage du Galaxy Note 8 ne fait pas exception. Par ailleurs, comme on s’y attendait, le téléphone dispose d’une diagonale de 6,3 pouces avec une définition QHD et un ration 18,5:9.

En cela, il est à peine plus grand que le Galaxy S8+. La qualité d’affichage m’a paru très correcte, du contraste parfait à la luminosité de l’écran qui m’a paru suffisamment élevée.

Logiciel

Le Samsung Galaxy Note 8 tourne nativement sous Android 7.1.1 Nougat et dispose d’une interface constructeur plutôt bien pensée. A priori, l’expérience est très fluide. À ce sujet, le constructeur promet deux choses : un passage rapide vers Android 8.0 Oreo et des mises à jour mensuelles de sécurité. On espère que le géant sud-coréen tiendra parole.

En dehors de cela, Samsung met très clairement l’accent sur le multitâche et veut exploiter au mieux le large écran du terminal. Pour cela, il propose une fonctionnalité baptisée « paire d’applications ». Comme vous le savez sans doute, normalement, pour profiter de la partition d’écran sur Android, il faut ouvrir les deux applications l’une après l’autre.

Avec les paires d’applications proposées par le Galaxy Note 8, il suffit d’appuyer sur une seule icône afin d’ouvrir deux apps en même temps, côte à côte. L’utilisateur peut lui-même configurer les duos d’applications à ouvrir en un seul clic. Samsung évoque ainsi la possibilité de lancer rapidement à la fois Google Maps et Play Musique lorsque l’on voyage afin de connaître l’itinéraire et d’écouter des morceaux.

Ici, j’ai lancé en même temps Google Maps et Play Musique en ne cliquant que sur une seule icône.

Pour accéder aux paires d’applications, il faut faire glisser le doigt ou le stylet de la droite vers le centre de l’écran. Cette option est ouvertement dédiée aux personnes qui utilisent beaucoup leurs smartphones pour travailler et veut améliorer leur productivité.

On peut personnaliser les paires d’applications dans un menu dédié.

Évidemment, le S Pen propose son lot de fonctionnalité. On peut ainsi écrire un message à la main et le transformer en GIF animé pour l’envoyer par message. Le S Pen est également capable de traduire instantanément un paragraphe écrit dans une langue étrangère (jusqu’à quatre phrases à la fois) et ce, juste en le surlignant. Enfin, grâce à cet outil, il est possible d’écrire des mémos à épingler sur l’écran Always On Display. Autrement dit, vous aurez toujours vos notes à disposition sous les yeux et celles-ci peuvent être éditées à l’infini.

L’assistant intelligent Bixby est forcément de la partie, mais celui-ci n’est disponible qu’en coréen et en anglais. En français, ses fonctionnalités sont encore bien limitées et son bouton dédié sur la tranche gauche du téléphone se révèle plus gadget qu’autre chose pour l’instant.

Le bouton Bixby se trouve sous le contrôle des volumes, sur la tranche gauche.

Photo

Samsung nous a toujours habitué à de bons téléphones pour la photo, mais cela ne l’a pas empêché de céder à la mode des doubles capteurs photo. Celui du Galaxy Note 8 s’annonce prometteur avec une définition de 12 mégapixels pour chaque objectif. Le premier est un grand-angle disposant d’une ouverture de f/1,7, tandis que le second est un téléobjectif ouvert à f/2,4. Notons par ailleurs que les deux capteurs profitent d’une stabilisation optique de l’image. La rapide démonstration de Samsung m’a paru assez convaincante, mais il faudra un test complet pour se faire un vrai avis sur la question.

Par ailleurs, le Galaxy Note 8 veut permettre aux utilisateurs de prendre de jolis portraits en proposant un efffet bokeh bien marqué. On peut atténuer ou renforcer l’effet flou-net avant et même après la prise de vue. Là aussi, cette fonctionnalité semble correctement maitrisée et intéressante à manipuler.

Performances

Avec 6 Go de RAM, le Samsung Galaxy Note 8 promet d’atteindre de grosse performances. Il embarque à ce propos une puce Exynos 8895 sur les modèles européens — contre un Snapdragon 835 dans le reste du monde. Sur le Galaxy S8, cette combinaison a su faire ses preuves et on peut attendre au moins la même puissance pour ce nouveau flagship.

En plus de cela, Samsung indique que l’expérience sur DeX, le dock qui transforme le téléphone en ordinateur, est optimisée grâce à la puissance du Galaxy Note 8. Encore une fois, la productivité est au cœur du discours de la marque.

Autonomie

C’est à cause de sa batterie de 3 500 mAh que le Galaxy Note 7 a été retiré du marché pour de trop nombreux cas d’explosions. Pour éviter le même fiasco, son successeur s’est équipé d’un accumulateur à la capacité moindre de 3 300 mAh.

À l’heure actuelle, il est encore impossible de savoir si cela permettra au Galaxy Note 8 d’être bien autonome. Mais il est bon de rappeler, que sa puce gravée en 10 nanomètres a une bonne efficacité énergétique et que l’écran AMOLED, même s’il est grand, n’est pas excessivement gourmand.

Réseau et communication

Une fois n’est pas coutume, le nouveau produit de Samsung est compatible avec toutes les bandes de fréquence 4G françaises. Il supporte notamment la 4G de catégorie 16, le standard LTE le plus élevé, pour un débit théorique de 1 Gb/s.

Prix et disponibilité

Le Samsung Galaxy Note 8 sera disponible à la vente en septembre pour un prix conseillé de… 1 009 euros. On dépasse ainsi la barre symbolique des 1 000 euros. Au vu de ce tarif, on ne peut s’empêcher de se demander à quel tarif hallucinant sera lancé l’iPhone 8 d’Apple.

Par ailleurs, le Galaxy Note se décline en quatre coloris : noir, doré, bleu et gris. Tous les utilisateurs européens qui précommandent le produit recevront un dock DeX gratuitement (qui vaut normalement 159 euros).

Galerie photo