Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

PS5, Xbox, Switch 4K, cloud : que nous réserve le jeu vidéo en 2021

À bien des égards, l’année 2020 a été une année historique pour l’industrie du jeu vidéo. On pense évidemment aux périodes de confinement qui ont permis une croissance record pour l’industrie, mais aussi au lancement attendu des consoles de nouvelle génération de Microsoft et Sony, les Xbox Series X et S et la PS5, ainsi que la nouvelle génération de hardware sur PC avec les Ryzen 5000, les Radeon RX 6000 et les GeForce RTX 3000. Après une année aussi importante, que peut nous réserver l’année 2021 ? L’actualité promet une nouvelle fois d’être bouillante dans le domaine.

Une industrie en pleine consolidation

Depuis quelques années, l’industrie du jeu vidéo a commencé une phase de consolidation. Les grands acteurs rachètent beaucoup de studios, et il n’aura pas fallu attendre très longtemps en 2021 pour voir cette tendance se confirmer puisque Nintendo a annoncé un premier rachat dès le 5 janvier. Cette année, on attend également la clôture du rachat massif de ZeniMax Media et ses studios — dont Bethesda et les Lyonnais d’Arkane — par Microsoft pour le premier semestre. Une fois cela fait, des licences phares comme Doom, Skyrim ou encore Fallout tomberont dans l’escarcelle de Xbox et le géant aura alors plus d’une trentaine d’équipe de développement sous son contrôle.

Mais il faut surtout s’attendre à l’annonce de nouveaux rachats. Microsoft a été très clair sur le sujet, et veut continuer les acquisitions pour renforcer sa capacité de production, mais ce n’est pas le seul. Sony a annoncé en 2020 être dans l’optique d’agrandir ses PlayStation Studios avec de nouveaux rachats après celui de Insomniac Games en 2019. Amazon et Google, ou les éditeurs indépendants comme Activision Blizzard ou EA, pourraient également se placer sur des rachats. Ce dernier a par exemple annoncé le rachat de Codemasters au nez et à la barbe de Take Two (GTA, Bioshock, NBA 2K, Red Dead Redemption) qui s’était positionné sur cette acquisition.

Sony déroule le tapis pour la PS5 avec de nombreuses exclusivités

Après le lancement très attendu et à succès de la PS5 en 2020, le calendrier de Sony ne va pas se calmer pour autant. D’abord, la firme doit s’occuper de réussir à produire suffisamment de consoles pour suivre la demande. D’après les derniers retours des commerçants, et de plusieurs acteurs de l’industrie, il semble que la pénurie pourrait durer jusqu’au printemps 2021 tout de même. Pour celles et ceux qui auront eu la chance de mettre les mains sur la fameuse console, Sony a d’ores et déjà promis pas mal de titres forts tout au long de l’année.

Si l'on s'arrête aux jeux annoncés pour l'année 2021, on peut notamment citer Ratchet & Clank Rift Apart, qui devrait être l'une des premières véritables démonstrations des prouesses du SSD de la console et dont la sortie était prévue pour « la fenêtre de lancement ». Ce n'est pas tout, les PlayStation Studios proposeront également Horizon Forbidden West, le deuxième épisode des aventures de Aloy, Gran Turismo 7, et God Of War Ragnarok, dont on attend encore de découvrir les premières images. Ce dernier titre pourrait être repoussé, mais on pourra toujours se contenter des jeux prometteurs des partenaires de Sony comme Deathloop ou Kena Bridge of Spirit.

En l'état, Sony ne semble pas préparer le lancement d'une nouvelle plateforme ou d'un changement majeur de stratégie, mais plutôt d'offrir une excellente première année de vie à la PS5 pour maintenir son niveau de demandes record. On peut tout de même espérer d'avoir des nouvelles du PlayStation Now, son service de cloud gaming pour le moment cantonné aux jeux des précédentes générations.

Après une année calme record, Nintendo prépare du lourd

Difficile de dire que 2020 n'était pas une année marquante pour Nintendo. La sortie d'Animal Crossing New Horizon sur Nintendo Switch a été l'un des phénomènes de l'année, et la console occupe depuis de nombreux mois le top des ventes. Pour autant, Nintendo a aussi marqué les esprits par son absence, notamment en n'organisant aucun de ses fameux Nintendo Direct sur l'année. Ainsi, si la firme a sorti quelques titres comme Paper Mario The Origami King, ou Super Mario 3D All Stars, a tenté le concept Mario Kart Live : Home Circuit, elle semblait surtout réserver ses forces pour son avenir.

D’après le très sérieux site Bloomberg, cet avenir devrait prendre la forme d’une nouvelle Nintendo Switch dont l’annonce et la commercialisation débuteraient en 2021. Il s’agirait d’un modèle plus performant, capable de faire tourner les jeux Nintendo Switch avec une définition d’affichage allant jusqu’en 4K UHD. Toujours d’après le site, Nintendo aurait commencé à demander aux développeurs d’adapter leurs jeux pour ce nouveau modèle dès le mois de septembre 2020. Pour accompagner le lancement de ce nouveau modèle, Nintendo pourrait s’être réservé ses meilleures cartouches. On pense notamment à la suite de The Legend of Zelda : Breath of the Wild qui avait été dévoilé en juin 2019 et dont nous n’avons pas eu de nouvelles depuis.

Microsoft mise toujours plus sur son Xbox Game Pass

Comme Sony, Microsoft doit désormais assurer une belle première année à ses nouvelles consoles Xbox Series X et Series S. La firme doit d’abord travailler à produire plus de consoles pour lui permettre de suivre la demande, plus faible que la PS5 et mais tout de même plus forte que l’offre pour le moment. Mais pour Microsoft, le combat ne se situe pas dans la vente de consoles, mais plutôt sur le développement de son offre Xbox Game Pass. La firme a réussi à mettre son abonnement au centre des débats dans l’industrie, et elle est aujourd’hui en première ligne pour créer le véritable « Netflix du jeu vidéo ». Après avoir convaincu 15 millions de joueuses et de joueurs de s’abonner, Microsoft veut encore accélérer sa stratégie.

Le service en lui-même devrait continuer d’évoluer cette année. On évoque déjà l’idée d’ajouter tout ou partie du catalogue Ubisoft, mais on pense aussi à l’ajout de celui d’EA Play sur PC qui a été repoussé à 2021 sans plus de précision. Mais c’est surtout à partir de cette année que Microsoft devrait de moins en moins s’appuyer sur les développeurs tiers pour fournir le contenu du Xbox Game Pass, et de plus en plus sur ses studios internes. La firme serait à ce titre bien avisée de commencer à parler de « Xbox Game Pass Originals » pour ces titres qui sortent sur PC, sur console et dans le cloud.

Le Xbox Game Pass se joue aussi depuis le cloud, aujourd’hui sur Android et à partir du printemps sur iPhone et PC. Ce service de cloud gaming devrait également évoluer pour commencer à proposer les jeux Xbox Series X. jusqu’à présent, Microsoft utilisait des Xbox One S pour alimenter ses serveurs de cloud gaming, mais il se murmure que les Xbox One devraient commencer à être remplacées par des Xbox Series X cette année. On espère aussi que le service pourrait débarquer sur d’autres appareils, et notamment les téléviseurs de Samsung, grand partenaire de Microsoft depuis plusieurs années.

L’offre Xbox All Access, qui permet de payer sa console par abonnement avec le Game Pass, devrait être disponible chez davantage de commerçants en France. On attend également de voir si l’offre Xbox Live Gold va évoluer. Dès 2020, nous avions expliqué pourquoi il serait temps pour Microsoft de supprimer cet abonnement.

Le cloud gaming avance avec Google et Amazon

Après plusieurs années de projets et de rumeurs, Amazon et Google ont officiellement mis le pied dans l’industrie du jeu vidéo avec leurs services de cloud gaming, Luna pour l’un et Stadia pour l’autre. Avec le lancement à succès des consoles de Sony et Microsoft, et celui continu de la Nintendo Switch, les deux géants de la Tech ont encore tout à prouver dans ce qui reste un nouveau marché pour eux. Après des débuts difficiles, la sortie de grands titres pour la première fois en simultané sur les consoles et dans le cloud, comme Cyberpunk 2077 a commencé à créer de l’adhésion envers ses services disponibles instantanément, sans téléchargement et depuis beaucoup d’appareils.

Amazon Luna devrait en toute logique étendre sa bêta pour le moment limité aux seuls États-Unis et on espère une arrivée prochaine en France. De son côté, Google va devoir continuer de signer des partenariats en attendant la préparation des premiers titres développés par ses propres équipes. La firme a promis 400 jeux à son catalogue d’ici peu. On attend aussi la sortie de Stadia sur Android TV, devenu Google TV, pour cette année. En principe, cela pourrait permettre d’accéder à des jeux « consoles » depuis n’importe quel téléviseur connecté tournant sous l’OS de Google et ainsi éviter de débourser les 300 à 500 euros demandés pour une console de salon.

AMD et Nvidia préparent déjà la suite

Comme on l'a dit, le changement de génération s'est aussi fait sur PC avec le lancement des nouveaux processeurs et puces graphiques d'AMD et Nvidia. Les deux fabricants devraient décliner leurs nouveautés pour le monde des PC portables en ce début d'année 2021. Cela permettra d'avoir une nouvelle vague de PC portable capable de faire tourner les derniers jeux du moment dans de bonnes conditions.

Sur les PC de bureau, il faut s'attendre à voir de nouvelles déclinaisons débarquer pour étoffer les gammes des deux concepteurs de puces graphiques. Mais la suite se prépare d'ores et déjà, et l'on commence à entendre parler des cartes qui viendront remplacer les RTX 3080 et autres 3090 avec des versions plus puissantes, et consommant moins. Du côté d'AMD, l'avenir semble prendre les formes d'un design chiplet qui lui a tant réussi dans le domaine des processeurs. Pour Nvidia, la prochaine architecture se nommerait Lovelace et semble déjà promettre un énorme bond en puissance.

Espérons d'abord que l'on arrivera rapidement à trouver tous les récents composants en stock et à leur prix annoncé.

Une nouvelle génération de jeux vidéo

C'était déjà le fil rouge de cet article, c'est en 2021 que l'on découvrira vraiment les premiers jeux de la nouvelle génération. Ceux qui ont été pensés pour tirer parti des nouvelles capacités des consoles et notamment de leur nouvelle architecture de stockage basée sur un SSD. Sur ce point, Microsoft a annoncé que l'API DirectStorage arrivera sur Windows 10 en 2021 et devrait permettre de mieux exploiter les SSD des ordinateurs. C'est aussi cette année que Epic Games a prévu de lancer son Unreal Engine 5 qui permettra aux développeurs de créer des jeux encore plus ambitieux.

Au-delà de ça, on espère évidemment surtout découvrir de belles surprises, des jeux qui n'ont pas encore été annoncés ou de nouvelles perles développées par les indés. Pour l'industrie, il faudra aussi se redécouvrir des lieux où se réunir pour ces annonces et ces découvertes. Microsoft et Sony vont-ils reprendre leurs émissions diffusées en ligne ou l'année marquera-t-elle le retour des conférences ? 2020 s'est déroulé sans E3, mais le salon avait officiellement promis de faire son retour en 2021. Reste à voir dans quelles conditions.

https://www.frandroid.com/editoid/801523_ps5-xbox-switch-geforce-et-radeon-le-jeu-video-est-pret-pour-un-nouvel-age-dor