C’est la marotte de la presse depuis plusieurs mois : qui sera le premier à proposer un Netflix du jeu vidéo ? On peut enfin dire qu’il y en a un, et ce n’est ni Google Stadia, ni PlayStation Now. Explications.

Le cloud gaming fait de plus en plus parler de lui, et avec la popularisation de cette technologie, l’idée de voir apparaître un « Netflix du jeu vidéo ». C’est une idée qui revient souvent, en particulier dans la presse, sans qu’elle colle parfaitement avec les offres proposées. Avec les récentes annonces de Microsoft, il semble que l’on va enfin pouvoir parler d’un « Netflix du jeu vidéo ». Mais d’abord, il faudrait définir ce que l’on entend par cette expression.

Le sujet passionne la presse

C’est quoi « un Netflix du … »

Le célèbre service de vidéo à la demande par abonnement est devenu tellement populaire, qu’il a créé une expression à son nom. Voici ce qu’un service doit proposer pour être considéré comme un service « à la Netflix » :

  • être multiécrans : Netflix est aussi bien disponible sur son téléviseur que sur son iPad ou son smartphone
  • proposer un large catalogue de contenu pour un abonnement mensuel : Netflix propose des centaines de séries ou de films
  • une production de contenus originaux disponible dès leur sortie : les fameux Netflix Originals
  • une grande simplicité d’utilisation : un clic permet de lancer un film ou une série

Il faut réunir tous ces critères pour proposer vraiment la même force de frappe que Netflix.

Pourquoi Google Stadia et PlayStation Now ne sont pas des Netflix

Si l’on reprend notre liste de critère, on comprend rapidement pourquoi les concurrents de Microsoft ne proposent pas de Netflix du jeu vidéo.

D’abord Google Stadia. Le service est bien multi écran : du Pixel au Chromecast Ultra (pour la TV) en passant par son PC avec Chrome, on peut accéder au service de Google depuis beaucoup d’appareils, avec un déploiement qui sera bientôt de façon plus large. En revanche, les productions de Google n’arriveront pas tout de suite, et surtout le service ne propose pas la fameuse formule d’abonnement avec un large catalogue de jeux. Chez Stadia, il faut (re) payer les jeux à l’unité, un peu comme sur Steam ou console aujourd’hui.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Avec le PlayStation Now, Sony propose quelque chose qui se rapproche beaucoup de Netflix : c’est du streaming et un abonnement à plus d’une centaine de jeux dont des productions maisons comme God of War. Là où la firme japonaise atteint ses limites, c’est d’une part sur l’accessibilité du service, limité à la PlayStation 4 et au PC sous Windows, et d’autre part sur l’arrivée de ses jeux exclusifs. Sony est bien connu pour ses licences comme Uncharted, The Last Of Us ou encore Bloodborn, mais ces jeux n’arrivent dans l’abonnement que longtemps après leurs sorties commerciales. On est loin d’un Netflix qui ajoute dès le premier jour ses propres séries et films à son service.

Google Stadia : les preuves d’un lancement précipité

Xbox Game Pass et xCloud : tous les critères seront remplis

Lors de sa conférence X019, Microsoft a fait plusieurs annonces concernant le Xbox Game Pass et le service de cloud gaming xCloud, toujours en preview pour le moment.

D’abord, le service xCloud sera bien un service multi-écran : Microsoft a annoncé qu’il sera disponible sur un maximum d’appareil, d’abords les smartphones Android et les PC sous Windows 10, mais aussi bientôt les tablettes et on l’imagine les appareils Apple. La firme n’a d’ailleurs pas totalement fermé l’idée d’arriver sur des plateformes concurrentes (la Switch, la PlayStation ou Google Stadia), même si rien n’est annoncé de ce côté pour le moment, et a même officialisé la compatibilité de xCloud avec la DualShock 4 de Sony.

Avec le Xbox Game Pass, Microsoft propose bien ce large catalogue de jeux venant à la fois de partenaires (Final Fantasy, Kingdom Hearts, The Witcher 3, Rage 2) et de ses studios maison (Forza, Gears, Grounded, Everwild, Outer Worlds). Pour ces dernier, les titres sont disponibles dès le premier jour dans l’abonnement. La grosse annonce de ce X019 c’était justement l’arrivée du Xbox Game Pass dans le monde du cloud gaming : « nous ajouterons également le jeu en streaming depuis le cloud au Xbox Game Pass ».

L’abonnement Xbox Game Pass propose de nombreux jeux

Comme nous l’avons vu lors de notre prise en main du service xCloud, la simplicité est aussi au rendez-vous, un clic sur la jaquette d’un jeu et le service lance le jeu depuis le cloud. Vous l’aurez compris, avec ces annonces, l’alliance de xCloud et Xbox Game Pass coche désormais toutes les cases pour être considérés comme un service semblable à Netflix.

Au-delà de la question de vocabulaire, c’est surtout le signe que Microsoft pourrait rapidement convaincre beaucoup de monde de s’abonner à son service, et le géant l’a bien compris. L’essentiel de sa conférence X019 était dédié au Xbox Game Pass, et comme elle l’avait annoncée, la firme n’a pas parlé de sa prochaine Xbox, la Scarlett.