LG Electronics a enfin réagi aux divers questions qui se sont posées après les ruptures de stocks de Nexus 4. Un président de la division mobile de LG UK, Andy Coughlin, a commenté l’information. A priori, LG et Google auraient complètement sous-estimé la demande.

On s’en doutait, les problèmes de stocks des Nexus 4 à travers le monde cachaient une sous estimation de la demande. En quelques minutes, les Google Play se sont retrouvés à sec – que cela soit en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, aux USA ou encore au Canada.

Nous n’avons encore aucune information concernant le stock écoulé, néanmoins ce qui est évident c’est qu’il était bien en dessous de la demande. Quelques centaines de milliers ? Quelques millions ?

Andy Coughlin a déclaré (LG UK) :

« Le Nexus 4 s’est révélé très populaire et les revendeurs ont été submergés par la demande. Nous travaillons avec Google pour nous assurer que ceux qui veulent acquérir un smartphone puisse le faire. »

Google tente pour le moment de traiter les commandes déjà passées, LG essaye sûrement de répondre à la demande des revendeurs comme The Phone House ou des opérateurs comme SFR.

En tout cas, LG et Google vont devoir réagir vite pour que ce buzz ne se transforme pas en bad-buzz. Entretenir la pénurie pourrait être assez négatif pour l’image de marque des deux entreprises.

Source