Un échange entre plusieurs responsables de Samsung a été dévoilé, il s’agit d’un e-mail de l’ancien directeur général de Samsung Telecommunications America. Dans cet e-mail, Michael Pennington notifie de l’arrivée d’un « tsunami » et demande à ses équipes de préparer une contre-offensive.

Capture d’écran 2014-04-15 à 20.39.34

Ce type de document confidentiel est précieux. Envoyé le 5 juin 2012, Michael Pennington avertit son équipe : « Comme vous le savez bien, il y aura un tsunami quand l’iPhone 5 sera annoncé. Ce qui va se passer en septembre ou octobre« . Il leur demande de préparer plusieurs contre-attaques afin de lutter efficacement contre le « tsunami » qui s’annonce. A l’époque, le Galaxy S3 était le fer de lance du constructeur coréen, et le Galaxy Note II était annoncé pour la rentrée universitaire.

Les différents collaborateurs de Samsung devaient alors se pencher sur une stratégie 360 degrés. Cette stratégie désigne le principe d’une communication qui mobilise tous les points de contact avec le consommateur : communication, publicité, presse, offres commerciales, prix, etc.

Parmi les mesures proposées : le prêt gratuit d’un Galaxy Note II ou d’un Galaxy S3. Il note également les faiblesses de l’iPhone 5 qui pouvaient servir de base à un plan de communication : la taille de l’écran, par exemple. Les faiblesses du Galaxy S3 sont également mises en avant : la qualité de fabrication en plastique, le manque de fonctionnalités clés, etc.

Ces différentes remarques étaient ensuite « traduites » avec des campagnes publicitaires et promotionnelles, mais aussi des campagnes de fidélisation. Rien d’extraordinaire, c’est le fonctionnement classique d’une entreprise face à la concurrence.

Cet échange a été publié suite au témoignage de Todd Pendleton, directeur du marketing de Samsung Telecommunications America, l’un des trois responsables de Samsung qui ont été accusés d’empiéter sur cinq brevets d’Apple.

Si vous avez quelques notions en anglais, vous pouvez consulter les e-mails au format PDF.