Intel, le fabricant mondial de semi-conducteurs américain s’est toujours intéressé aux plateformes mobiles, Meego (sa création) et notamment Android, avec des adaptations compatibles avec les architectures en x86. Des portages toujours d’actualité et proposés sur le marché avec des solutions en dual-boot Windows/Android sur une tablette, un smartbook ou un netbook, et bien sûr, intégrés dans les différents appareils proposant la Google TV.

En janvier 2012, Intel lancera ses puces Atom E6xx compatibles avec la version d’Android Gingerbread. Soit un an après la sortie de la 2.3. J’ai bien aimé la remarque de Julien des Ardoises, je cite « …Faute de frappe ? Erreur d’inattention ? Si une tablette Android et donc sous Honeycomb ou Ice Cream Sandwich pourrait être intéressante avec un processeur Intel… » et c’est bien la question : Quels seront les terminaux sous Atom E6xx qui embarqueront la version d’Android Gingerbread en 2012 ? Sachant que la puce sort début janvier, les fabricants mettront plusieurs semaines/mois à élaborer un smartphone ou une tablette sur cette architecture, sans parler des optimisations nécessaires – avec ou sans interface constructeur, ce qui prendra au moins 2 à 4 mois…

Bref. Pas facile de cerner la stratégie d’Intel. Prévoient-ils une contre-offensive milieu 2012 ? Car Qualcomm, TI et Nvidia ne vont pas se gêner pour prendre quelques longueurs d’avance.

Source liliputing.