Actuellement, des manifestations importantes ont lieu dans la Région administrative spéciale de Hong Kong, membre de la République populaire de Chine. Ce que l’on désormais la  « révolte des parapluies », où des dizaines de milliers de manifestants descendent dans les rues de Hong Kong. Devant la difficulté de se connecter, des solutions mobiles permettent aux manifestants de communiquer entre eux.

firechat-android

Censure ? A priori, ce n’est pas de la censure. Néanmoins, il est impossible pour les manifestants de se connecter aux réseaux télécoms. Ils sont manifestement surchargés. Néanmoins, il existe des solutions pour pouvoir communiquer facilement sur de courtes distances, sans aucun réseau. Parmi ces solutions, c’est FireChat qui tire son épingle du jeu.

Capture d’écran 2014-09-30 à 14.50.21

Cette application utilise le Bluetooth 4.0 (Low Energy) pour pouvoir partager des données dans un périmètre de 70 mètres. Même si cette application est plutôt adaptée pour échanger du texte, il est possible d’échanger des images ou d’autres fichiers.

Screenshot_2014-09-30-15-14-52

FireChat a ainsi été téléchargé plus de 100 000 fois depuis le début des manifestations. Cette application avait déjà fait le « buzz » lors de la révolution contre Moubarak, lorsque l’ancien régime égyptien avait coupé les accès à Internet dans une grande partie du pays.

En revanche, l’expérience utilisateur est loin d’être parfaite : il faut absolument passer par le Google Play pour télécharger l’APK. De plus, le service nécessite une inscription. C’est loin d’être optimisé pour le moment.