En France, Periscope devient de plus en plus célèbre, et c’est notamment grâce à l’affaire Aurier qui avait fait grand bruit il y a quelques semaines. Le PDG de la firme s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet.

periscope logo

L’affaire Serge Aurier aura finalement fait un heureux : Periscope. L’application de streaming en direct a visiblement vu sa cote de popularité bondir en France après le scandale qui a éclaboussé le joueur du PSG, qui avait insulté son entraîneur et moqué certains coéquipiers avec ses amis, chicha au bec. Plus récemment encore, une affaire similaire mais moins médiatisée a eu lieu, un jeune joueur de l’AJ Auxerre ayant insulté des Corses depuis l’application, poussant le club bourguignon a poster un communiqué d’excuses.

Kayvon Beykpour, le PDG de Periscope de passage à Paris, a évidemment été interrogé sur l’affaire Aurier et le succès soudain de Periscope. Il a ainsi expliqué : « Les médias pensent que l’application est devenue populaire du jour au lendemain après cet épisode, mais Periscope était déjà dans le top 20 des téléchargements depuis le début de l’année. Cette affaire a apporté une attention médiatique qui a touché une autre population. Pour nous, c’est bien que de plus en plus de gens connaissent son existence et comment l’utiliser. Même si ça passe par des titres de journaux racoleurs. »

Malgré tout, on sent effectivement que l’application gagne en popularité, et notamment auprès des jeunes ou encore dans la communauté hip-hop. Le rappeur JUL a récemment fait écouter en direct à ses fans un nouveau morceau, sobrement appelé En live de Periscope, qu’il a ensuite posté sur Youtube. Preuve que l’application a encore de beaux jours devant elle.

Periscope Twitter, Inc.