Hier, les États-Unis ont mis fin au principe de neutralité du Net en donnant aux fournisseurs d’accès une liberté jamais permise jusqu’à maintenant. Aujourd’hui, nous ne pouvons qu’imaginer les conséquences d’une telle annonce. Un des premiers domaines qui pourrait être touché par cette annonce, c’est le monde du Bitcoin et des crypto-monnaies.

Et si la neutralité du Net n’existait pas

La neutralité du réseau garantit que les grandes entreprises et les fournisseurs de services Internet ne contrôlent pas Internet. Par exemple, disons que vous avez démarré une entreprise pour vendre des pots artisanaux (en géotextile, coucou Pauline). Bien sûr, vous voulez facilement vendre vos pots et jardinières partout dans le monde. Vous lancez donc un magasin de commerce en ligne et vous commencez à vendre vos pots et jardinières en ligne.

Malheureusement, Pots US ne vend pas de produits artisanaux en géotextile. Ils vendent des pots et jardinières industriels fabriqués en plastique, dans une usine de l’autre côté du monde, évidemment ces produits sont terribles pour l’environnement. Pots US vous voit comme une menace pour leur entreprise. Parce que la neutralité du Net n’existe pas dans ce monde dystopique, Pots US est en mesure d’aller voir des fournisseurs d’accès Internet et de payer pour ralentir votre site ou payer pour que leur site soit plus rapide. Les clients qui voulaient acheter vos pots et jardinières vont renoncer et partiront acheter leurs pots et jardinières chez Pots US.

Passons au cas du Bitcoin

Avec la neutralité du Net en place, Internet est « neutre » et « équitable« . Aucun site Web n’est en mesure d’obtenir un traitement préférentiel. Heureusement, nous sommes nombreux à mettre de l’énergie pour expliquer ce qu’est la neutralité du Net et en quoi elle protège les entreprises. Cependant, le lien avec le Bitcoin et la blockchain n’est pas aussi évident à expliquer, car un mélange de termes techniques. Tentons donc.

La neutralité du réseau force le trafic Internet à être traité de la même manière. Bien évidemment, c’est également le cas des transactions blockchain qui transite sur le réseau. D’ailleurs, on estime que 30 % du réseau Bitcoin est hébergé par 13 fournisseurs d’accès Internet. On estime également que 60 % de toutes les transactions Bitcoin ne concernent que 3 fournisseurs d’accès Internet (source : ETHZ).

Un monde où les FAI pourraient ralentir les transactions vers une certaine adresse ou un smart contract est donc envisageable. Dans le monde décrit en première partie de ce dossier, on pourrait donc très bien imaginer qu’une entreprise paye pour ralentir, et même bloquer, les transactions en cryptomonnaies d’une autre entreprise. Que cela soit lors d’une ICO, on vous encourage à lire ce dossier pour mieux appréhender ce terme, ou simplement des transactions de clients.

En réalité, c’est encore pire. Au-delà des ICO et ces sujets techniques, de nombreuses entreprises de blockchain sont en train d’exécuter ou d’envisager des opérations sur des contrats intelligents (les smart contracts) et du code basé sur des chaînes de blocs (blockchain). Si un concurrent était en mesure de manipuler ces transactions de quelque façon que ce soit, ce serait simplement un désastre.

Évidemment, le stress et la pression sur les technologies décentralisées comme les cryptomonnaies et la blockchain sont constants. Qu’il s’agisse du contrôle réglementaire ou encore des législations. Mais la plus grande menace pourrait bien de supprimer la neutralité du Net.

Beaucoup diront que l’utilisation de technologies comme le VPN ou Tor peut aider à contourner ce problème. Cependant, si nous imaginons l’adoption plus large du Bitcoin et d’autres devises de cryptomonnaies, et plus largement des technologies de blockchain, alors ces technologies seraient touchées et cela pourrait freiner l’innovation.

Pour terminer sur une note positive : de nombreuses innovations de la communauté « blockchain » peuvent s’intégrer à des réseaux dits résistants à la censure, comme Tor ou I2P. C’est le cas de Byteball, par exemple. Il existe également des projets sur l’intégration de la technologie VPN avec la blockchain.

Nous vous invitons à vous intéresser à ces sujets, cela vous permettra de mieux appréhender ce qui se passe actuellement. Commencez par notre dossier dédié aux cryptomonnaies.

À lire sur FrAndroid : Introduction aux crypto-monnaies : Bitcoin, Ethereum, DAO, ICO, smart contracts