AdMob vient de publier des chiffres de téléchargements sur les plate-formes d’Android et de l’iPhone. AdMob s’est focalisé sur le comportement des utilisateurs sur ces plate-formes de téléchargements en comparant l’App Store et l’Android Market.

admob-0827-1

Avec 9,1 applications téléchargées par moins contre 10,2 pour l’iPhone, les utilisateurs téléchargent moins sur Android. Ils téléchargement aussi moins d’application payantes que sur l’App Store. L’iPod Touch (un iPhone sans la fonction téléphone) tire son épingle du jeu, avec une moyenne de 18,4 applications téléchargées par mois, un chiffre très haut qui confirme qu’il est toujours intéressant de concevoir des appareils sans fonction téléphonique et donc plus spécialisés et ciblés (notons aussi que l’iPod Touch se vend mieux que l’iPhone).

admob-0827-2

Une deuxième partie de l’étude traîte du comportement des utilisateurs. On notera que les utilisateurs ont tendance à passer par leur téléphone plus que par leur ordinateur pour dénicher des applications, surtout en utilisant les classements d’applications (par notes ou nombre de téléchargement). Il est intéressant aussi de noter que systématiquement qu’une application payante se vend mieux lorsqu’il y’a une application gratuite de démonstration disponible (une application Lite si vous voulez).

Voici encore quelques résultats de l’étude :

  • 50% des utilisateurs de l’iPhone et 40% des utilisateurs d’iPod touch achètent au moins une application par mois, et seulement 19% des utilisateurs Android ;
  • Plus de 50 pour cent des utilisateurs de l’iPhone et d’Android dépensent plus de 30 minutes par jour en utilisant des applications ;
  • Les utilisateurs qui achètent régulièrement des applications payantes passent en moyenne de 9 $ sur environ 5 applications payantes par mois.

En dehors de l’étude, AdMob a présenté une estimation des résultats de l’App Store (iPhone d’Apple) qui atteignent un sommet de 2,4 milliards de dollars (en valeur bien sûr) par an (environ 200 millions de dollars par mois en augmentation constante), ce qui serait une vraie machine à fric pour Apple. Toutefois ces chiffres semblent fantaisistes puisque l’on a plutôt tendance à estimer à 50 millions de dollars les revenus tirés de l’App store par Apple.

Par ailleurs, il faut tout de même garder à l’esprit que l’Android Market est plus récent que l’App Store, et qu’il y’a pour le moment moins d’applications disponibles sur Android. Il est donc difficile de comparer quantitativement et de façon juste les chiffres de ces deux plate-formes. Concernant les chiffres sur les applications payantes, rappelons aussi qu’il n’est pas encore possible de télécharger des applications dans tout les pays sur l’Android Market.