Comme tous les mois, le cabinet d’étude Kantar publie les parts de marchés estimées des différents OS mobiles dans le monde. En Europe, Android se porte toujours aussi bien et cela profite essentiellement aux constructeurs chinois que sont Wiko, Huawei et Alcatel OneTouch.

android monde

Le cabinet d’étude Kantar vient de mettre en ligne une nouvelle étude sur la répartition des OS mobiles dans le monde sur une période s’étalant d’avril à juin 2014. Dans l’ensemble, il y a peu de changements, mais Android continue à gagner peu à peu du terrain. C’est le cas par exemple en Europe (Kantar considérant que l’Europe se limite à la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et la Grande-Bretagne soit ses cinq plus importants marchés), où l’OS de Google atteint désormais les 74 % de part de marché. Pour comparaison, en avril dernier il était à 72,4 %. Toujours en Europe, iOS prend la seconde place avec 15,3 % de part de marché (contre 17,5 % en avril) et Windows Phone continue doucement à grignoter le gâteau européen en s’octroyant 8,8 % de part de marché (contre 8,4 % en avril dernier). Pour cette nouvelle étude, Kantar a décidé de ne plus prendre en compte BlackBerry, pour des raisons que la pudeur nous interdit d’évoquer (on ne se moque pas des malades).

Si l’on en croit le rapport de Kantar, ce sont les constructeurs chinois Wiko, Huawei et Alcatel OneTouch qui sont les plus grands gagnants de cette progression d’Android et qui parviennent à effectuer le plus grand nombre de vente. Ce qui n’empêche d’ailleurs pas Samsung de conserver la première place du podium des téléphones Android puisque 44,1 % des ventes smartphones Android sont des téléphones conçus par le Coréen. Voici les chiffres, pays par pays :

kantar

Au niveau de la France, deux choses sont particulièrement notables. D’une part Windows Phone continue sa lente ascension sur le marché français avec une assise à plus de 10 % de part de marché et d’autre part iOS continue de chuter, mois après mois. En juin dernier, il ne représentait que 14,1 % de part de marché alors qu’en avril dernier il était à plus de 20 %. Il est temps qu’Apple sorte de nouveaux appareils s’il ne veut pas se faire dépasser par la concurrence.