Les chiffres du troisième trimestre viennent de tomber et Huawei est en très bonne position en Chine. Pour la première fois, il devient leader de l’Empire du Milieu et détrône Xiaomi.

Huawei

Huawei a de grandes ambitions de développement et compte bien conquérir le monde très rapidement. Le premier pas était néanmoins d’arriver à s’imposer en Chine, son pays d’origine, ce qui est désormais chose faite, selon le Wall Street Journal.

Le très sérieux média américain se repose sur les analyses trimestrielles fournies par Canalys. Le document indique que sur la période de trois mois se terminant le 30 septembre dernier, les expéditions de smartphones de Huawei ont augmenté de 81 % depuis l’année dernière. Il vole ainsi la place de numéro un de Xiaomi, dont les ventes sont en baisse pour la première fois. Il faut dire également que Huawei n’a pas hésité à multiplier les annonces afin de couvrir le plus large marché possible. Entre sa gamme Honor, à la fois abordable et qualitative, et sa gamme Mate sur le segment premium, la firme de Shenzhen propose bon nombre de solutions capables de satisfaire une large clientèle.

Le déclin de Xiaomi

De son côté, Xiaomi, qui a longtemps été baptisé « l’Apple chinois », est en baisse de régime, même si son Mi 4c a été récemment dévoilé et que le Mi 4i satisfait encore. La faute peut-être à un Mi 5 qui tarde à arriver plus d’un an après son prédécesseur. Malheureusement, le constructeur basé à Pékin se repose essentiellement sur ses ventes locales, et ne semble encore pouvoir n’afficher aucune ambition internationale, obligeant les utilisateurs d’autres pays à passer par l’import. Cette perte de vitesse chez lui pourrait donc être très grave pour le constructeur, à moins que cela ne serve de déclencheur pour qu’il commence à s’ouvrir au reste du monde.

Une vision audacieuse à court terme

De son côté, Huawei ne manque pas d’audace, et compte bien conquérir le monde après avoir remporté la bataille de l’Empire du Milieu. Voilà quelques jours encore, Yu Chengdong, CEO de Huawei, répétait sa volonté de dépasser Samsung et Apple à l’horizon 2017. Un objectif qui semble difficile à tenir, mais qui pourrait bien se réaliser s’il se montre aussi novateur et agressif qu’il l’a été ces derniers temps.