Après l’annonce de la production d’écrans flexibles ce lundi, LG Chem, la branche chimie du conglomérat coréen a officialisé la production prochaine de batteries incurvées. Le constructeur indique également être à l’origine de batteries « crantées » et « câble ».

lg-flexible-display-oled

Après les écrans flexibles, LG se lance dans les batteries courbées. Le fabricant a en effet indiqué qu’il produisait depuis ce mois-ci des batteries de ce type, qui pourront vraisemblablement accompagner les écrans flexibles et même pourquoi pas le fameux G Flex aperçu sur la toile. Outre ces batteries courbées, LG a également évoqué deux autres types de technologies.

La première consiste à utiliser deux batteries pour en concevoir une à plusieurs étages que l’on peut qualifier de crantée. L’élément a l’avantage d’optimiser l’espace perdu dans le corps des appareils, notamment avec l’arrivée de nouveaux types de designs ou encore de touches dorsales : ce matériel innovant équipe d’ailleurs le LG G2. Enfin, la batterie augmenterait l’autonomie du téléphone de 16 % et apporterait 3 heures de durée de d’utilisation supplémentaire au G2.

LG a également annoncé un autre type d’innovation, la batterie « câble », pas encore produite par LG. Il s’agit d’une batterie qui pourra équiper des appareils souples, tels que des montres connectées au bracelet flexible voire des appareils qu’il sera possible de nouer. Même si on n’imagine pas encore très bien les applications directes d’une telle technologie, le constructeur asiatique semble lui en avoir une idée plus précise, et se préparer à de véritables mutations en terme de design, mais surtout de hardware, avec le développement futur de nouveaux wearable devices.