Journée chargée en montres que ce 18 mars, choisi par Google pour lever le voile sur sa version d’Android dédiée aux terminaux connectés. Avec cette mouture, ce sont avant tout les montres intelligentes qui sont à l’honneur, puisqu’Android Wear se destine avant tout à ces petits appareils à porter au poignet. Les annonces n’ont pas tardé à suivre : après la Moto 360 chez Motorola, voici la G Watch chez LG.

LG G Watch

La version Android Wear de l’OS au bugdroid est sur les rails, avec à la clé une preview à destination des développeurs. Et côté terminaux, puisqu’il en faut bien pout tester cette déclinaison d’Android spécialement dédiée aux petits appareils, on se bouscule au portillon. Motorola, encore dans le giron de Google – mais seulement pour quelques mois – a immédiatement annoncé sa Moto 360 à l’étonnant écran rond rappelant les montres classiques, et LG, partenaire de choix de Google, y est allé de sa petite phrase. C’est en effet le comparse de Google depuis deux générations de Nexus dans l’univers des smartphones, et on lui prête la réalisation d’un prochain Nexus… et d’une Nexus Watch, comme on la surnommait déjà. La G Watch, quant à elle, est présentée par la marque comme sa quatrième collaboration avec Google (après les Nexus 4, Nexus 5 et G Pad 8.3 Google Play edition).

« L’opportunité de travailler avec Google sur la LG G Watch a été l’occasion parfaite pour LG de franchir toutes les barrières en design et en ingénierie. Avec la LG G Watch, LG poursuit les étapes que nous avons déjà passées dans les appareils connectés, dans les traces de la première Touch Watch Phone 3G en 2009 et du Prada Link en 2008. Nous sommes sûrs qu’un appareil au design réussi a le potentiel pour emporter dans son sillage le marché du prêt à porter intelligent« , a déclaré dès cet après-midi Jong-Seok Park, le CEO de LG Electronics.

Rendez-vous avant l’été

Chez LG comme chez Motorola, on ne passe pas aujourd’hui la déclaration d’intentions. Quand l’Américain mise sur un design tout en rondeurs, le Coréen privilégiera un écran rectangulaire plus conventionnel dans le monde des montres connectées, mais avec la touche Android Wear en plus : l’intégration de la commande vocale OK Google, l’information contextuelle Google Now… Il nous faudra patienter encore quelques semaines avant d’en savoir plus, puisque LG prévoit de détailler son accessoire dans le courant du deuxième trimestre 2014. Comme ses concurrents, la marque devra répondre à une question cruciale chez les terminaux connectés : celle de l’autonomie.