Introduction

Après un LG G4 acclamé par la critique, LG tente de renouveler son offre milieu de gamme avec le LG G4c, reprenant le design du G4, mais avec des composants moins performants. Le LG G4c est vendu plus de deux fois moins cher que son grand frère avec un prix de vente qui débute à 240 euros. A-t-il hérité des gènes du LG G4 malgré un positionnement tarifaire totalement différent ? Réponse dans notre test.

LG G4c (9 sur 13)

Depuis la sortie du LG G4, le géant coréen décline la gamme avec le G4 Stylus, le G4c puis dernièrement le G4s. Le G4c est le petit poucet de la gamme, avec des caractéristiques l’approchant de l’entrée de gamme, malgré un prix de vente de 240 euros qui fait penser à du milieu de gamme. Nous allons donc tenter de savoir ce que vaut ce LG G4c. Commençons par les caractéristiques techniques pour faire connaissance avec le mobile.

LG G4c (6 sur 13)

Fiche technique

ModèleLG G4c
Version d'AndroidLG UX 4.0 (Android 5.0.2 Lollipop)
Ecran5 pouces
TechnologieLCD (IPS)
Définition 1280 x 720 pixels
Résolution294 PPP
SoCQualcomm Snapdragon 410
Nombre de coeurs CPU4 x Cortex-A53 @ 1,2 GHz
Puce graphiqueAdreno 306
Mémoire RAM1 Go de RAM
Mémoire interne8 Go (3,13 Go disponible pour l'utilisateur)
Support microSDmicroSDHC (jusqu'à 32 Go)
Appareil photo principale8 mégapixels
Webcam5 mégapixels
VidéoFull HD (1080p) @ 30 FPS
Carte SIMmicro SIM
Wi-Fi et Bluetooth802.11 b/g/n + 4.1
RéseauxLTE catégorie 4 (150 Mbps)
800 / 1800 / 2600 MHz
GPSOui
Radio FMOui
NFCOui
CapteursAccéléromètre
Capteur de proximité
Capteur de lumière
Batterie2540 mAh
Dimensions139,7 x 69,8 x 10,2 mm
Poids136 grammes
DAS0,643 W/kg
Prix conseillé240 euros

À regarder de plus près la fiche technique, pas de doute, on est en présence d’un téléphone d’entrée de gamme de 2015. Seul l’écran ne fait pas tache, avec une résolution correcte. Voyons donc ce que cela donne en conditions d’utilisation réelles.

 

Un terminal incurvé

Au premier coup d’oeil, le LG G4c semble être un G4 doté d’un écran plus petit à 5 pouces tout ronds. Toutefois, en prenant un peu de temps, on s’aperçoit que les deux terminaux partagent en effet une même base commune, mais diffèrent sur quelques points. À commencer par la face avant, un peu moins soignée sur le G4c que sur son grand frère avec notamment des bordures d’écran donnant l’impression d’être un peu plus épaisses, alors que ce n’est pas le cas en pratique, comme nous le verrons dans la partie-écran. Rien de très affolant pour autant puisqu’une sensation de solidité et de qualité se dégage de l’ensemble.

LG G4c (4 sur 13)

Lorsqu’on retourne le téléphone, on découvre une coque amovible en plastique imitant l’aspect du métal. Surtout, on retrouve la marque de fabrique de LG : les boutons de volume et d’allumage positionné sur la coque, juste en dessous du capteur photo principal accompagné de son flash LED. Personnellement, je n’arrive pas à me faire à ce type de bouton, et je préfère les retrouver sur les tranches puisque leur positionnement ne me semble pas naturel. On aime, ou on n’aime pas.

LG G4c (7 sur 13)

Enfin, le LG G4c reprend un élément de différenciation de son grand frère et du G Flex 2 : une coque et un écran légèrement incurvés. Une bonne idée qui confère un confort supplémentaire au terminal. Enfin, c’est rare à noter, mais le terminal est certifié IP22. Cela signifie qu’il est protégé contre les chutes de gouttes d’eau jusqu’à 15° de la verticale. On imagine que la plupart des téléphones sont également protégés contre ce risque, mais LG a le mérite d’avoir fait certifier le téléphone et d’indiquer la mesure.

Lollipop et LG UX 4.0

On trouve Android 5.0.2 Lollipop à la sauce LG, c’est-à-dire avec l’interface maison LG UX 4.0. Cette interface est en fait identique à celle que l’on trouve sur le LG G4 et vous pouvez donc consulter la partie logiciel de ce test pour les détails. Dans les grandes lignes, LG UX 4.0 est une interface claire, avec un tiroir d’applications qui ravira les amateurs d’Android stock et un centre de notifications et de réglages rapides. LG n’intègre pas d’applications inutiles et se contente de quelques applications accessoires, on apprécie. Le design est très flat, très à la mode. De nombreux widgets sont disponibles, comme par exemple la météo, très complète. Un gestionnaire des thèmes permet également de modifier l’apparence du terminal. On trouve également les fonctionnalités propres à LG comme le double tap pour déverrouiller ou encore la consultation de l’heure et des notifications de manière rapide lorsque l’écran est en veille, en réalisant un glissement de doigt vers le bas.

LG-UX-4.0-G4c

 

Écran

L’écran du LG G4 est agréable à utiliser. Il dispose d’une luminosité maximale de 470 cd/m2, ce qui le place dans la moyenne haute sur cette gamme de prix. La gestion des couleurs est correcte même si on note une petite dérive vers le bleu. Les angles de vision sont bons grâce à la dalle IPS. Quant à la résolution, avec 294 PPP, la lisibilité est bonne et seuls les puristes auraient appréciés la présence d’une dalle Full HD. On apprécie également l’écran légèrement incurvé permettant d’améliorer la prise en main. Pourtant, LG n’a pas utilisé une dalle flexible POLED, mais une simple dalle LCD IPS. Le ratio surface d’affichage par rapport à la face avant est plutôt bon avec 76,4 % selon les chiffres de LG, mieux que son grand frère le LG G4 qui atteint 72,5 %. Enfin, la dalle est protégée des rayures et de la casse par une vitre Gorilla Glass 3.

LG G4c (10 sur 13)

 

Performances

On commence à bien connaître le Snapdragon 410 de Qualcomm qui anime de nombreux appareils en entrée et milieu de gamme en 2015. Pour nous, le Snapdragon 410 représente le minimum vital pour faire tourner un terminal Android dans de bonnes conditions. On aurait donc préféré, pour 240 euros trouver un SoC un peu plus puissant comme le Snapdragon 615. Pour cela, il faut se tourner vers le G4s. De plus, LG a seulement intégré 1 Go de mémoire vive. Il ne faut donc pas prévoir d’ouvrir de nombreuses applications à la fois sous peine de gros ralentissements. Dans les faits, le LG G4c n’est donc pas un foudre de guerre.

 LG G4cHonor 4XZTE Blade S6
SoCSnapdragon 410Kirin 620Snapdragon 615
Définition d'écran720p720p720p
AnTuTu 5.x20 473 points30 700 points30 703 points
PCMark3 162 points1 892 points3 121 points
3DMark Ice Storm Unlimited General4 326 points5 347 points7 675 points
3DMark Ice Storm Unlimited Graphics3 773 points4 947 points7 800 points
3DMark Ice Storm Unlimited Physics8 883 points7 456 points7 267 points
GFXBench (Manhattan offscreen / onscreen)1,7 / 3,9 FPSIncompatible4,9 / 9,5 FPS
GFXBench (T-Rex offscreen / onscreen)5,3 / 9,8 FPS9,2 / 15 FPS12 / 20 FPS

Dans les jeux, le constat est similaire puisque les titres gourmands comme Real Racing 3 ne sont pas capables de tourner correctement avec de nombreux détails. Le jeu supprime donc divers effets pour parvenir à maintenir une expérience de jeu correcte.

3DMark
  • LG G4c : 4326
  • Honor 4X : 5347
  • ZTE Blade S6 : 7675

 

Photos

La partie photo du LG G4c est très décevante. La mise au point du terminal est lente puisqu’elle ne bénéficie pas de la technologie laser du grand frère. La gestion des couleurs est correcte, mais le piqué est quasiment absent. En effet, les clichés manquent cruellement de détail, il ne sert à rien de les ouvrir dans leur définition d’origine à moins de vouloir tomber nez à nez avec un tas de pixels. L’appareil photo ne gère pas le mode HDR. Heureusement alors que la mise au point automatique est de la partie. Inutile de préciser que de nuit, les photos sont inexploitables.

 

Réseaux

Pour la partie réseau, le LG G4c intègre un modem 4G de catégorie 4 (150 / 50 Mbps) supportant l’ensemble des bandes de fréquence en France, une puce Wi-Fi 802.11 b/g/n et le Bluetooth 4.1. LG a également intégré la radio FM ainsi que le NFC. La qualité d’appel et bonne, et la réduction active du bruit plutôt utile.

 

Autonomie

L’autonomie du LG G4c est vraiment très bonne. Sur notre test d’autonomie (1h de vidéo 720p sur YouTube en Wi-Fi avec la luminosité réglée à 200 cd/m2), la batterie a perdu seulement 7 % de sa capacité. C’est un très bon score. Au quotidien, le terminal permet de tenir plus d’une journée avec des usages gourmands, un très bon point. Autre bonne nouvelle : la batterie est amovible.

LG G4c (8 sur 13)

 

Test LG G4c Le verdict

design
8
Le design du G4c est bien réussi, avec une légère courbure permettant une bonne prise en main et des boutons situés à l'arrière. Le plastique utilisé ne fait pas cheap, au contraire, et nous n'avons pas l'impression de tenir en main un terminal d'entrée de gamme. On reconnait d'ailleurs la patte de son grand frère, le LG G4.
écran
7
Si la luminosité maximale de l'écran est plutôt bonne, le blanc a plutôt tendance à tirer vers le bleu. Heureusement, l'écran est protégé par une vitre Gorilla Glass 3 mais il se "contente" du 720p.
logiciel
8
LG UX 4.0 est la même interface que celle qui est installée sur le LG G4. On apprécie le rendu visuel de l'ensemble et l'ergonomie avec des actions du quotidiens rendues simples.
performances
5
Le Snadragon 410 est de la partie. Habituellement, il distille des performances correctes. Ici, le petit Go de mémoire vive n'arrive pas à contenir la gourmandise de l'interface LG, plus lourde qu'un simple Android stock.
caméra
5
Malgré la présence d'un capteur de 8 mégapixels, les photos manquent clairement de piqué et on déplore l'absence de mode HDR. En basse luminosité, il vaudra mieux passer son tour pour prendre la photo.
autonomie
9
L'autonomie est le véritable point fort de ce LG G4c. Il permet de classer le terminal parmi les plus autonomes dans cette gamme de prix.
Note finale du test 6/10
Difficile pour le LG G4c de se positionner face aux Archos 50 Diamond ou Alcatel One Touch Idol 3 4,7 vendus 199 euros. Ces deux téléphones sont supérieurs sur des points important comme les performances ou la qualité des photos. Seule l'autonomie et le design sont davantage soignés sur le terminal de LG. Deux éléments qui peinent à faire oublier le reste, d'autant plus que le LG G4c est vendu à partir de 240 euros, un surcoût non négligeable par rapport à la concurrence directe. Il faudra donc être prêt à casser la tirelire et à faire des concessions pour profiter du design et de l'autonomie supplémentaire de ce LG G4c. Chez LG, le G4S nous semble disposer d'un meilleur rapport qualité-prix, avec plus de puissance, un autofocus laser et une dalle Full HD pour 270 euros.
  • Points positifs
    • Design (finitions, ergonomie)
    • Interface logicielle
    • Batterie amovible
    • Autonomie
  • Points négatifs
    • Qualité des photos
    • Ralentissements dans l'interface
    • Prix élevé