LG a surpris lors du MWC 2019 avec son LG G8 ThinQ, un smartphone étonnant avec un système de reconnaissance de… la main. Nous l’avons essayé, mais ce n’est pas encore parfait.

Oubliez les smartphones pliables et la 5G, la nouveauté de ce MWC 2019, c’est la « reconnaissance des veines ». C’est en tout cas comme ça que LG appelle sa nouvelle fonctionnalité dans le communiqué de presse du LG G8 ThinQ. Une fois sur le stand, c’est une tout autre histoire.

Sur le stand du constructeur, personne n’a réussi à nous expliquer réellement comment fonctionne cette technologie, si ce n’est qu’elle se base sur le capteur ToF et les capteurs infrarouges, mais un officiel de la marque semblait dire que plus que les veines, le capteur est surtout capable de détecter toutes les aspérités de la main, jusqu’aux petites lignes qui la traversent. Pas question de lire votre avenir ici cependant, mais plutôt de déverrouiller votre smartphone et de le contrôler sans le toucher.

Nous avons pu essayer ces fonctionnalités et constater que tout n’était pas parfait.

Notre prise en main en vidéo

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Un déverrouillage bizarrement montré

Difficile de montrer comment fonctionne un système de verrouillage sur un stand. Si chacun y enregistre sa main, c’est l’assurance de voir la totalité des exemplaires de démonstration verrouillés avant la fin de la première matinée de salon. Aussi, LG fait la démonstration de cette fonctionnalité sur des smartphones cachés derrière des vitres de plexiglas en acceptant tout le monde.

Oui, vous avez bien lu, la démonstration de LG aurait pu fonctionner avec un simple capteur de proximité puisqu’il suffisait d’approcher sa main pour déverrouiller n’importe quel smartphone. Impossible dans ces conditions de savoir si le smartphone met du temps ou non à reconnaître une « empreinte de main » déjà enregistrée.

Au moins, c’était rapide…

La navigation par gestes

Beaucoup de constructeurs ont déjà tenté de proposer une navigation, même partielle, sans avoir à toucher l’écran. Ici, le capteur ToF permet de reconnaître la position de la main et ainsi lancer une application sans toucher le smartphone, de gérer le volume ou encore de mettre lecture ou pause lors de la lecture d’un contenu multimédia.

Pour cela, il faut approcher la main pour activer le capteur ToF — ce qui est signifié par l’affichage d’une petite barre lumineuse sous l’encoche –, puis reculer la main à la bonne distance pour qu’elle soit reconnue au complet et enfin effectuer le mouvement attribué à une action.

Dans l’idée, c’est intéressant, mais dans la pratique, le champ de vision du capteur ToF complique l’utilisation. Il est fréquent de s’y reprendre à plusieurs fois pour avoir à monter ou baisser le son ou tout simple à faire reconnaître sa main par le capteur.

Un excellent smartphone

Et ce qui est dommage, c’est peut-être que LG n’a pas assez appuyé sur les autres caractéristiques de son smartphone pour le rendre réellement palpitant. Il s’agit pourtant d’un excellent smartphone qui a tout pour plaire.

Son SoC Snapdragon 855 promet les meilleures performances du moment, tout est fluide et les 3 capteurs du modèle qui sera commercialisé en Corée (et uniquement en Corée) sont très pratiques et d’excellente facture. On y trouve un module « standard », un grand-angle et un zoom, mais surtout des fonctionnalités logicielles intéressantes qui permettent par exemple de prendre trois clichés en même temps (avec les trois capteurs différents), et ainsi avoir la même scène sous 3 angles différents.

Quoi qu’il en soit, cet intéressant smartphone ne devrait pas être disponible en France.