MediaTek revoit encore une fois ses prévisions à la hausse pour la livraison des smartphones équipés de puces 4G. La société compte bien dépasser la prévision initiale qui était de 15 millions de processeurs 4G livrés en 2014. Et pourtant, MediaTek n’en a livré que 2 à 3 millions depuis le début de l’année. La recette magique : les nouveaux SoC de la marque et des offres agressives des opérateurs chinois.

Mediatek soc

En 6 mois, MediaTek devra accélérer la cadence des livraisons de processeurs équipés d’un modem 4G pour parvenir à atteindre les objectifs de vente que la société s’était fixée. Au début de l’année, MediaTek avait fait savoir que l’entreprise comptait livrer en tout 40 millions de processeurs à destination des smartphones, dont 15 millions supportant la 4G. L’entreprise taïwanaise a seulement vendu 2 à 3 millions de processeurs 4G depuis le mois de janvier mais compte tout de même arriver à livrer 12 à 15 millions de SoC 4G d’ici la fin de l’année. Il faut donc multiplier par plus de 5 la livraison de ces processeurs à destination des smartphones LTE pour atteindre ce nouvel objectif qui dépasse donc l’ancien puisqu’on devrait arriver à un total de 15 à 18 millions de SoC 4G livrés par MediaTek.

Les OEM et les opérateurs en ligne de mire

Pour parvenir à cet excellent résultat, l’entreprise chinoise compte sur deux facteurs : l’arrivée massive de produits chinois équipés de SoC MediaTek compatible 4G comme les MT6590, MT6582 ou encore le plus puissant MT6595 avec ses quatre cœurs Cortex-A7 et ses quatre cœurs Cortex-A17 qui fonctionnent en big.LITTLE. MediaTek compte également sur les opérateurs chinois puisque Chine Mobile, China Telecom et China Unicom s’apprêtent à lancer des offres commerciales agressives sur les smartphones 4G et les forfaits qui vont avec. En France, on devrait aussi voir arriver quelques smartphones 4G équipés de SoC MediaTek comme chez Wiko avec les Kite et Birdy qui devraient se situer entre 100 et 150 euros.