Ça y est ! La Moto 360, la montre connectée la plus attendue de cette année, est enfin disponible, du moins aux États-Unis puisqu’il faudra encore attendre la fin du mois pour la France. Et en attendant notre test, nous avons compilé les impressions des journalistes américains qui ont pu la tester en avant-première.

moto-360-2

Motorola a envoyé sa montre en test à de nombreux sites américains, spécialisés dans les nouvellestechnologies, ou non. Et globalement, il y a deux choses qui ressortent systématiquement dans ces tests :

  • La Moto 360 est la plus belle smartwatch jamais sortie à ce jour
  • La Moto 360 a une autonomie déplorable

Le site le plus explicite à ce propos est sans conteste ArsTechnica qui intitule son test « Moto 360 : Superbe à l’extérieur, hideuse à l’intérieur ». Et d’expliquer que du point de vue du design, cette smartwatch ronde est non seulement bien plus belle que ses concurrentes, mais elle est aussi confortable à porter et a surtout l’apparence d’une véritable montre. ArsTechnica explique ensuite qu’il trouve dommage que Motorola ait opté pour un processeur OMAP 3 décrit ainsi : « Ce processeur datant de 2010 est vieux, lent, inefficace et gourmand en énergie ».

moto 360 the verge

Source image : The Verge

Un bel objet, mais une autonomie bien trop limitée

Un constat que partage également The Verge, qui aime beaucoup la montre, mais aussi le bracelet en cuir, que le journaliste juge « haut de gamme et confortable ». Malgré la taille de la montre, le journaliste de The Verge indique qu’elle est « plus légère que ce qu’elle paraît, plus petite qu’elle paraît et plus confortable que ce qu’on pense au premier abord ». Le journaliste apprécie par-dessus tout sa discrétion : une fois enfilée, on l’oublie complètement pour les activités quotidiennes de la journée. Un sentiment également partagé par le journaliste de CNet dans sa preview. Reste que la batterie est une véritable catastrophe et que Motorola doit faire quelque chose. La Moto 360 n’a jamais tenu plus longtemps que la batterie du téléphone du journaliste et il juge cela inacceptable pour un produit à 249 dollars. On peut le comprendre.

moto 360 the verge 2

Source image : The Verge

ArsTechnica a été encore plus loin et a créé un benchmark pour tester l’autonomie des batteries des smartwatchs. Et son jugement est sans appel : « L’autonomie de la Moto 360 est tout simplement horrible, et cela se voit dans nos tests. Après deux passages sur notre benchmark, la Moto 360 a affiché une autonomie moyenne de 3 heures et 39 minutes, soit moitié moins que celle de la LG G Watch que nous avions testée il y a quelques mois. Certes, c’est un benchmark assez lourd, et lors d’un usage quotidien, la Moto 360 devrait durer plus longtemps. Mais en pratique, dire que l’autonomie de la Moto 360  « est moitié moins importante » que les autres smartwatchs est vrai ». Ouch.

moto 360 benchmark autonomie arstechnica

Source image : ArsTechnica

Joanna Stern, la journaliste du Wall Street Journal, émet quelques réserves sur le bracelet en cuir de la montre. Si elle le trouve effectivement beau et confortable lors d’un usage quotidien, elle trouve qu’il ne convient pas à l’aspect sportif de la montre (qui possède un certain nombre d’applications et de capteurs dédiés à la course et au corps). Ce dernier a tendance à coller à la peau de façon désagréable dès que l’on commence à transpirer un peu. En tant que femme, elle trouve également la montre un peu trop grosse à son goût. « On dirait presque que j’ai arraché une horloge d’un mur pour l’attacher à mon bras » précise-t-elle. Elle souligne et regrette, elle aussi, le manque d’autonomie de la montre.

BN-EK187_PTECH__G_20140904164633

Sur un poignet de femme, la Moto 360 a tendance à être un peu trop grande.

Mais ce que Joanna Stern reproche le plus à cette montre – qu’elle déconseille d’acheter tout de suite – concerne la trop grande jeunesse d’Android Wear. Si Google Now s’avère relativement pratique au quotidien, elle trouve que l’intérêt de porter une smartwatch actuellement est trop limité : il n’y a pas assez d’applications et la montre qui vibre trop souvent pour signaler des notifications qu’elle préfère consulter sur son téléphone. Et de conclure : « La Moto 360 affiche bien mieux l’heure que les autres smartwatchs, en plus d’être plus belle. Mais aujourd’hui, la Moto 360 démontre qu’il n’est pas encore temps d’acheter une smartwatch. Les montres connectées ont encore besoin d’être améliorées, aussi bien sur le plan hardware que sur le plan software. »

faces

Les différentes horloges de la Moto 360 (source image : ArsTechnica).

Un écran de qualité

Concernant l’écran, les avis sont un peu plus partagés. Si tous les testeurs apprécient l’écran rond, la barre noire, présente en bas de l’écran gâche un peu l’ensemble. The Verge indique que c’est « un peu gênant, mais qu’on ne le voit plus avec le temps ». Gizmodo indique également que l’on ne voit plus cette barre passé une heure d’utilisation. La majorité des testeurs aiment beaucoup l’écran LCD (et non OLED, comme on l’a cru un temps) de la montre. Les bordures d’écrans sont très fines, mais la faible résolution laisse voir les pixels de l’écran quand on met le nez dessus. En revanche, la grande luminosité de la montre permet facilement de consulter les informations affichées, même en extérieur. La Moto 360 est d’ailleurs la première montre connectée à dispose d’un capteur de lumière lui permettant d’adapter la luminosité de son éclairage en fonction de la lumière ambiante. Une fonctionnalité appréciée par tous les testeurs.

Moto 360

Cet écran rond pose toutefois encore beaucoup de problèmes à Android Wear. The Verge note ainsi que certains messages ou images sont coupés de façon assez laide sur la montre. The Verge est d’ailleurs le seul site à noter ce défaut. Les autres médias américains semblent en revanche assez satisfaits des applications et de l’utilisation d’Android Wear au quotidien.

moto-360-1

Les conclusions sont relativement mitigées. ArsTechnica ne conseille pas vraiment l’achat et conclut son test de façon assez assassine : « La Moto 360 est un pas dans la bonne direction, mais ni cette montre ni Android Wear ne sont encore aboutis. La partie matérielle des smartwatch est passée de « horrible » à « pas terrible », mais nous sommes encore loin de « décent » ou même de « bon ». Combien de temps devons-nous attendre pour voir sortir une seconde version ? ». The Verge est un peu plus subtil et indique que s’il faut acheter une smartwatch aujourd’hui, c’est bien la Moto 360 qu’il faut prendre. Mais le site précise que les défauts sont encore très nombreux et que l’autonomie a tendance à gâcher l’intérêt de cette montre. Bref, la Moto 360 est bien meilleure que les premières smartwatch sorties au début du mois de juillet, mais souffre horriblement de la jeunesse des technologies et de l’OS.

Quelques tests intéressants à lire :