Difficile d’y échapper, le OnePlus 2 a bien été annoncé dans la nuit. Une bonne partie des médias américains ont également pu le prendre en main et ont commencé à livrer leurs premières impressions sur le second « flagship killer ». En voici un résumé.

OP_s03_c031

Il fallait se lever tôt ce matin pour pouvoir assister en direct à la présentation du OnePlus 2. Si notre brave Romain a mis son réveil à 4 heures du matin pour suivre l’annonce, la presse américaine a pu prendre en le téléphone en main peu de temps avant et livrer ses impressions dans la foulée. Rappelons pour commencer que l’on sait maintenant tout du OnePlus 2, que cela concerne la fiche technique et son design ou encore les nouveautés de son OS. Mais une fois en main, que vaut le nouveau smartphone de OnePlus ?

Un design proche du OnePlus One

S’il y a bien un point sur lequel s’accordent tous les sites tech américains, c’est que le OnePlus 2 ressemble beaucoup au OnePlus One. Du fait de son écran de 5,5 pouces, de son épaisseur de 9,9 mm et de ses courbes reprises de son prédécesseur, il possède un design familier. Un design que n’apprécie pas vraiment Android Police, qui préfère le design du OnePlus One, plus original selon le journaliste. Les autres sites sont un peu plus enthousiastes. Que ce soit Android Authority ou Android Central, les deux journalistes américains apprécient la prise en main du téléphone, qu’ils considèrent bien plus confortable que celle du OnePlus One. Il faut dire que les bordures en métal, qui confèrent un aspect premium au téléphone et les différentes coques — en bois, bambou ou kevlar — renforcent le sentiment de solidité de l’appareil. Android Central n’est d’ailleurs pas vraiment choqué par la taille du OnePlus 2, et affirme que la prise en main est comparable à celle du LG G4.

android police oneplus one oneplus 2 1

Le OnePlus One à gauche, le OnePlus 2 à droite (crédit image : Android Police)

android police oneplus one oneplus 2 2

Le OnePlus One à gauche, le OnePlus 2 à droite (crédit image : Android Police)

Deux nouveautés de taille : Alert Slider et capteur d’empreinte digitale

Contrairement à ce que laissaient penser les premières images du OnePlus 2, le bouton central de l’appareil n’est pas un véritable bouton physique. Il s’agit en fait d’un renfoncement capacitif faisant office à la fois de bouton Home et de capteur d’empreinte digitale. Tous les sites américains s’accordent à dire qu’il est étrange de ne pas pouvoir « cliquer » sur ce bouton, qui ne s’enfonce pas. De part et d’autre du capteur d’empreintes digitales se trouve deux autres boutons capacitifs, les touches multitâches et retour, dont la luminosité est — encore une fois — très faible au point qu’Android Police les qualifie de « presque invisibles ». Notons qu’il est possible d’inverser ces deux boutons, mais aussi de les faire apparaître directement sur l’écran.

android central oneplus 2 empreinte digitale

Le capteur d’empreinte digitale n’est pas vraiment un bouton physique, il ne s’enfonce pas (crédit image : Android Central).

Quant à la réactivité et la rapidité du capteur d’empreinte digitale, la magie d’Internet permet déjà de savoir à quoi s’attendre grâce à cette vidéo du site Droid Life :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Un autre point sur lequel tout le monde s’accorde est l’introduction d’un slider situé sur la tranche gauche du téléphone, appelé Alert Slider. Ce slider dispose de trois positions qui correspondent aux trois nouvelles alertes de notifications d’Android Lollipop : Aucune notification, notifications prioritaires et toujours afficher les notifications. Des changements d’état qu’il était déjà possible d’effectuer au sein d’Android, mais que l’on peut maintenant réaliser directement sur la tranche de son téléphone. Une idée aussi simple qu’intelligente au point qu’on se demande pourquoi elle n’a jamais été réalisée auparavant, sauf par Apple avec ses iPhone. Android Central a d’ailleurs été le seul site à parler de la qualité et du ressenti de ce slider : « On peut entendre un clic en passant ce slider d’aucune notification à toujours, ce qui s’accompagne d’une légère vibration de la part du téléphone qui confirme que le passage d’un état à l’autre, même avec l’écran éteint ».

android central oneplus 2 slider

Le slider situé sur la tranche gauche du OnePlus 2 est l’une des nouveautés les plus intéressantes (crédit image : Android Central).

De l’USB type-C mais pas de rechargement rapide

La partie basse du téléphone contient le port USB ainsi qu’une série de trous permettant au son du haut-parleur (mono, et non stéréo) de sortir. Ce port USB a déjà fait beaucoup parler de lui. Comme l’avait annoncé OnePlus, il s’agit d’un port USB type-C en USB 2.0. Il possède l’avantage de pouvoir être enfiché dans n’importe quel sens… Et le défaut de ne pas supporter le chargement rapide, que permet pourtant le Snapdragon 810 de l’appareil. Incompatibilité technique ? Absence de certification de la technologie quick charge de Qualcom ? Mystère.

android central oneplus 2 bas

Le OnePlus 2 est le premier smartphone Android à disposer d’un port USB type-C (crédit image : Android Central).

Des coques en bois et en kevlar

Enfin, tous les journalistes américains se sont montrés plus que satisfaits de la possibilité de pouvoir retirer facilement la coque du OnePlus 2. Une encoche se trouve dans la coque et permet de la retirer facilement. La batterie (de 3300 mAh) est quant à elle inamovible. Le OnePlus 2 sera livré de base avec une coque dite Sandstone Black, plus ou moins identique à celle du OnePlus One, mais il sera possible dès le lancement d’en acheter quatre autres : kevlar (en véritable kevlar), bambou, bois de rose et bois d’abricotier. Chacune de ces coques devrait coûter 28 dollars nous apprend Android Police, sûrement 30 euros en Europe. Si vous êtes curieux, Android Authority a fait un article détaillé au sujet de ces coques.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Pour terminer sur le dos de l’appareil, il faut savoir que le OnePlus 2 embarque un capteur de 13 MP avec une ouverte de f/2.0, de la stabilisation optique, un autofocus laser et la possibilité de filmer en 4K. OnePlus a expliqué aux journalistes présents à cette première prise en main qu’il était difficile de juger de la qualité des photos prises avec l’appareil pour l’instant puisque l’application n’était pas encore entièrement terminée. OnePlus promet toutefois que son appareil photo devrait être très performant en basse luminosité.

android central oneplus 2 coques

Les cinq coques disponibles au lancement du OnePlus 2 (crédit image : Android Central).

 

Un Snapdragon 810 qui ne chauffe pas ?

On s’attendait à un écran QHD, comme de nombreux flasghsip cette année, finalement le OnePlus 2 aura un écran Full HD, certainement pour compresser les coûts. Sa qualité est globalement très satisfaisante. Android Authority précise que l’écran du OnePlus 2 n’est pas aussi beau que celui du Galaxy S6 ou du LG G4, mais se place aisément au même niveau que celui du HTC One M9 ou Xperia Z3. Android Police va un peu plus loin et affirme que l’écran provient de JDI et que OnePlus a considérablement amélioré la luminosité de son téléphone et surtout les angles de visions. Le journaliste du site américain n’hésite d’ailleurs pas à dire que la luminosité est comparable à celle de l’écran du LG G4. Il précise également que c’est du verre Gorilla Glass 3 qui protège et recouvre l’écran.

android police oneplus one oneplus 2 volume

Les tranches du téléphone sont en métal (crédit image : Android Police).

Le OnePlus 2 chauffe-t-il ? La grande majorité des sites américains se gardent bien de le préciser. Seul Android Central, qui a eu le téléphone en main durant deux heures, indique qu’il n’a pas senti de chauffe particulière pendant sa prise en main. Rappelons que le OnePlus 2 est équipé d’un Snapdragon 810, un processeur qui traîne une mauvaise réputation (méritée) de chauffer plus que de raison. Pour la prise en main des journalistes américains, OnePlus a invité des cadres de Qualcomm, qui se sont fait un plaisir d’indiquer que l’optimisation du processeur du OnePlus 2 par Qualcomm était similaire aux autres constructeurs de smartphones et que la seule aide spécifique de la société américaine portait sur l’intégration de l’autofocus laser et de l’appareil photo. En fait, si le OnePlus 2 chauffe supposément moins que chez ses concurrents équipés du Snapdragon 810, c’est surtout parce que OnePlus a sous-cadencé la fréquence de son processeur. On attendra le test en bonne et du forme pour juger.

oneplus 2 android authority

La prise en main du OnePlus 2 est un peu plus confortable que celle du OnePlus One (crédit image : Android Authority).

Oxygen OS 2.0 encore en développement

On termine avec la partie logicielle, que OnePlus a déjà largement présentée durant la nuit. On ne revient pas sur les caractéristiques logicielles du OnePlus 2, qui sera installé sous Android 5.1 et Oxygen OS. Ce qu’il faut retenir, c’est que OnePlus a demandé aux journalistes de ne pas être trop durs avec sa surcouche, qui est encore en phase de développement. Un responsable de OnePlus a ainsi indiqué à Android Central que Oxygen OS serait bien prêt pour le lancement du OnePlus 2 le 11 août prochain, mais que des mises à jour interviendront quelques semaines après le début de la commercialisation du téléphone. Que ce soit Android Central ou Android Police, les deux principaux sites américains d’actualité sur Android, les deux médias parlent d’une partie logicielle très proche d’Android Stock, mais qui semble par moment inachevée. Shelf, par exemple, semble particulièrement anecdotique.

Sachez pour finir que OnePlus nous a invités à prendre le OnePlus 2 en main vendredi prochain. Nous publierons nos premières impressions sur le téléphone avant la fin du week-end.

Sources

Android Police : de loin l’article le plus engagé et le plus critique. Un peu trop parfois.

Android Central : la couverture la plus exhaustive. Avec de très belles photo en prime.

Android Authority : un article assez descriptif, mais avec beaucoup de photos, notamment du packaging.

The Verge : comme souvent avec les smartphones Android, un article creux. Et des photos moyennes.