Comme plusieurs de ses concurrents, Oppo se lance dans la course aux smartphones pliables. La marque chinoise a en effet déposé non pas un, mais quatre brevets de prototypes pliables.

Après Huawei, Motorola ou encore Samsung, c’est au tour d’Oppo de déposer (en mars dernier) des brevets de smartphones pliables. Ces derniers ont été publiés peu après après par la WIPO (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle), comme le rapporte Let’s Go Digital.

Quatre modèles, quatre mécanismes

Le premier modèle se plie en deux dans le sens de la hauteur, et non de la largeur comme la plupart des prototypes évoqués jusqu’à aujourd’hui. Il a également la particularité d’intégrer deux airbags, bien qu’il soit difficile d’imaginer de quoi il en retourne exactement à l’heure qu’il est.

Le deuxième est en revanche beaucoup plus classique. Il s’agit d’un smartphone qui se plie en deux à la manière d’un portefeuille, comme ce qu’a pu déposer Samsung par exemple. L’appareil a le format d’un smartphone lorsqu’il est plié, et celui d’une tablette lorsqu’il est déplié.

Pour ce troisième prototype, retour dans l’originalité avec cette fois trois volets qui glissent entre eux, à la façon de portes coulissantes. Là encore, on passerait d’un format smartphone à celui d’une tablette.

Pour finir, le dernier prototype semble être tout simplement de la science-fiction. Il s’agirait en effet d’un écran extensible, comme un rouleau que l’on déroulerait, mais le brevet reste très vague.

Pour rappel, les brevets ne reflètent en rien un quelconque produit. Il s’agit juste de protéger légalement une  « solution technique à un problème technique », pour reprendre les termes légaux exacts en France. Force est néanmoins de constater qu’Oppo a fait preuve de créativité, notamment pour les deux derniers prototypes, mais ce n’est peut-être pas au goût de tout le monde.

À lire sur FrAndroid : Qui est Oppo, ce potentiel futur géant en Europe ?