Samsung a démenti les rumeurs d’hier qui indiquaient son intention de licencier 10 % de son personnel. Il n’en est pas question et il s’agit plutôt de mobilité interne.

logo Samsung IFA

Hier, le site américain Bloomberg relayait les analyses de plusieurs spécialistes du marché mobile indiquant qu’il était fort probable que Samsung licencie jusqu’à 10 000 employés au sein de quartier général situé en Corée. Une rumeur qui a été démentie ce matin par un représentant de Samsung au micro de l’agence YonhapNews.

Selon ce représentant, il ne s’agit en aucun cas de licenciements, mais plutôt de mobilité interne. Des employés qui travaillaient dans certaines branches de l’entreprise ont été placés ailleurs. Samsung indique que 1000 personnes ont été concernées par ces mouvements internes, sans préciser quelles branches ni quels postes sont touchés. Le journal rappelle par ailleurs que Samsung emploie aujourd’hui 320 000 personnes dans le monde dont 100 000 sont situées en Corée du Sud.

Ce qui est confirmé, en revanche, c’est que Samsung a décidé de geler les salaires de ses employés pour cette année, pour la première fois depuis 2009. Une manière pour le géant coréen de montrer à ses investisseurs qu’il fait des efforts dans la crise qu’il traverse actuellement.