Tout juste officialisé, le nouveau Galaxy S7 edge s’est laissé approcher, le temps d’une découverte. Voici nos premières impressions sur ce smartphone, ou plutôt cette phablette, au design très facilement identifiable.

Si vous souhaitez en apprendre beaucoup plus, vous pouvez désormais vous rendre à cette adresse pour consulter notre test complet du Samsung Galaxy S7.

Notre test complet du Samsung Galaxy S7 Edge est également disponible.

galaxy-s7-une

Caractéristiques techniques

 Samsung Galaxy S7Samsung Galaxy S7 Edge
Taille d'écran5,1 pouces5,5 pouces
Technologie de l'écranSuper AMOLEDSuper AMOLED
Définition de l'écran2560 X 1440 pixels (QHD)2560 X 1440 pixels (QHD)
Densité de pixels577 ppi534 ppi
Spécificités de l'écran-Bords incurvés "Edge"
SoCExynos 8890 en Europe (Snapdragon 820 en Chine / aux USA)Exynos 8890 en Europe (Snapdragon 820 en Chine / aux USA)
Mémoire RAM4 Go RAM (LPDDR4)4 Go RAM (LPDDR4)
Stockage32/64 Go (UFS 2.0) et carte microSD jusqu'à 200 Go32/64 Go (UFS 2.0) et carte microSD jusqu'à 200 Go
Capteur photo arrière12 mégapixels (F1.7), Dual Pixel, Smart OIS12 mégapixels (F1.7), Dual Pixel, Smart OIS
Capteur photo avant5 mégapixels (F1.7)5 mégapixels (F1.7)
Protection eau et sableOui, IP68Oui, IP68
ConnectivitésWiFi 802.11 a/b/g/n/ac, MIMO, Bluetooth v 4.2 LE, ANT+, NFC et GPS/GlonassWiFi 802.11 a/b/g/n/ac, MIMO, Bluetooth v 4.2 LE, ANT+, NFC et GPS/Glonass
4G LTELTE Cat.9 (450/50 Mbps)LTE Cat.9 (450/50 Mbps)
Connectique microUSB en USB 2.0microUSB en USB 2.0
Batterie3000 mAh avec Fast Charge et charge sans fil3600 mAh avec Fast Charge et charge sans fil
Dimensions142,4 x 69,6 x 7,9 mm150,9 x 72,6 x 7,7 mm
Poids 152 grammes157 grammes
PrixA partir de 699 eurosA partir de 799 euros

Plus grand, mais pas si grand

C’en est désormais fini de la dichotomie entre le Sx edge et le Sx edge Plus : avec son Galaxy S7 edge, Samsung propose un smartphone plus grand que le Galaxy S7 standard (5,1 pouces) et à peine plus petit que ne l’aurait été sa version edge Plus (5,7 pouces pour le Galaxy S6 edge Plus sorti en 2015). Le dernier-né de Samsung rend de facto obsolète une version Plus, à moins qu’elle atteigne les 6 pouces, et vise les amateurs de phablettes. Les mobinautes préférant les terminaux plus compacts n’ont plus qu’à se tourner vers le Galaxy S7 classique, plus facile à utiliser à une main. On notera d’ailleurs que le S7 edge est à peine plus lourd que son confrères, avec 157 grammes contre 152 grammes sur la balance.

galaxy-s7-edge-9

En revanche, malgré son grand format (150,9 x 72,6 x 7,7 mm), le Galaxy S7 edge se tient agréablement en main. Ce n’est pas très étonnant, puisque son écran est courbé sur les côtés, et que son dos est légèrement bombé. Un style tout en courbes qui n’est pas désagréable, et qui procure surtout une sensation de finesse sur les côtés appréciable. Bien sûr, il n’est pas évident de parcourir toute cette diagonale d’écran du pouce, mais les fonctionnalités logicielles octroyées à la partie incurvée de la dalle accentuent la praticité de l’appareil.

Du verre et des rondeurs

Le design du Galaxy S7 edge ne déroutera pas d’un iota les connaisseurs de la gamme S6. Toujours en verre, désormais décliné en blanc, noir, silver (ce coloris n’est pas prévu en France) et doré, il marque toujours autant les traces de doigts et nous fait craindre une trop grande sensibilité aux rayures. Son appareil photo est légèrement moins protubérant (0,46 mm, et on s’en rend légèrement compte), ses angles sont plus arrondis, mais son capteur d’empreintes situé sur son bouton Home reste identique. Une légère évolution dans la continuité, en somme.

La continuité touche également l’écran de ce S7 edge, toujours AMOLED et toujours QHD, même si sa résolution baisse mécaniquement par rapport à celle du S6 edge, à 534 ppp (518 ppp pour le Galaxy S6 edge+ et 576 ppp pour le Galaxy S6 edge). Bien malin celui qui parvient à faire la différence à l’œil nu, d’autant que la légère déformation présente sur les côtés des premiers edge nous semble avoir disparu. Cela sera à confirmer au cours d’un test plus poussé.

galaxy-s7-edge-10

Outre ce grand écran capable d’afficher des informations pratiques en permanence – un Always On Display – en profitant des caractéristiques inhérentes à l’AMOLED, le Galaxy S7 edge promet à la fois des performances et une autonomie accrue. Fluide sans grande surprise à l’usage, il embarque un SoC Exynos 8890 (dans sa version européenne) promettant des performances CPU améliorées de 30 % par rapport à l’Exynos 7420 du Galaxy S6, et de 69 % pour son GPU.

Et surtout, il dispose d’un système de refroidissement liquide évitant la surchauffe, notamment lors d’usages vidéoludiques, et met à profit l’API Vulkan (couplée à une batterie de 3600 mAh) pour assure à l’utilisateur une bonne autonomie. On demandera à vérifier sur le long terme.

Un logiciel tourné vers le jeu et les usages à une main

Ce Galaxy S7 edge met en tout cas le paquet sur le jeu, comme le S7. Même au niveau logiciel, puisqu’un Game Launcher permet de choisir de recevoir ou non des alertes pendant une partie, mais aussi de choisir le niveau de fluidité des titres (30 ou 60 FPS), afin de préserver la batterie du téléphone. Des vidéos relatives au jeu sont également proposées à l’utilisateur. À tout cela s’ajoute un bouton flottant affiché dans les jeux qui permet notamment de faire facilement une capture d’écran photo ou vidéo, ou encore de réduire le jeu dans une bulle afin de le retrouver plus tard, sans avoir quitté sa partie. De bonnes idées fournies par Marshmallow associé à la dernière version de TouchWiz.

galaxy-s7-edge-16
galaxy-s7-edge-17
galaxy-s7-edge-18

TouchWiz, justement, profite largement des améliorations apportées par un Marshmallow que les propriétaires de S6/S6 edge commencent à découvrir. Les Edge apps, accessibles sur le côté de l’écran, contiennent un volet “People” renvoyant vers les contacts favoris du mobinaute, vers des Quick Tools (lampe torche, règle…), des applications favorites ou fréquemment utilisées, même tierce. Il reste possible de régler l’opacité de cet affichage et de choisir la tranche gauche ou droite du téléphone, selon que l’on est gaucher ou droitier.

galaxy-s7-edge-3

De meilleures photos de nuit

Un mot pour finir sur l’appareil photo du Galaxy S7 edge, qui a le mérite de ne plus participer à une course aux pixels qui s’est révélée vaine au fil des années. De 16 mégapixels chez le Galaxy S6, on passe à un capteur dual-pixel de 12 millions de points, avec de plus gros pixels (1,4 µm au lieu de 1,12 µm). Samsung promet de bien meilleures performances en basse luminosité, ce que l’on constate effectivement. Lors de ses démonstrations, nous avons pu constater que les clichés étaient moins bruités que chez un Galaxy S6, mais aussi qu’ils étaient en conséquence un peu plus lissés. Un choix, donc, qui satisfera ceux qui ne zooment pas dans leurs photos.

galaxy-s7-edge-6

Conclusion

À mi-chemin entre les formats des Galaxy S6 edge et Galaxy S6 edge+, le Galaxy S7 edge a le mérite de ne pas entrer en concurrence directe avec le Galaxy S7, puisqu’il se situe sur le segment des phablettes. Il représente toutefois une évolution tout en douceur par rapport à la gamme S6/S6 edge, ce qui demandera à Samsung de fournir de véritables efforts de communication pour faire entendre à ses clients potentiels l’intérêt qu’il représente. Celui d’être une phablette très prometteuse, complète, et dont on apprécie vraiment deux caractéristiques : le retour de l’étanchéité et d’une mémoire extensible, deux caractéristiques particulièrement utiles.

Notez que ce Galaxy S7 edge devrait être disponible au prix de 799 euros à partir du 11 mars prochain. Un tarif somme toute cohérent, puisqu’il se situe entre celui d’un Galaxy S6 edge et d’un Galaxy S6 edge + à sa sortie.