Samsung vient de signer un contrat d’exclusivité pour utiliser la technologie de surface superhydrophobique du laboratoire d’Oak Ridge.

Samsung Galaxy S7 IP68

Les prochains smartphones de Samsung devraient améliorer leur résistance à l’eau et la poussière. C’est en tous cas ce que montre le nouveau contrat d’exclusivité signé par le géant avec le laboratoire national américain d’Oak Ridge.

 

Une surface superhydrophobique

Ce contrat permet à Samsung d’utiliser en exclusivité la technologie du laboratoire permettant de rendre une surface superhydrophobique, c’est-à-dire une surface qui rejette l’eau. Comme la protection Gorilla Glass, il devrait s’agir d’une nouvelle couche dans la fabrication d’écran qui ressemble aujourd’hui à un sandwich de technologies. Samsung pourrait aussi rajouter cette protection sur la surface en verre que le fabricant utilise à l’arrière de ses appareils haut de gamme.

 

Un Galaxy S8 superhydrophobe ?

La superhydrophobie caractérise une surface dont l’angle de contact supérieur à 150° ne permet pas à l’eau d’adhérer. On voit donc l’eau ruisseler sur la surface et former des perles, des gouttes d’eau. On peut se demander si l’utilisation de cette technologie ne va pas poser problème aux fabricants de protection d’écran qui utilisent parfois l’eau pour faire adhérer le film à l’écran.

Le contrat venant d’être signé, il serait étonnant que Samsung parvienne à intégrer cette technologie dans le Galaxy S8. En revanche, on entendra probablement parler dans les années à venir pour les prochains appareils de la marque.