Nous évoquions le weekend dernier un bug relayé par Korben, et qui touche une large partie des smartphones Wiko. L’envoi d’un signe « = » par SMS aux appareils les fait rebooter, ce que confirme la marque, qui indique travailler à la résolution du bug.

Wiko

Propriétaires d’un Wiko, il vous est facile de vérifier si votre smartphone est touché par la faille repérée la semaine dernière : il vous suffit de vous faire envoyer, ou de vous envoyer vous-même, un SMS ne contenant que le signe « = ». L’effet est simple : quelques secondes plus tard, le smartphone redémarre, mais aucun dégât n’est à déplorer sur l’appareil. Néanmoins, cela rappelle que l’infaillibilité est loin d’être de mise sur les terminaux de la marque, et bien sûr laisse la porte ouverte aux mauvaises blagues.

Pour le moment, Wiko n’a pas précisé la source du problème, mais pointe « certains téléphones sous la plateforme MediaTek » qui « effectuent un redémarrage logiciel« . Les propriétaires d’un Wiko Wax sont donc vraisemblablement épargnés, le terminal étant doté d’un SoC Nvidia, quand le reste de la gamme Wiko est susceptible d’être touché. Et en l’absence de solution, Wiko se fend d’un conseil de bon sens que les principaux concernés auront certainement déjà appliqué : « les utilisateurs peuvent télécharger une application SMS alternative et la configurer comme messagerie SMS par défaut« . Celles-ci sont nombreuses et variées, à commencer par Hoverchat, caractérisée par ses messages affichés sous forme de pop-up. On peut également citer Sliding SMS, Hello SMS, Handcent ou Textra (voir notre dossier consacré aux applications Messagerie alternatives). Tout cela avant de toucher du doigt le fond du problème que Wiko, on l’espère, prendra la peine d’expliquer publiquement.