Le spécialiste de la caméra sphérique Insta360 a présenté hier sa nouvelle tête d’affiche : un nouveau modèle, baptisé ONE, qui offre notamment une fonction « filmez d’abord, cadrez plus tard », mais aussi et surtout une fonction bullet time, (presque) comme dans Matrix.

Voilà quelques années que la vidéo à 360 degrés est la chimère de certains fabricants et producteurs de contenus. Mais les spectateurs ne sont pas au rendez-vous. Qu’ils soient équipés ou non d’un masque de réalité virtuelle, les spectateurs de vidéos à 360 degrés ne tournent pas la tête et regardent essentiellement droit devant.

Dans ce contexte, YouTube a inventé le nouveau format VR180, qui consiste à ne filmer qu’un hémisphère orienté vers le sujet.

Filmer à 360° pour cadrer à 90°

Le fabricant de caméras Insta360 a quant à lui conçu une caméra avec laquelle on filme à 360 degrés mais dans le but d’extraire des plans conventionnels et de produire des vidéos conventionnelles à regarder sur son smartphone, son ordinateur ou son téléviseur.

L’Insta360 ONE et l’application mobile qui l’accompagne proposent pour ce faire plusieurs modes de prise de vue :

  • le mode FreeCapture permet de filmer sans se soucier du cadre, puis de cadrer dans un second temps en visionnant la séquence et en tournant son smartphone dans la direction de son choix, ce qui génère une vidéo 1080p « à plat »
  • une fonction de reconnaissance visuelle permet de fixer la caméra puis à l’application de suivre automatiquement le sujet qu’on aura encadré à l’écran
  • aussi et surtout, donc, le produit offre un mode time bullet, qui permet à la caméra de tourner autour du sujet dans une scène (quasi) figée. On accroche pour ce faire la caméra à une élingue (fournie) puis on la fait tourner à bout de bras. Une caméra conventionnelle filmerait n’importe comment, mais ici on peut extraire d’une sphère complète filmée à 120 i/s extrapolées à 240 i/s un champ stable cadré sur le sujet !

Beaucoup d’extrapolation

Techniquement, l’Insta360 ONE filme en 3840 x 1920 pixels à 30 i/s, en 2560 x 1280 à 60 i/s ou en 2048 x 512 pixels à 120 i/s (bullet time), photographie en 24 mégapixels (ce qui laisse entendre qu’elle embarque deux capteurs de 12 mégapixels chacun). Comme d’habitude, soulignons que 3840 pixels couvrent ici 360 degrés, ce qui n’est pas énorme, si bien que les plans Full HD extraits de ces 360 degrés sont obtenus par extrapolation.

La caméra peut s’utiliser de manière autonome, à la main, au bout d’une élingue, d’une perche ou d’un support fourni, ou bien fixée à un smartphone. Seule la version Lightning est disponible à ce stade, la version Android suivra.

L’Insta360 ONE est disponible dès à présent sur le site internet du constructeur, au prix de 300 dollars HT (l’équivalent de 300 euros TTC).