Le Google Daydream seul est un casque de réalité virtuelle, en réalité une série de casques certifiés, assez classique : rien de plus qu’un Google Cardboard amélioré. Une équipe, Master of Shapes, a eu l’idée d’y ajouter un HTC Vive Tracker.

900 euros le HTC Vive, autant essayer de faire avec les moyens du bord. Une équipe d’ingénieurs a eu l’idée grâce à une monture imprimée en 3D, d’ajouter le Vive Tracker collé sur l’avant d’un Google Daydream et suivi par les mêmes stations de base qui suivent le Vive. La note reste assez salée, mais le résultat est intéressant. Du côté du logiciel, ils ont pu permettre au système Android de récupérer les données des capteurs et de les analyser.

Le résultat est fonctionnel, ce qui est déjà une prouesse, mais il n’est pas aussi performant qu’un HTC Vive : il manque les contrôleurs, ce qui diminue l’intérêt de la configuration, et la puissance d’un PC de gamers derrière. Il ne faut donc pas s’attendre à la qualité d’un HTC Vive, mais cela reste néanmoins une expérience intéressante. 

Les constructeurs de smartphones et de casques de réalité virtuelle pourraient concevoir des casques très complets, pour fournir une expérience de jeu bien plus immersive. Quand on voit les progrès réalisés par le projet Tango que l’on retrouve sur l’Asus Zenfone AR et le Lenovo Phab 2 Pro, nous pouvons imaginer ce qui nous attend ces prochains mois en termes d’expériences mobiles VR et AR.