Test:
Badr L.
Price:
247 euros

Reviewed by:
Rating:
3
On 14 juillet 2013
Last modified:17 avril 2014

Summary:

Le 18 avril dernier, Archos annonçait le lancement de trois smartphones entre l’entrée et le milieu de gamme. Il s’agit du 35 Carbon, 50 Platinum et 53 Platinum. C’est à ce dernier smartphone que ce test va s’intéresser. L’entreprise française souffre depuis quelque temps de sérieux problème financiers. Les solutions trouvées pour pallier ces pertes d’argent ne relèvent pas toujours du succès. Rappelez-vous la console GamePad dont nous avions fait un test récemment et qu’Archos projetterait de retirer du marché. Ici, nous avons un smartphone de 5,3 pouces à mi-chemin entre le smartphone classique et la phablette. Son prix oscille entre 246 et 300 euros.

DSC06288

Le Archos 53 Platinum est doté d’Android 4.1.2 Jelly Bean et d’un processeur Qualcomm MSM8225Q quad-core cadencé à 1,2 GHz. La RAM est elle de 1 Go, tandis que la mémoire de stockage s’élève à 4 Go, extensible jusqu’à 64 Go via microSD. Le smartphone dispose d’un capteur dorsal de 8 mégapixels doublé d’un flash LED et d’une webcam frontale de 2 mégapixels. Ce smartphone certifié Google est une bonne alternative aux personnes qui veulent un dispositif abordable avec une expérience Nexus-like.

Fiche technique

Modèle
Archos 53 Platinum
VersionAndroid 4.1.2 Jelly Bean
Ecran5.30"
Résolution540 x 960 px
TechnologieIPS TFT
Densité de pixels16M couleurs
208 ppi
Traitement contre les chocsNon
Processeur (CPU)Qualcomm MSM8225Q quadcore 1,2 GHz
3DNon
Mémoire vive (RAM)1 Go
Mémoire interne (ROM)4 Go
Support microSD-HCOui jusqu'à 64 Go
APN (Caméra)8 MPX
Caméra frontale2 MPX
Carte SIMDouble SIM
WiFi - Wi-Fi Direct802.11 b/g/n
DLNA - Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth - Hotspot USB
Oui-Oui
Non-Non
BluetoothBluetooth 3.0 avec A2DP
Réseaux850/900/1800/1900 MHz
NFC (Near Field Communication)Non
GPSOui
Accéléromètre - GyroscopeOui-Oui
Capteur de proximité et lumièreNon-Oui
Port micro-USB - HDMIOui-Non
Tuner FM (Radio)Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Zoom numériquex8
Batterie2 800 mAh
Dimensions153,6 x 78 x 9,25 mm
Poids190g
DAS0,326 W/Kg
Prix conseillé249 euros

Contenu de la boîte

  • un Archos 53 Planinum (le contraire aurait tout de même été inquiétant)
  • un chargeur secteur
  • un câble micro-USB
  • un adaptateur SIM pour les microSIM
  • un mode d’emploi

DSC06318

 

 

Prise en main

Deux choses frappent lorsqu’on prend en main le smartphone. Au niveau du hardware, le téléphone est grand, très grand, surtout pour les personnes (comme moi), qui ne sont pas habituées à utiliser des smartphones de plus de 4 pouces. L’écran du 53 Platinum atteint les 5,3 pouces ; les phablette-phobes, passez votre chemin, donc. L’appareil est entièrement noir et n’est disponible que dans cette couleur, qui lui donne un petit côté “classy”. N’en déplaise aux puristes, fanatiques des Nexus made by LG, le 53 Platinum reprend rapidement les contours courbés du Nexus 4.

DSC06677

Au niveau du dos, Archos est resté très minimaliste. Hormis le capteur, qui pourrait rappeler celui des Wiko (Cink Five en l’occurrence), on remarque uniquement une inscription “Archos” et “8.0 MP” relatifs aux mégapixels de l’appareil photo. Le haut parleur est subtilement encastré sous la coque arrière et passe quasiment inaperçu.

DSC06304

Les matériaux utilisés sont plutôt nobles. Les bords sont en aluminium et donnent un aspect agréable au regard, qui se marie très bien avec le noir de l’écran. Lorsqu’on tient le smartphone à une seule main, il est difficile cependant d’accéder à la totalité du bouton de contrôle du volume. Un défaut surtout en appel.

DSC06302

Une LED de notification, fonction qui revient en force sur les smartphones de nouvelle génération, est bien présente sur le côté supérieur de l’écran. Elle est à ce titre multicolore (bleu, rouge et blanc).

DSC06296

Sur le sommet du smartphone, à côté de la prise Jack 3,5mm, on retrouve le port micro USB, qui sert à la fois d’entrée pour le chargement de la batterie et la synchronisation avec un ordinateur. Nous avons longtemps constaté que les constructeurs qui présentaient ce port sur cette partie-là de leurs smartphones se tiraient une balle dans le pied. Autant il est agréable d’écouter sa musique lorsque le casque est branché sur le côté supérieur du smartphone, autant il est difficile pour l’utilisateur de faire usage de son smartphone lorsque celui-ci est branché au secteur. Cela gêne encore davantage lorsque le smartphone est du même acabit que le 53 Platinum, puisque la prise en main est un peu plus délicate que sur un smartphone de taille moyenne.

Archos

Le Archos 53 Platinum, devant un Samsung Galaxy Mega (6,3 pouces, soit un pouce de plus que notre smartphone).

Archos

Les deux smartphones font quasiment la même épaisseur. Rappelons toutefois que les deux appareils ne jouent pas dans la même cour. Le Mega fait plutôt partie de la catégorie phablette alors que le 53 Platinum est un « grand smartphone ».

Archos

On remarque clairement que le pouce de différence fait justement toute la différence entre les deux smartphones. Même si au niveau de la qualité de l’écran, les deux appareils font presque jeu égal. Nous verrons cela justement dans la partie dédiée à l’écran et à l’affichage.

Archos

Allez, une dernière pour la route !

Ecran

L’écran est grand, c’est un fait. Il est donc peu fonctionnel pour les petites mains. Mais nous savons pertinemment que le 53 Platinum ne s’adresse pas à tout le monde. Bref, pour revenir à notre écran, il s’agit d’une dalle de 5,3″ IPS bénéficiant du laminage « full black » et d’une définition qHD (540 x 960 pixels). Il faut avouer que lorsque l’écran est éteint, l’aspect extérieur du smartphone est plutôt agréable au regard. La fonction tactile du téléphone est réactive et sensible. Elle répond instantanément. Je n’ai pour ma part rencontré aucun problème lors de l’utilisation, sauf sur certaines pages Internet (voir la partie interface et navigation). La luminosité est également de bonne facture. Les couleurs sortent bien et les photos prises par le capteur ne sont que très peu pixellisées sur écran d’ordinateur. Seul problème, les pixels sur le 5,3″ sont un peu trop visibles. Difficile de s’y habituer. Si la taille de l’écran était légèrement plus réduite, le résultat aurait été qualitativement meilleur.

Archos

Dans la partie qui va suivre, nous allons comparer le Archos 53 Platinum à d’autres smartphones de différentes gammes. En haut, de gauche à droite : Alcatel One Touch Star, Alcatel One Touch Scribe Easy, LG Optimus L3 II. En Bas, de gauche à droite : Archos 53 Platinum, Wiko Cink Five, Samsung Galaxy Mega.

Sur cette première photo, les écrans sont tous censés être blancs alors que l’on voit clairement que certains tendent vers le bleu. L’écran du 53 Platinum est plutôt bien loti même si le ton tire légèrement sur le gris.

Archos

On ne le perçoit pas bien sur cette photo, mais l’écran du 53 Platinum est parmi les meilleurs. Celui du Mega et du Wiko tendent clairement vers un rouge orangé, tandis que l’écran du One Touch Star affiche un rouge écarlate.

Archos

Encore une fois, le Archos s’en sort pas trop mal avec un bleu dans les standards. Mention spéciale pour le Wiko, qui semble avoir du mal à reconnaître la couleur…

Archos

Les angles de vue ne sont par contre pas terribles. Le Archos, même s’il est bien placé au niveau de la photo, ne mérite pas nos éloges.

Archos

Nous retrouvons ici de gauche à droite, le Mega, le Optimus L5 II et le Archos 53 Platinum. Dans les contrastes, le Archos ne fait pas trop bien la distinction entre les premiers degrés de blanc. Il est toutefois plus lumineux que les deux autres smartphones.

Archos

Les couleurs sont là encore plus vives sur le Archos que sur les deux autres smartphones.

Archos

Idem. (le rendu de la photo ci-dessus diffère légèrement de l’impression « visuelle »)

 

Photo et vidéo

L’appareil photo de 8 mégapixels est supporté par un flash LED. Les photos, en bonne situation de luminosité, sont de qualité raisonnable. Il dispose de la technologie qui permet de détecter les visage afin de focaliser la mise au point sur ceux-ci. Il n’est en revanche possible de faire des prises de vue qu’en format 8 MP, mais le smartphone donne toutefois la possibilité de prendre des photos en trois formats : normal, rapide et panoramique.

IMG_20130705_161805

IMG_20130705_161818

Le contraste entre ombre et lumière peut être difficile. On remarque ici clairement que la photo est sous exposée sur la partie plongée dans l’ombre.

IMG_20130705_161826

On est loin du zoom des appareils haut de gamme, qui donne un bon rendu même à son niveau maximal. Ici, les photos sont quasiment floues lorsque l’on zoome au maximum… plus qu’avec d’autres terminaux en tout cas. Il devient également difficile d’effectuer une mise au point. La webcam de 2 mégapixels est également intéressante en situation de bonne luminosité. Elle se positionne en dessus des concurrents, qui ne proposent généralement qu’un capteur VGA, voire de 1,3 mégapixels. On regrette cependant l’absence d’un bouton physique qui permettrait d’actionner la prise de vue.

IMG_20130705_161856

La vidéo est accessible sur les deux capteurs du smartphone. Elle permet d’effectuer des films en 720p, 480p et en format VGA. Elle donne également la possibilité de choisir le mode de balance des blancs, ce qui peut être très pratique dans certaines situations de luminosité.

IMG_20130705_161916

Suivez ce lien pour accéder aux photos en format original.

 

Interface et navigation

Le Archos 53 Platinum dispose de la version d’Android 4.1.2 Jelly Bean. Le smartphone peut (presque) être considéré comme un Google Edition. Le constructeur n’apporte quasiment rien hormis Archos Vidéo et Archos Music, deux bonnes applications qui lisent presque tous les formats. L’expérience est donc proche de celle du Nexus, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Le smartphone offre donc toutes les fonctionnalités de l’Android stock, sans les mises à jour, évidemment.

Pour avoir eu l’occasion de tester le 53 Platinum durant un certain temps, je peux vous assurer que l’on s’habitue assez rapidement à l’interface. En ce qui concerne la navigation sur Internet, c’est une tout autre histoire. Il est difficile de dire si le problème émane de l’écran ou de la puissance sur le smartphone, mais quoi qu’il en soit, le 53 Platinum souffre d’un problème de rapidité lorsque l’on se balade sur une page web dans le navigateur Chrome. En effet, à maintes reprises, l’écran ne répondait plus pendant plusieurs secondes. Cela est handicapant pendant la lecture d’un article par exemple. Il faut retenter plusieurs fois le défilement de la page avant que l’écran ne réponde au doigt.

L’affichage des pages web, lui, est plutôt correct. La vitesse de chargement correspond à celle des smartphones concurrents de la gamme.

 

Son

Le son produit par le haut-parleur du smartphone est raisonnable. La saturation est bien maîtrisée et ne renvoie pas de bruit sourd en fond, lorsque le volume est au maximum. L’emplacement du haut parleur par contre reprend presque exactement l’erreur faite sur la GamePad. Il se situe discrètement en bas de la coque arrière. Le son peut donc facilement être obstrué par la paume de la main, surtout lorsque l’on utilise le smartphone à l’horizontale pour jouer ou regarder une vidéo. Un point faible donc pour le 53 Platinum.

DSC06291

Le son émis sur le casque est également de bonne facture. Un conseil par contre : évitez les écouteurs fournis avec les smartphone. Il est regrettable de constater que leur qualité laisse énormément à désirer. Optez pour des écouteurs ou un casque de marque pour profiter de votre musique.

DSC06676

Voici les écouteurs livrés avec le 53 Platinum. Ils ne vous rappellent rien ? Si ? Nous aussi…

 

GPS

Comme sur quasiment tous les smartphone de milieu de gamme, il ne faut pas s’attendre à ce que le GPS réponde au quart de tour. Il souffre évidemment de quelques lags et consomme énormément de batterie. Il ne faut pas trop en demander à Maps. L’application, même en Wi-Fi, trouve le moyen de planter. En 3G+, comptez environ une minute avant que votre position ne soit trouvée. La précision du GPS est également un point faible. Votre position s’affiche dans un premier temps avec une précision de 50 mètres dans des conditions de connexion optimales. Ceci n’est pas très pratique lorsque vous cherchez une adresse précise ou un itinéraire quelconque.

 

Performances

Le Archos 53 Platinum n’est certainement pas le meilleur smartphone qui soit en termes de performances mais ce que l’on peut dire ici, c’est qu’il n’a rien à envier à la concurrence. Le smartphone répond bien à quasiment toutes les tâches que l’on souhaite effectuer. Il lui arrive parfois de connaître quelques légers bugs mais rien de bien méchant. Je tiens à étayer mon propos par un problème rencontré lors du lancement du jeu « Moi, Moche et Méchant 2″. En effet, le jeu s’est arrêté ponctuellement au lancement avant de retrouver un rythme de croisière régulier et sans difficulté.

Screenshot_2013-07-04-17-42-27

Au niveau des performances mesurées par les benchmarks les plus connus, à savoir AnTuTu et Quandrant Standard, on retrouve les résultats suivants :

Screenshot_2013-07-04-17-42-40

Le score de 10 775 place le smartphone à hauteur des meilleurs dispositifs milieu de gamme du marché. Rappelons que ce n’est que lorsqu’on dépasse les 15 000 que l’on peut commencer à parler de haut de gamme.

Screenshot_2013-07-04-17-43-36

Face à un Galaxy Note de première génération, le 53 Platinum s’en sort plutôt bien, avec des résultats quasiment similaires. C’est au niveau de la carte graphique qu’il existe peut être un retard.

Screenshot_2013-07-04-17-45-43

Sur Quadrant, le smartphone réalise un score respectable de 4490, le plaçant au-dessus du Samsung Galaxy Nexus par exemple. Mais n’oublions pas que les scores sur Quadrant souffrent d’un retard au niveau de leur mise à jour.

 

Autonomie

La batterie de 2800 mAh octroie à l’Archos 53 Platinum une belle autonomie. En usage classique, le smartphone peut tenir jusqu’à deux jours, sans problème. Ceci reste assez exceptionnel, d’abord au vu de la concurrence qui rencontre beaucoup de problèmes à ce niveau-là, ensuite par rapport à la taille de l’écran, qui est censé consommer beaucoup de batterie. Ainsi, le téléphone tient 2 jours avec la 3G allumée et une luminosité à 50 %.

DSC06312

En vidéo sur Youtube, avec Wi-Fi et 3G allumés, le téléphone consomme 22 % (de 100 à 78 %) en 30 minutes de lecture en HQ. En musique, le smartphone ne consomme que 5 % en une heure d’écoute (de 100 à 95 %). De belles performances en somme.

 

Appels et data

La qualité d’écoute en appel est correcte. Le problème qui pourrait paraitre anecdotique se situe au niveau de la « prise en oreille ». Il faut s’habituer à le tenir correctement pour pouvoir suivre ses conversation sans en perdre une miette.

Sinon, l’antenne capte bien, même dans des lieux où l’interception du réseau peut être très difficile. Idem au niveau de la data. Le chargement des pages web est plutôt rapide et le téléchargement des applications ne souffre d’aucun accroc. Notez que le smartphone est double SIM, ce qui peut toujours servir !

 

Conclusion

Conclusion

autonomie
Très bonne autonomie, laissant derrière le reste de la concurrence. Le smartphone tient deux jours en usage classique et peut aller au-delà si l'utilisation n'est pas trop poussée.
9
caméra
Appareil photo acceptable. Mention particulière pour la vidéo qui permet plusieurs possibilités dont la capture via la caméra dorsale et la webcam, ce qui n'est pas le cas sur les smartphones des concurrents.
6
design
L'aspect du smartphone est plutôt élégant. Ses bords en aluminium lui donnent un design de smartphone haut de gamme alors même que le 53 Platinum est situé sur du milieu de gamme.
7
logiciel
Le smartphone est doté d'Android 4.1.2 dans sa version stock. Il ne présente que deux applications propres au constructeur et l'expérience peut s'apparenter à celle d'un Nexus.
7
performances
Le 53 Platinum n'est ni bon ni mauvais sur ce point-là. Il permet de faire tourner la majorité des applications disponibles sur le Google Play Store même s'il peut souffrir de quelques lags sur certaines applications, notamment les jeux qui demandent de grosses performances graphiques.
6
écran
L'écran est de qualité moyenne, sans être incroyablement bluffant. A y voir de trop près, il est légèrement pixellisé, ce qui peut entraver l'expérience de certains utilisateurs à cheval sur la qualité d'affichage. Sur une dalle de 5,3 pouces, on aurait apprécier trouver une définition HD.
5
10
Meilleure note
Notre avis
06/10
"Trait pour trait, rien ne jure", cette expression utilisée par l'humoriste Jérôme Commandeur pourrait parfaitement résumer ce que je pense du smartphone. Chaque point pris individuellement semble très correct. Mais lorsque l'on mélange le tout, le résultat laisse un arrière-goût plutôt mitigé. Plus précisément, le téléphone bénéficie d'une bonne finition et d'un bon software. Mais à ce prix, Archos aurait pu pourvoir son smartphone d'un processeur un peu plus puissant, et améliorer la définition de son écran.
autonomie
09
caméra
06
design
07
logiciel
07
performances
06
écran
05
  • Bon design
  • Très bonne autonomie
  • Android 4.1.2 pur
  • Double SIM
Pour
Contre
  • Les 5,3 pouces
  • Prix un peu élevé
  • Pixellisation de l'écran
  • Un léger manque de performances

Disponibilité