Free Mobile commence à activer ses antennes 1800 MHz afin de les agréger avec la bande 2600 MHz, en vue de proposer de la 4G+ pour le moment expérimentale. Certains Freenautes peuvent en profiter, comme le prouvent des captures d’écran montrant un débit descendant dépassant la barre des 150 Mbps à plus de 166 Mbps.

free-4g

Lors du dernier observatoire de l’ANFR, on a pu voir que Free Mobile était désormais détenteur de deux autorisations de l’ARCEP dans la bande 1800 MHz. Une bande sur laquelle l’opérateur a pour le moment le droit d’utiliser 5 MHz duplex pour un débit de 37,5 Mbps. En agrégeant la bande 2600 MHz sur 20 MHz duplex (débit de 150 Mbps), Free Mobile peut alors faire grimper le débit total théorique maximal à 187,5 Mbps. C’est pour cette raison que certains clients de l’opérateur parviennent à réaliser des tests de débits atteignant 166 Mbps en vitesse réelle (avec un Samsung Galaxy S6 edge), voire près de 168 Mbps. Ce débit a été atteint à Lattes, une commune dans laquelle Free Mobile dispose d’une autorisation 1800 MHz. Le site n’apparaît pas comme actif sur les chiffres de l’ANFR mais il est possible que Free Mobile réalise ses tests sous un seuil d’émission de 5W, ce qui dispense l’opérateur de le déclarer à l’ANFR.

A lire sur le sujet : 4G : Free Mobile déploie ses antennes dans la bande 1800 MHz

Pour rappel, d’ici le 25 mai 2016, Free Mobile aura le droit d’utiliser une largeur de bande de 15 MHz duplex dans la bande 1800 MHz pour un débit de 112,5 Mbps et donc 262,5 Mbps au total avec l’agrégation de la bande 2600 MHz. La bande 1800 MHz devrait permettre d’améliorer un peu la couverture de Free Mobile, ainsi que les débits proposés aux clients dans le cadre de la 4G+. Un domaine dans lequel Orange et Bouygues Telecom ont de l’avance, suivis de loin par SFR. Avec les futures enchères de la bande 700 MHz et la 4G+, le réseau propre de Free Mobile devrait devenir de plus en plus intéressant. Rappelons que l’opérateur a annoncé couvrir plus de 50 % de la population en 4G depuis cet été.

 

Un mobile de catégorie 6

Pour profiter de la 4G+, il faut disposer d’un smartphone doté d’un modem de catégorie 6, capable de grimper à 300 Mbps en débit descendant. Il existe de plus en plus de modèles compatibles, à l’image, notamment, des derniers Samsung haut de gamme (S6, S6 edge), chez Huawei (Mate 7, Mate S, P8), Honor (comme le 7), Sony (Xperia Z3, Z5), LG (G Flex 2, G4). Ceux qui ne disposent pas d’un modem de catégorie 6 profiteront tout de même de la bande 1800 MHz, qui porte un peu plus loin et pénètre mieux les bâtiments que la bande 2600 MHz.