Sigfox, nous l’avons évoqué à de nombreuses reprises. Cette entreprise française s’inscrit comme concurrent direct de LoRa, ce sont des opérateurs “machine to machine” (M2M), des réseaux dédiés à la communication entre objets connectés (IoT pour “Internet of Things”) et les infrastructures Internet (smartphones, serveurs, data-centers, cloud, etc.). Avec une prochaine levée de fonds record, la star française a sa route toute tracée.

3d_animation_reel_earth_network_by_xoio

 

Un demi-milliard d’euros

500 millions d’euros, voilà le montant de la levée de fonds qui devrait être annoncée très vite. Un représentant de la startup nous avait laissé entendre l’annonce de cette levée de fonds lors du CES. D’habitude, nous évitons de parler uniquement de levée de fonds, ce n’est pas intéressant. Pour Sigfox, ce besoin de liquidités s’inscrit dans une stratégie bien ficelée : son réseau couvre le territoire de France métropolitaine avec seulement 1500 antennes. Chaque station coûte à peu près 5000 euros, ce qui permet de couvrir la France entière avec moins de 5 millions d’euros d’investissements. Vous pouvez imaginer ce que cela coûte de couvrir la Terre.

logo-sigfox

 

Quels débits ? Quels usages ? Quelle couverture ?

Ce réseau utilise en Europe la bande de fréquences 868 MHz sur 100 Hz, ce qui offre la possibilité d’envoyer et de recevoir des messages de 12 octets à un débit de 500 bits/s. C’est peu, mais largement suffisant pour permettre à des capteurs d’envoyer  et de recevoir des données avec une consommation minime.

Vous voulez un exemple d’application ? Le bouton Domino de La Poste, dévoilé au CES, il permet d’avertir son postier qu’un colis est prêt à être relevé.

Disponible dans 12 pays, Sigfox a besoin de davantage de fonds pour continuer son expansion. Après l’Antarctique, pour fournir aux chercheurs un réseau fiable afin de transmettre rapidement les données observées sur le terrain, Sigfox veut connecter une bonne partie des États-Unis.

Il faut également de l’argent pour démocratiser cette technologie, construire un écosystème de développeurs et de startups, mais aussi recruter de nouveaux (gros) clients. En face, LoRa est soutenu par de nombreux opérateurs historiques, comme Orange et Bouygues Telecom. Archos a également annoncé une solution, basée sur le réseau LoRa.

La bataille fait rage dans le secteur du M2M.