Orange a organisé une conférence pour annoncer une série de tests importants à venir en 2018 et 2019 pour préparer le terrain à la 5G.

Faites sonner les cloches, vibrer les cors et résonner les trompettes, la 5G arrive à grands pas ! Ahem… Je m’enflamme un peu (beaucoup), mais il faut dire qu’Orange a encore fait un peu plus monter la sauce autour du l’avenir des réseaux mobiles.

L’opérateur historique a en effet organisé une conférence « Génération 5G » à Paris, pour présenter toute une série de nouvelles expérimentations et divers partenariats en France et ailleurs. L’objectif est simple : « nous sommes leader sur la 4G et nous comptons bien le rester sur la 5G », déclare Orange.

Lille et Douai seront les premières à goûter à la 5G d’Orange

Plusieurs choses sont à retenir. On commencera ici par mentionner le fait qu’Orange s’apprête à démarrer la première expérimentation en conditions réelles, de bout en bout, dans deux villes : Lille et Douai (Nord). Pour ce projet, c’est Ericsson qui accompagne l’opérateur avec ses équipements 5G.

Grâce à ce partenariat, Orange compte lancer ce premier test technique entre « mi-2018 et mi-2019 » et attend juste l’autorisation de l’Arcep. Rappelons que ces deux villes font partie des sites pilotes sélectionnés par le régulateur des télécommunications. L’opérateur ne devrait donc avoir aucun problème à obtenir lesdites autorisations.

À noter aussi qu’Orange prévoit un lancement commercial à l’horizon 2020. Un objectif que l’entreprise a une nouvelle fois confirmé lors de la conférence. Elle promet d’ailleurs des débits 10 fois supérieurs à la 4G. Il est toutefois bon de rappeler que ces débits records qui s’expriment en gigabits par seconde se concrétiseraient surtout lors de grosses manifestations (tournois sportifs, concerts…).

Marie-Noëlle Jégo-Laveissière, directrice exécutive d’Orange, a pour sa part avancé un nombre plus intéressant à retenir pendant la session de questions-réponses. Elle estime que la 5G sera plus homogène que la 4G et permettrait des connexions à au moins 50 Mb/s partout, pour tout le monde, tout le temps. À titre de comparaison, Orange offre actuellement en moyenne un débit descendant de 30;01 Mb/s en 4G.

Voitures autonomes

L’un des principaux intérêts — — si ce n’est LE principal intérêt — du réseau mobile de demain, c’est la réduction du temps de latence qui devrait descendre sous la barre de la milliseconde. Cette avancée offrirait de nouvelles perspectives aux jeux en ligne, aux vidéos en direct ou encore à la réalité augmentée.

Mais quand on parle de 5G, on finit toujours par aborder la question des voitures autonomes. La diminution de la latence permettrait aux véhicules d’être parfaitement réactifs et toujours interconnectés. L’un des intervenants a par exemple mentionné la possibilité pour une voiture autonome de voir la route grâce à l’automobile qui roule devant elle pour encore mieux réagir en cas de danger. Il évoque même, sur le très long terme, la disparition des feux rouges qui deviendraient obsolètes.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Pour participer aux avancées dans ce domaine, Orange a annoncé un partenariat avec l’UTAC CERAM, une organisation française qui fait référence dans le monde entier quand il s’agit de tester et d’homologuer des véhicules avant leur commercialisation. Ainsi, Orange s’engage à déployer une infrastructure 5G expérimentale (toujours avec Ericsson) dès 2018 sur le site de l’UTAC CERAM, en Île-de-France, où sont testées les voitures. Grâce à cela, il sera possible de certifier les véhicules autonomes et leurs fonctionnalités 5G.

Internet fixe à la maison : un test grandeur nature

L’Internet Très Haut Débit dans les maisons passe par la fibre. Hélas, tous les foyers ne peuvent pas en profiter, surtout en dehors des zones urbaines. Il existe déjà des box 4G pour y remédier, mais ce service sera amélioré avec des solutions 5G.

Orange va mener un test « grandeur nature » auprès de ses utilisateurs en Roumanie à partir de la deuxième moitié de 2018. L’opérateur historique travaille pour cela avec Samsung et Cisco. Cette expérimentation permettra « d’évaluer la maturité de cette technologie ».

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Et ça coûte combien la 5G ?

C’est bien beau de parler de 5G et de son arrivée prochaine, mais il ne faut pas oublier que pour en profiter il faudra évidemment un abonnement. Mais combien cela coûtera-t-il au consommateur ? À cette question, Orange ne peut pas encore vraiment apporter de réponse et affirme que des discussions avec ses partenaires seront entamées pour estimer la valeur d’une connexion 5G. On peut toutefois déjà parier que cela coûtera significativement plus cher qu’un forfait 4G, au moins pendant les premières années.

Notons qu’Orange, Nokia et Kathrein travaillent sur un prototype d’antenne capable de gérer à la fois la connectivité 4G et 5G. Grâce aux antennes 5G qui « s’emboîteront » dans les antennes 4G, Orange peut s’appuyer sur son réseau déjà existant pour préparer l’avenir.

« Nous construisons la 5G grâce à la 4G » rappelle la directrice d’Orange. Les premiers smartphones compatibles devraient, quant à eux, être commercialisés à partir de 2019. Quant à la 5G, un premier standard 5G NR a récemment été défini et permet justement de réaliser des tests en conditions réelles.

À lire sur FrAndroid : Déploiement 4G : Orange continue de mener la danse en janvier 2018