Introduction

Review of: Google Nexus 7
Tablette Android 7 pouces Google Asus Nexus 7:
Edouard Marquez
Version:
Android 4.1.1 (Jelly Bean)
Price:
250 €

Reviewed by:
Rating:
5
On 25 juillet 2012
Last modified:1 septembre 2015

Summary:

Google propose maintenant sa propre tablette : la Nexus 7. Vaut-elle le détour ? La réponse dans ce test !

Lors du lancement du Nexus One, Google voulait faire de son terminal un exemple à suivre pour les constructeurs. Bien que ses ventes furent relativement mauvaises, le père d’Android remplit son objectif et contenta les développeurs, tout en permettant de définir les codes de la plateforme. Par la suite, autant sur les Nexus S que Galaxy Nexus, Google a fait son maximum pour cibler l’audience la plus large possible, mais le grand public accroche peu. La ligne des Nexus est plutôt possédée par un public limité, mais fortement attachée à la marque Android.

Du côté des tablettes, Google sentait le coup arriver et a préféré laisser la branche 3.0 (Honeycomb) à la Motorola Xoom, qui ne faisait ainsi aucune référence aux Nexus par son nom. Les diverses versions de Honeycomb ont peu à peu permis de sortir de l’état de bêta publique. Puis vint Ice Cream Sandwich, qui accrut sensiblement la fluidité et permis d’avoir une réelle unification entre tablettes et smartphones. Malheureusement à l’époque, il n’y eut qu’un smartphone Nexus et pas de tablette, ce qui nous laissait alors présager qu’une ardoise arriverait lors de la version suivante.

Ce fut le cas avec Jelly Bean (Android 4.1) qui a été annoncé à la Google I/O. Après moultes rumeurs, l’arrivée d’une tablette Google était attendue. Son format de 7 pouces se montre plutôt rare dans l’écosystème, et son utilisation principalement en mode portrait, tranche radicalement avec les modèles 10 pouces. Le modèle économique de cette tablette s’inspire du Kindle Fire, c’est-à-dire un prix réduit, dont les bénéfices seront par la suite générés via des achats.

La Nexus 7 semble donc parfaite pour les Etats-Unis, mais a-t-elle un intérêt en dehors de ces frontières, où le Google Play Store n’offre que des possibilités réduites ?

Nous allons tester ici le modèle 8 Go donné lors de la Google I/O, qui est vendu pour $199 aux Etats-Unis. En France, la version 16 Go sera proposée prochainement à 250 €.

Plan :

1] Présentation de la tablette 5] Communication, Internet
2] Le tour de la tablette 6] Multimédia
3] L’écran 7] Performances et autonomie
4] Jelly Bean 8] Conclusion

1] Présentation de la tablette

1.1] La boîte

Qui dit tablette à prix réduit, dit forcément accessoires réduits. On retrouve donc un câble microUSB et un chargeur. Si vous comptiez sur une housse, des écouteurs, une chiffonnette… il faudra les acheter séparément. Mais au prix de la Nexus 7, on pouvait difficilement en attendre plus.

Vous noterez peut-être que sur la boîte la représentation de la tablette forme le chiffre sept (il m’a fallu trois semaines pour m’en rendre compte). Petite anecdote la boîte est un peu difficile à ouvrir, d’où cette vidéo s’amusant à pointer du doigt un grand nombre de testeurs ayant eu un premier contact plutôt difficile.

1.2] Caractéristiques techniques

ModèleAsus - Google Nexus 7
VersionAndroid Jelly Bean (4.1)
sans couche constructeur
Ecran7,0 pouces (luminosité de 400 nits)
Résolution1280 x 800 pixels (WXGA)
TechnologieIPS,
capacitif et multipoint (10)
Densité de pixels216 ppi
Traitement contre les chocs & rayuresOui (Corning Gorilla Glass)
Processeur (CPU)nVidia Tegra 3 (T30L)
cadencé à 1.2 GHz
Chipset graphique (GPU)GeForce Mobile
Mémoire vive (RAM)1 Go
Mémoire Interne8 ou 16 Go
Support microSD-HCNon
APN / CaméraNon
Webcam (caméra frontale)1,2 mégapixels
Vidéo720 @30 fps
Carte SIMNon (uniquement des modèles WiFi)
WiFiOui, b/g/n + WiFi Direct
DLNA / Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth / Hotspot USB
Oui / Oui
Oui / Oui
BluetoothOui, 4.0 + A2DP
NFC (Near Field Communication)Oui
Boussole / GPS / BaromètreOui / Oui / Non
Accéléromètre / GyroscopeOui / Oui
Capteur de proximité et lumièreOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Port micro-USB / HDMIOui / Non
Support DivXOui
Formats vidéos supportés.3gp/.3g2/.mp4/.wmv/.avi (MP4 ASP et MP3)
Formats audio supportés.aac/.amr/.ogg/.m4a/.mid/.mp3/.wav/.wma
Batterie4 325 mAh
Dimensions198.5 x 120 x 10.45 mm
Poids340 grammes

2] Le tour de la tablette

2.1] Aspect général

Bien qu’il s’agisse d’une tablette à $199-249, son look et sa finition sont exemplaires et lui procurent un aspect haut de gamme. Deux versions sont proposées : blanc/noir. La couleur principale est visible sur la face arrière, tandis que son contraire (noir si blanc) fait la jonction entre la partie avant et arrière.

Le système gère les quatre rotations : paysage – portrait – paysage inversé – portrait inversé. Elle ne dispose pas de touches sensitives comme l’écrasante majorité des tablettes Android : on retrouve donc les trois boutons Retour / Accueil / Multitâche. La seule différence provient de l’appui long sur ces touches qui affiche maintenant un raccourci vers Google Now :

2.2] L’avant

La face avant est entièrement noire (sur les deux déclinaisons) avec des bords assez conséquents autour de l’écran, mais qui permettent d’éviter les clics intempestifs. Rien de particulier à noter sur l’écran IPS de 7 pouces, qui avec une résolution HD offre une bonne lisibilité et des couleurs proches de la réalité (sans le style fluo des AMOLED).

Deux éléments sont sur la partie haute : un capteur de 1,2 mégapixels et le capteur de luminosité. Le premier sert uniquement à faire du chat vidéo, car l’application “Appareil photo” n’est pas intégrée à la tablette. C’est d’ailleurs une excellente nouvelle, car il mettra fin au syndrome “paparazzi” que l’on croise trop souvent.

Si vous tenez absolument à avoir l’application Appareil photo, voici le nécessaire :

2.3] L’arrière

La face arrière est dans un revêtement assez doux (soft touch) faisant penser à de la gomme. Il est certes plus salissant (la version blanche d’autant plus), mais est moins glissant et plus agréable au toucher que de l’aluminium d’un iPad ou du glossy. Des petits trous sont présents sur toute cette face, laissant penser à des alvéoles de miel. On y distingue le logo Nexus sur le haut et celui d’Asus sur le bas. Aucune mention de Google n’est faite sur la partie “matérielle”.

Sur le bas, le haut parleur se loge dans la large barre noire, qui offre un son de qualité, tout en conservant les limites de ce type d’appareil (en gros n’espérez un rendu aussi fidèle que sur une chaine HiFi).

2.4] Les tranches

Commençons par le haut de l’appareil, où il n’y a qu’un micro.

Tournons ensuite vers la droite, où l’on retrouve le bouton ON/OFF et juste au dessous le Volume+/- en un seul élément.

Sur la gauche, on retrouve le deuxième micro qui va servir pour supprimer le bruit ambiant lors des conversations. Il y a également quatre pins pour un dock qui n’a pas encore été annoncé.

Sur le bas, on retrouve un jack de 3,5 mm (la position est donc similaire au Nexus S et Galaxy Nexus). Au centre, on retrouve le microUSB 2.0 qui n’est malheureusement pas compatible MHL. Vous ne pourrez donc pas vous en servir pour brancher un connecteur HDMI. Il est toutefois USB-OTG (On the Go) qui permet d’y connecter un clavier ou une souris.

Concernant ce port microUSB, faites attention de bien utiliser le câble fourni avec. Pour avoir testé avec ceux d’autres marques (Samsung notamment), le connecteur s’enlève très facilement, voire même tout seul et peut donc provoquer l’arrêt de la transmission de données (qui s’effectue par ailleurs uniquement en MTP).

Ce tour du propriétaire montre donc une tablette très bien finie et qui offre une qualité digne du haut de gamme. Les connecteurs font le minimum syndical et on regrette l’absence de MHL.

1] Présentation de la tablette 5] Communication, Internet
2] Le tour de la tablette 6] Multimédia
3] L’écran 7] Performances et autonomie
4] Jelly Bean 8] Conclusion
Note finale 9/10
Bien que le Google Play Store ne soit pas aussi complet qu'aux Etats-Unis, cette tablette devient une incontournable de sa catégorie. Avec un encombrement réduit, elle se montre agréable à utiliser et facilement transportable. Elle se glisse aisément dans un sac et dispose d'un écran parfaitement lisible au soleil. Elle ne se limite donc pas à une utilisation domestique (un des handicap des modèles 10 pouces).

Les avancées sur Jelly Bean ont permis d'avoir une expérience ultra fluide. Les lags et lenteurs ont disparu : le lancement des application est bien plus rapide, la navigation meilleure, Chrome n'a plus rien à voir avec l'ancien navigateur... Bref c'est un quasi sans faute. Le nVidia Tegra 3 permettra de faire tourner l'ensemble des jeux et la Tegra Zone offre du contenu régulièrement mis à jour.

Principal défaut toutefois : son stockage réduit. L'absence de retour haptique (vibreur) en surprendra plus d'un, mais pas forcément gênant en prenant l'habitude.

Mon avis après trois semaines d'utilisation

Au cours de mes derniers tests (Samsung Galaxy Nexus ou HTC One X), vous aurez probablement remarqué que je n'ai jamais attribué les fameuses 5 étoiles, alors que pour la Nexus 7 si. Bien évidemment elle n'est pas parfaite et vous arriverez toujours à trouver la petite bête qui fera que.

Mais cette Nexus 7 est bien plus qu'un coup de coeur. J'ai toujours vu les tablettes comme un outil assez gadget, car jamais trouvé une utilisation concrète sur 10 pouces. J'ai pourtant persévéré avec la Motorola Xoom, la Samsung Galaxy Tab 10.1 et l'Asus Transformer Prime, mais au bout de deux semaines, elles sont passées en mode "prise de poussière", jusqu'à ce que j'en ai besoin pour développer une application.

La Nexus 7 a réussi le pari de me convaincre que le format de 7 pouces est parfaitement utilisable et même bien plus agréable que le 10 pouces. La poussière ne s'y accumule pas dessus et loin de là. Elle bénéficie d'un catalogue d'applications et de jeux qui s'est amélioré (mais qui reste insuffisant) et l'Android d'hier n'est définitivement plus l'Android d'aujourd'hui.

Fini les lags, lenteurs, bugs à répétitions. La Nexus 7 s'est montrée plus véloce que jamais et Google a définitivement tourné la page de la honte (la bête publique nommée Honeycomb). Le travail sur l'interface est grandiose, l'écosystème se stabilise et devient apte à accueillir des projets toujours plus innovants.

A qui s'adresse cette Nexus 7 ?

+ Si vous n'avez pas encore acheté de tablette, le prix de celle-ci vous aidera peut-être à franchir le pas. N'ayez surtout pas peur, prix "réduit" (par rapport à la concurrence) ne veut pas dire low-cost et bien au contraire. Nous ne sommes pas en présence d'une tablette en plastique façon Archos. La qualité est au rendez-vous, de plus disposer des dernières technologies d'Android est un must.

+ Si vous n'en pouvez plus d'attendre la mise à jour du constructeur sur votre tablette ou smartphone, la Nexus 7 gérée par Google, recevra donc immédiatement les nouvelles versions du système.

- Mais son stockage extrêmement limité en freinera plus d'un. Si vous désirez stocker des films ou une large bibliothèque de musiques, vous vous sentirez très vite à l'étroit. De même, si la 3G est vitale pour vous et que la solution du tethering ne vous convient pas, malheureusement la Nexus 7 n'est pas pour vous.
  • Points positifs
    • - Prix accessible
    • - Matériaux de très bonne qualité
  • Points négatifs
    • Google Play Store limité en dehors des Etats-Unis
    • Stockage insuffisant selon les utilisations
    • Ne plus pouvoir s'en séparer ?