Introduction

La Sony LF-S50G est une enceinte connectée qui propose une alternative au Google Home. Elle intègre Google Assistant et fournit toutes les fonctions d’un assistant domestique. Nous avons pu la tester quelque temps : faut-il hésiter entre Sony et Google ? Réponse dans notre test !

La Sony LF-S50G en train d’écouter, les 4 LED sont allumés à l’avant

Si vous voulez profiter de Google Assistant chez vous, Sony a présenté une alternative aux produits Google Home, la LF-S50G disponible en France depuis décembre 2017. Évidemment, derrière ce nom de code se cache un produit un brin plus sexy qu’il n’y paraît : la LF-S50G est une enceinte connectée qui intègre Google Assistant, ce que l’on appelle également un assistant domestique. Précisons qu’elle fonctionne uniquement sur secteur, il ne faut pas la confondre avec une enceinte nomade.

Avant de commencer le test de cette enceinte, évoquons ce marché qui explose : ce qui était autrefois un produit de niche est rapidement devenu un produit tendance grand public pour les fêtes de fin d’année. Google a été plutôt bon à ce jeu en multipliant les offres promotionnelles avec le Home et le Home Mini. Le géant californien a bien compris qu’il fallait profiter de sa position monopolistique sur le marché français : aujourd’hui, les produits Google Assistant sont les seuls produits à parler français et à être disponibles en France.

Le design et l’ergonomie

Voici cette petite enceinte Sony LF-S50G : relativement compacte, avec un design cylindrique et une grille en tissu, l’enceinte connectée n’est pas vraiment révolutionnaire. Ce qui compte, c’est que cette enceinte est sobre et relativement jolie, avec des bords légèrement courbés en haut et en bas. Les finitions ne sont pas parfaites, elle paraît très légère à côté d’un Sonos Play:1. D’ailleurs, on aurait pu s’attendre à une base en métal : il s’agit d’un matériau en plastique chromé. Cela reste tout de même un produit esthétique et plutôt solide. Notez qu’elle est résistante aux éclaboussures, ce qui vous permet de l’installer sereinement dans la salle de bain.

Un peu plus grosse qu’un Google Home classique

Une caractéristique unique – en comparaison d’autres assistants domestiques – est son horloge lumineuse, qui brille à travers la grille en tissu. Malheureusement, il faut être juste devant pour pouvoir bien discerner les chiffres, ce qui est étrange pour une enceinte cylindrique capable de diffuser du son à 360 degrés. Même constat pour les 4 LED lumineux qui permettent de vérifier si Google Assistant nous écoute. C’est véritablement un problème d’ergonomie lorsque l’on compare le système utilisé par le Google Home, où les LED se situent sur le dessus de l’appareil.

L’heure est visible seulement si on est devant !

Ce n’est pas le seul souci à déplorer, continuons avec les commandes gestuelles de la LF-S50G. Vous pouvez passer la main au-dessus pour changer des morceaux de musique ou lancer l’Assistant, ou vous pouvez également effectuer un mouvement de rotation des doigts pour régler le volume. Malheureusement, l’expérience est capricieuse et manque de précisions : les commandes tactiles agissent aléatoirement, c’est bien plus rapide de régler le volume en demandant oralement à Assistant de le faire.

On essaye de régler le volume, ça fonctionne pour la photo !

Après avoir dépeint un tableau plutôt noir, terminons sur une note positive : en plus d’être compatible WiFi, l’enceinte propose le Bluetooth. Vous pouvez donc l’utiliser avec n’importe quel appareil Bluetooth (la puce NFC sur le côté facilite l’appareillage avec un smartphone)… évidemment, elle est également compatible Chromecast, ce qui sera sans doute bien plus pratique au quotidien. De plus, le signal semble un poil altéré en Bluetooth… préférez donc le WiFi.

Les boutons à l’arrière permettent de stopper le Bluetooth mais aussi le microphone

La qualité du son

C’est une enceinte avant tout, la qualité du son délivré est donc importante. Soyons directs : nous ne pouvons pas recommander la LG-S50G pour les seuls mérites de la qualité sonore. À côté des produits de Bose et de Sonos, cette petite enceinte domestique ne brille pas. Le son se propage à 360 degrés, il est relativement puissant pour la taille du haut-parleur, mais dans certaines situations, l’enceinte a tendance à saturer. En effet, les aigus prennent le dessus et le son devient criard. Ensuite, le son est presque exclusivement axé sur les médiums, ce qui donne un subtil effet salle de bains (en gros, ça résonne). Enfin, la distorsion se fait également trop vite ressentir (surtout lorsque l’on compare au Google Home) avec un manque évident de clarté.

Un mot sur la diffusion à 360 degrés pour conclure : elle fonctionne très bien puisque l’on ne perçoit quasiment aucun changement de son en nous déplaçant. Cela peut être suffisant pour écouter de la musique, mais si vous êtes un expert en acoustique passez votre chemin.

En revanche, ceux qui possèdent déjà une installation Hi-Fi trouveront certainement leur bonheur avec cette enceinte qui pourra y diffuser de la musique. A condition toutefois de disposer d’un Chromecast Audio connecté à son amplificateur (ou même à n’importe quelle enceinte équipée d’une prise jack). A ce petit jeu, préférez quand même le Home Mini, qui fait le même job pour 60 euros.

Enfin, les microphones semblent correctement fonctionner. Ce qui signifie que dans un environnement calme, l’enceinte atteint presque 100 % de réussite, dès lors que c’est bruyant : il devient difficile d’interpeller Assistant. Je l’ai trouvée plus performante qu’un Home Mini, mais pas autant qu’un Home.

La partie Google Assistant

Nous n’allons pas vous refaire toute la partie sur Google Assistant qui reste similaire à Google Home : la Sony LF-S50G s’installe de la même manière, avec l’application Android et iOS Google Home, et s’utilise de la même manière. Seule exception au tableau : il n’est pas possible d’appeler quelqu’un avec l’enceinte Sony (mais l’option n’est de toute manière pas disponible en français sur le Home).

Vous pourrez donc contrôler vos objets connectés, poser vos questions, écouter de la musique… d’ailleurs elle ne se limite pas à la musique puisqu’il est possible de contrôler un Chromecast connecté à un téléviseur afin de regarder des films ou des séries sans jamais toucher la télécommande.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Prix et disponibilité

La Sony LF-S50G est disponible depuis le mois de décembre 2017 en France, elle avait été présentée à l’IFA 2017 (septembre). Vendue initialement à 250 euros, elle a profité très vite d’une promotion de 100 euros pour la positionner au même prix que le Google Home.

Verdict

Note finale du test 6/10
La Sony LF-S50G est une alternative à considérer face au Google Home, si ce type de produits vous intéresse. Elle propose les mêmes fonctions avec quelques petites caractéristiques uniques, comme l’afficheur (pour afficher l’heure) ainsi que le NFC (pour faciliter l’appareillage en Bluetooth). Malheureusement, le constat est mitigé du côté des performances audio, ainsi que de l’ergonomie générale de l’appareil. Les commandes tactiles sont très capricieuses et la base de l'appareil est en plastique chromé. Evidemment, le tableau dépeint n'est pas catastrophique, mais nous attendions beaucoup de cette enceinte intelligente. Pour rappel, elle est vendue à 250 euros, contre 150 pour le Google Home.
  • Points positifs
    • Sobre et élégante
    • Bluetooth et NFC
    • Une alternative à Google Home
    • Google Assistant fonctionnel et efficace
  • Points négatifs
    • Qualité sonore qui ne fait pas le poids face à la concurrence, surtout à ce prix (250 euros)
    • Finitions à désirer
    • Si vous ne voulez pas de Google dans votre vie, fuyez !