La photo culinaire au smartphone : Comment réussir ses clichés de pâtisserie ?

Ce contenu est offert par Samsung et réalisé par Humanoid xp

À l’ère d’Instagram, capturer ses découvertes et ses dégustations gastronomiques est devenu un véritable rituel pour la plupart des gourmands. Dans cette lancée, le smartphone est devenu un indispensable de la photographie de nos assiettes. Suivez le guide pour obtenir de beaux clichés appétissants !

Il faudrait probablement un livre entier pour faire le tour de la photo culinaire. Le sujet est très vaste. C’est pourquoi nous nous intéresserons uniquement à la photographie de pâtisseries dans ce tutoriel. Toutefois, les conseils que nous allons vous prodiguer peuvent s’appliquer de manière générale aux autres types de plats.

Connaître et aimer son sujet

Le premier conseil est une évidence : pour être un bon photographe culinaire, il faut aimer et s’intéresser à la gastronomie. Avoir également quelques petites connaissances en matière de cuisine ne mange pas de pain ! N’hésitez donc pas à vous inspirer sur des plateformes telles qu’Instagram, Pinterest, ou certains blogs.

Comme pour tout, il existe des tendances en photographie culinaire, et des ambiances particulièrement prisées des photographes. Selon le type de nourriture que l’on shoote, les couleurs et les univers ne seront pas les mêmes, tout comme l’histoire que l’on aura envie de raconter.
Voici quelques exemples d’adresses que nous apprécions particulièrement et qui peuvent vous inspirer :

À vous de vous abonner à vos préférés !

En cherchant par mots clefs ou par hashtag (#frenchpastry #patisserie #foodporn #recipes…) vous découvrirez toutes les dernières tendances en la matière. Ainsi, vous vous inspirerez et trouverez des idées de ce que vous avez envie de communiquer à travers vos photos.

Pour commencer la photo culinaire, le meilleur endroit pour photographier vos pâtisseries, c’est chez vous, dans votre cuisine ! Avec un peu d’entraînement et au milieu de votre univers (avec votre vaisselle, vos ustensiles, votre déco…) vous apprendrez très rapidement à créer le décor qui vous est propre, et trouverez votre manière de composer.

Une photo de pâtisserie prise au Galaxy S20 +. Il suffit de quelques éléments de décors pour donner une ambiance particulière à la photo.

Une photo de pâtisserie prise au Galaxy S20 +. Il suffit de quelques éléments de décors pour donner une ambiance particulière à la photo.

Une bonne composition

La composition est un élément essentiel de toute photographie, mais elle prend d’autant plus d’importance lorsqu’il s’agit de photographier des plats.

Les shootings culinaires demandent souvent un peu de stylisme et d’accessoirisation. Or, lorsque l’on débute, on n’a pas forcément l’envie ni les moyens d’investir dans beaucoup de matériel. Avoir peu de décors est en réalité une très bonne chose lorsque vous débutez : cela vous permet de focaliser votre attention sur la technique et la composition de l’image.

1- Épurer

Les photographies subtiles et épurées sont très en vogue, et seront parfaites pour commencer.
N’hésitez pas à laisser à votre produit une place centrale. Ainsi, l’attention sera portée uniquement sur le sujet. Ce type de composition permet d’obtenir des images fortes : le vide laissant respirer le produit, il le met en valeur et attire le regard uniquement sur lui.

Photo prise avec un Samsung Galaxy S20+.

Photo prise avec un Samsung Galaxy S20+.

2- S’approcher

Approchez-vous de votre sujet et zoomez (légèrement !) sur les détails, les textures et les couleurs. Vous n’aurez pas besoin de vous embêter à créer une mise en scène avec des accessoires que vous ne possédez pas, et vous approcher au plus près apportera de la gourmandise à votre sujet.

Photo prise avec un Samsung Galaxy S20+. La mise au point est faite au centre, ce qui permet d’isoler le sujet.

Photo prise avec un Samsung Galaxy S20+. La mise au point est faite au centre, ce qui permet d’isoler le sujet.

3- Utiliser l’humain

Un accessoire que vous aurez toujours à disposition et qui ne vous coûtera rien, c’est vous-même ! N’hésitez pas à faire apparaître vos mains dans votre composition. Non seulement cela permettra d’apporter de la vie à vos clichés, mais c’est en plus un support de mise en scène très pratique. Votre corps vous servira également à combler une scénographie qui pourrait vous apparaître un peu “vide”. Cela vous rassurera à vos débuts, vous constaterez qu’il n’est pas nécessaire de posséder plein d’accessoires de décoration pour obtenir de beaux clichés gourmands !

Le stylisme photo et le storytelling

Un aspect très important dans la photographie culinaire est ce qu’on appelle le « storytelling”. Vos clichés doivent raconter une histoire, véhiculer une ambiance, et susciter de la gourmandise. La recherche d’une ambiance et d’une histoire est étroitement liée à la recherche de votre style. C’est votre vécu, votre ressenti que vous souhaitez véhiculer à travers vos clichés.

Voici quelques conseils. Vous pouvez vous poser quelques questions de base pour vous aiguiller :

  1. Quel(s) souvenir(s) cette pâtisserie vous évoque-t-elle ? Un pique-nique, un anniversaire, un voyage ?
  2. À quelle période de l’année se trouve-t-on ? (on ne raconte pas la même histoire lorsque l’on photographie une tarte aux fruits d’été ou des biscuits sablés de Noël)
  3. Trouvez quelle est sa caractéristique principale ou tout du moins celle que vous souhaitez mettre en avant (sa couleur, sa texture, sa forme, etc.) Une mousse au chocolat et un coulis de framboise ne se mettent pas en valeur de la même manière.
Photo prise avec le Samsung Galaxy S20+, avec la fonction « photographie de nourriture”

Photo prise avec le Samsung Galaxy S20+, avec la fonction « photographie de nourriture”

Le mode « Nourriture »

Le mode « Nourriture »

Le mode « Nourriture »

Le Samsung Galaxy S20 dispose d'un mode « Nourriture » (dans l'onglet Plus de l'application photo) qui, grâce à de l'IA, rehausse les couleurs et les détails des photos de nourriture. Cette fonction est très flatteuse, parfois un peu « trop ». La saturation des couleurs et les contrastes sont parfois trop élevés, et on observe une perte de détails dans les hautes lumières. Elle est à utiliser avec modération !.

1- L’importance du cadrage et de la lumière

La lumière est une notion très importante dans tout type de photographie. En photographie culinaire, le flash est prohibé ! Rien de mieux qu’une source lumineuse naturelle. Bien entendu, même si la lumière naturelle reste le mieux pour ce type de photographies, n’hésitez pas à vous aider de ce que vous avez sous la main lorsque le climat ne vous y aide pas. Lorsque vous prendrez des photos de pâtisseries à la période de Noël, vous ne bénéficierez pas de la douce luminosité d’un soleil d’été. Qu’à cela ne tienne ! Une lampe de bureau bien placée, ou une jolie guirlande lumineuse placée en bokeh (rappel : le bokeh est tout simplement un flou artistique d’arrière-plan) apportera un côté cosy, douillet et gourmand.

Enfin, avant de commencer à prendre votre photo, il faut penser à bien régler sa balance des blancs. Pour rappel, la balance des blancs est le réglage de la dominante de température de l’image, entre le froid (dominante bleue) et le chaud (dominante jaune). Tout dépend de l’ambiance que vous avez envie de donner à votre composition.

2- Choisir le bon angle, et le bon moment

La nourriture est un produit particulier, car elle change d’aspect au fur et à mesure du temps : la crème glacée ou le chocolat peuvent fondre, les couleurs des fruits peuvent changer à la lumière et sous certaines températures. La photographie de pâtisserie demande un peu de préparation, vous devez donc particulièrement soigner la mise au point et vous trouver prêt à shooter.

Différents angles de prise de vue sont possibles :

Angle de 30 ou 45 degrés :

Photo prise avec le Galaxy S20+.

Photo prise avec le Galaxy S20+.

Shooter du dessus pour les plats “ronds” (tartes par exemple) :

Créer un bokeh d’arrière-plan pour mettre en avant le produit. Le bokeh permet de rajouter un côté mystérieux, poétique et aérien à votre composition, en bref, de faire rêver !

Sur ce cliché, la fonction « photographie de nourriture » du téléphone a été utilisée. Elle crée naturellement un bokeh et une saturation des couleurs, tous deux très réussis ici.

Sur ce cliché, la fonction « photographie de nourriture » du téléphone a été utilisée. Elle crée naturellement un bokeh et une saturation des couleurs, tous deux très réussis ici.

Petite astuce : N’hésitez pas à détourner la fonction “Portrait” de votre smartphone : elle est parfaite pour la photographie culinaire, en vous permettant de créer naturellement un beau bokeh d’arrière-plan.

3- La création du décor

Créer un beau décor qui fait rêver autour de la pâtisserie est particulièrement important. Afin de raconter une histoire particulière, axez et insistez sur les couleurs et les textures que vous souhaitez mettre en avant. Par exemple, vous pouvez souligner la beauté d’un fruit en en rajoutant quelques-uns à côté d’une part de gâteau.

À côté de cette tarte au citron, deux éléments de décor ont été rajoutés : la rondelle de citron et le basilic, afin de mettre en valeur le gâteau sans alourdir l’image.

À côté de cette tarte au citron, deux éléments de décor ont été rajoutés : la rondelle de citron et le basilic, afin de mettre en valeur le gâteau sans alourdir l’image.

Pensez à bien dégager le champ afin d’attirer l’œil sur le produit, ce qui le rendra particulièrement glamour et appétissant. Ces notions sont considérablement importantes en photographie de pâtisserie : vous devez créer un univers qui fait rêver et rendre votre photo gourmande.
Notre conseil : Ne pas hésiter à goûter ce que l’on shoote : une image de pâtisserie croquée dont s’échappe un cœur fruité ou chocolaté sera très appétissante !

Retouches et post-production

1- Instagram est votre ami !

En plus d’être une mine d’or d’inspiration, Instagram vous aidera à peaufiner vos images pour obtenir des clichés particulièrement gourmands.

À gauche la photo avant retouche, à droite la photo après retouche sur Instagram.

À gauche la photo avant retouche, à droite la photo après retouche sur Instagram.

Avec l’aide de quelques réglages, comme la saturation, des contrastes plus forts ou l’ajout d’un vignettage, la photo gagne en intensité.

2- Retoucher pour gagner en gourmandise

Lors de votre étape de retouche, et particulièrement en photographie de pâtisserie, nous vous conseillons d’insister sur la colorimétrie.
La création d’une explosion de couleurs donnera un côté particulièrement vivant, punchy et gourmand à vos clichés. Amusez-vous à repérer les couleurs dominantes, et n’hésitez pas à en souligner une ou deux, par exemple avec un joli plat ou une belle assiette dont les tons s’accordent bien avec votre composition.

Les contrastes et la saturation ont été poussés par la suite, afin d’exagérer le côté punchy et coloré de l’ensemble.

Les contrastes et la saturation ont été poussés par la suite, afin d’exagérer le côté punchy et coloré de l’ensemble.

Conclusion

Vous l’aurez compris, les détails sont particulièrement importants pour vos photographies culinaires. La lumière, le cadrage et l’histoire que vous souhaitez raconter feront vraiment la différence. Votre smartphone, ce petit objet léger, puissant et réactif que vous transportez partout vous sera particulièrement précieux pour réaliser ce type de clichés. Dès que vous aurez opté pour vos propres réglages et connaîtrez vos angles de vue favoris, vous deviendrez très vite un instagrammeur culinaire hors pair ! Ne vous découragez pas et rappelez-vous que la photographie gastronomique demande un peu d’entraînement avant d’être bien maîtrisée.

N’hésitez pas à aller vous inspirer sur les blogs ou les réseaux sociaux afin de capter les tendances, vous trouverez vite vos réflexes de prise de vue. Enfin, cherchez et trouvez votre propre univers, et racontez votre histoire. Avoir envie de communiquer son amour de la pâtisserie à travers une image reste un très bon moyen d’obtenir de belles photos !

À propos de l’autrice : Cet article a été rédigé par la photographe professionnelle Claire Teplitxky. Vous pouvez retrouver l’ensemble de son travail photographique sur son site web.