Golden Hour : comment réussir la photo parfaite au smartphone

Ce contenu est offert par Samsung et réalisé par Humanoid xp

La principale différence entre une photo banale et une photo artistiquement intéressante réside très souvent dans la lumière qui les compose. Dans cet article, il est justement question de lumière puisque je vous propose de découvrir quelques astuces qui vous permettront de sublimer vos photos dès cet été grâce à ce que l’on nomme la « Golden Hour ».

Nous allons voir ensemble qu’avec un simple smartphone, il est possible de réaliser des photos époustouflantes. Que vous soyez un photographe débutant ou expérimenté, nous allons aborder une multitude de techniques et d’astuces photographiques. Pour ce tutoriel, nous utiliserons un Samsung Galaxy S20. Mais ce long tutoriel est valable pour n’importe quel autre smartphone disposant d’un bon capteur photo.

Qu’est-ce que la Golden Hour ?

En photographie, on appelle « Golden Hour » (ou « heure dorée ») le moment de la journée où l’ambiance lumineuse est très colorée. Ces moments se situent au lever ou au coucher de soleil et on y retrouve alors des teintes à dominante orangées, jaunes ou roses. Durant ces périodes, les ombres sont également plus douces, moins marquées et plus allongées que durant la pleine journée.

Cadrage, position par rapport au soleil, retouche, ce tutoriel va vous expliquer comment prendre une belle photo avec la Golden Hour, quel que soit votre niveau.

Cadrage, position par rapport au soleil, retouche, ce tutoriel va vous expliquer comment prendre une belle photo avec la Golden Hour, quel que soit votre niveau.

Parce que la lumière de la Golden Hour donne une ambiance chaleureuse aux photos, elle est naturellement très appréciée des photographes. Cette plage horaire de seulement quelques minutes vous permet d’embellir considérablement un lieu à première vue fade ou sans intérêt lorsque l’on se trouve en pleine journée.

Quel est le bon moment pour photographier la Golden Hour ?

La Golden Hour se situe au lever ou au coucher du soleil. Il n’y a pas d’heure précise étant donné que cela varie en fonction de la période de l’année. Globalement vous pouvez partir du principe que l’heure dorée débute une heure avant le lever du soleil (jusqu’à une heure après celui-ci), puis recommence une heure avant le coucher du soleil (jusqu’à une heure après celui-ci). Cependant les moments les plus pertinents se trouvent souvent durant les quelques poignées de secondes qui précèdent le moment où le soleil sort de l’horizon ou commence à s’y cacher.

Partons maintenant sur le terrain photographier la Golden Hour !

1

Découverte

Trouver le bon endroit et composer sa photo

Étape 1 : trouver un sujet à photographier

Photographier c’est bien, savoir ce que l’on souhaite photographier c’est mieux. Prenez le temps d’analyser votre environnement afin de le comprendre et d’identifier les éléments intéressants qui le composent. Il peut s’agir d’un beau bâtiment, d’une route ou d’un chemin sinueux, d’une personne, ou, comme dans notre exemple d’un simple arbre isolé. Votre avez trouvé votre sujet ! Jusque là rien de bien compliqué.

Les sujets de la Golden Hour sont multiples : un bâtiment, une route sinueuse, une personne ou un simple arbre isolé.

Les sujets de la Golden Hour sont multiples : un bâtiment, une route sinueuse, une personne ou un simple arbre isolé.

Étape 2 : se positionner par rapport au soleil

Maintenant que votre sujet est identifié, il va falloir vous positionner par rapport à celui-ci et par rapport à la position du soleil. Pour cela, prenez le temps de tourner autour de votre sujet afin de visualiser vos différentes possibilités créatives. Il en existe globalement trois et chacune d’entre elles a ses propres particularités :

  • Le soleil de dos

Ce positionnement nous semble souvent logique et naturel, car il permet de bien éclairer notre sujet. Cependant, la lumière ainsi obtenue est plate et uniforme. D’une manière générale lorsque l’on travaille la Golden Hour il est moins intéressant de positionner le soleil dans son dos. Une exception existe tout de même lorsque la nature nous offre de magnifiques couleurs dans la partie du ciel située à l’opposé du coucher de soleil.

Avec le soleil dans le dos, vous jouerez essentiellement avec les couleurs du ciel.

Avec le soleil dans le dos, vous jouerez essentiellement avec les couleurs du ciel.

  • Soleil de face

Positionnez votre sujet entre le soleil et vous. Le soleil se retrouve donc face à vous, c’est ce que l’on nomme un « contre-jour ». Contrairement à ce que vous avez sûrement beaucoup entendu, le contre-jour n’est pas à éviter ! Au contraire, il est bien souvent notre meilleur allié, notamment en portrait. Une lumière en contre-jour permet de faire ressortir les contours d’un sujet de façon très élégante. Attention tout de même si vous laissez le soleil visible dans votre photo cela créera une zone saturée en lumière qui sera alors peu intéressante. Enfin, photographier en plein dans l’axe du soleil lorsque celui-ci est déjà couché permet d’obtenir de magnifiques dégradés de couleurs.

Le soleil de face crée un contre-jour. Idéal pour insérer une silhouette dans son cliché.

Le soleil de face crée un contre-jour. Idéal pour insérer une silhouette dans son cliché.

  • Soleil de côté

Cette dernière option est souvent un bon compromis entre les deux précédentes notamment lorsque le soleil est encore levé. Cependant, une fois celui-ci couché, il devient généralement bien plus intéressant de miser sur l’une des deux premières solutions.

Le soleil de côté est une solution alternative… qui dépend de vos choix de composition.

Le soleil de côté est une solution alternative… qui dépend de vos choix de composition.

Étape 3 : ajuster le cadrage

Il existe certaines règles de composition à connaître. Soit vous les appliquez, soit vous les enfreignez volontairement afin de développer votre propre style. Une des règles de base que nous allons appliquer ici est celle de la règle des tiers. Pour cela, il vous suffit d’imaginer que votre image est découpée en 3 parties égales verticalement et horizontalement. La plupart des smartphones vous permettent d’ailleurs d’afficher une aide visuelle sous la forme d’un quadrillage.

Pour afficher le quadrillage sur l’application photo de votre smartphone, activez la Grille dans les options de l’application.

Pour afficher le quadrillage sur l’application photo de votre smartphone, activez la Grille dans les options de l’application.

Maintenant, il vous suffit de positionner la ligne d’horizon de votre paysage sur la ligne horizontale basse ou haute de ce quadrillage. Pour faire votre choix entre ces deux options, demandez-vous simplement si l’élément que vous souhaitez mettre le plus en valeur se situe dans le ciel (par exemple les nuages) ou au sol (par exemple un champ).

Positionnez la ligne d’horizon sur la ligne horizontale haute (comme c’est le cas ici) ou basse pour commencer votre cadrage. Tout dépend de ce que vous désirez mettre en valeur dans votre photo. Dans notre cas, il s’agit des fleurs situées au premier plan.

Positionnez la ligne d’horizon sur la ligne horizontale haute (comme c’est le cas ici) ou basse pour commencer votre cadrage. Tout dépend de ce que vous désirez mettre en valeur dans votre photo. Dans notre cas, il s’agit des fleurs situées au premier plan.

Ces choix de composition paraîtront plus esthétiques qu’un simple centrage de la ligne d’horizon, mais il vous est bien évidemment possible de varier vos cadrages pour une plus grande créativité. Sur le Samsung Galaxy S20, il est également possible d’utiliser la fonction d’Aide au cadrage qui vous indique le cadrage optimal conseillé pour une scène donnée.

L'Optimiseur de scène du Samsung Galaxy S20

L'Optimiseur de scène du Samsung Galaxy S20

L'Optimiseur de scène du Samsung Galaxy S20

Le Samsung Galaxy S20 dispose d'un mode « Optimiseur de scène » qui reconnaît de façon automatique le type de sujet que vous photographiez. Il s'agit en fait d'un système d'Intelligence Artificielle qui est capable de mieux mettre en valeur les objets qu'il reconnaît (une forêt, la mer, de la nourriture) en ajustant leurs couleurs pour mieux les faire ressortir.

La petite subtilité supplémentaire ici est d’utiliser l’objectif grand-angle et de cadrer ainsi un large premier plan composé de fleurs (et même d’un petit papillon !). Afin d’obtenir une photo riche et visuellement impactante, pensez à y intégrer 3 profondeurs d’intérêts visuels. Dans notre exemple, nous avons au premier plan des fleurs, puis notre sujet principal qui est l’arbre et enfin un magnifique coucher de soleil en arrière-plan qui vient sublimer le tout.

Étape 4 : gérer l’exposition avec le mode HDR

Lorsque l’on prend une photo orientée directement vers le soleil, on risque fortement de se retrouver avec une image surexposée dans la zone où se situe le soleil. C’est tout à fait normal, mais dans notre cas nous souhaitons obtenir un bon équilibre entre l’exposition du ciel et celle des éléments au sol. Dans ce cas, activez alors le mode HDR. Le smartphone va automatiquement ajuster et combiner plusieurs expositions dans le but d’optimiser l’exposition sur l’ensemble de l’image.

Étape 5 : attendre le bon moment

Place maintenant à la patience ! Souhaitez-vous garder le soleil visible au loin au risque d’obtenir une image surexposée au niveau de celui-ci ou préférez-vous attendre qu’il se couche et laisse place uniquement à un dégradé de couleurs ? Vous avez le choix. Il n’y a d’ailleurs pas de bon ou de mauvais choix, car chaque photo est unique et correspond à la vision artistique de la personne qui l’a prise.

Et voici le résultat en suivant les étapes de ce tutoriel débutant. La photo a été prise directement avec notre Samsung Galaxy S20 et n’a pas été retouchée.

Et voici le résultat en suivant les étapes de ce tutoriel débutant. La photo a été prise directement avec notre Samsung Galaxy S20 et n’a pas été retouchée.

2

Perfectionnement

Jouer avec les nuages, trouver le bon timing

Pour cette deuxième photo, nous allons légèrement augmenter la difficulté en intégrant un ou une modèle, tenter de jouer avec les nuages et réussir à trouver le timing parfait en termes de cadrage et de lumière. Un beau programme déjà plus ambitieux et au résultat encore plus satisfaisant !

Gardez en tête que les nuages sont vos meilleurs amis lorsqu’il s’agit de mettre en valeur un coucher de soleil durant la Golden Hour. La lumière vient les éclairer d’une teinte envoûtante, chaleureuse, et même parfois surprenante ! Pour parvenir à capturer ce moment magique, il faut être préparé et extrêmement réactif. La Golden Hour ne dure pas très longtemps, vous avez devant vous seulement une poignée de minutes avant que la lumière et les couleurs ne changent totalement.

Étape 1 : choix du lieu et positionnement

Plus vous serez préparé, plus vous augmenterez vos chances d’obtenir une belle photo. Comme pour la photo du niveau précédent, la première étape consiste à repérer un lieu propice à une photo de Golden Hour. Nous avons choisi ici une petite chapelle située sur une colline, correctement orientée par rapport au coucher de soleil. Ce choix est stratégique, car il permet de faire facilement ressortir le bâtiment de la ligne d’horizon de la photo (les éléments en arrière-plan étant en contrebas de la colline).

Vous noterez par ailleurs qu’une fois de plus la photo est prise à environ 40 ou 50 centimètres du sol.

Les raisons de ce choix sont multiples :

1- Faire davantage ressortir le bâtiment
En vous rapprochant du sol, votre sujet se détachera davantage de l’horizon et aura pour unique fond le ciel coloré de la Golden Hour. Il s’agit d’un des meilleurs moyens pour mettre en valeur n’importe quel type de sujet.

Baissez-vous de façon à faire baisser la ligne d’horizon sur votre photo.

Baissez-vous de façon à faire baisser la ligne d’horizon sur votre photo.

2 – Utiliser un premier plan (fleurs)
Il va de soi qu’en vous approchant du sol il vous sera possible d’intégrer dans votre cadrage des éléments situés au sol. Attention toutefois à trouver un juste milieu. Si vous vous positionnez trop bas cela risque fort de ne pas être esthétique, car il est souvent bien plus intéressant de préserver une bonne lecture de la profondeur de votre scène (ici l’étendue du champ).

3 – Proposer un point de vue différent
Il n’y a rien de plus banal et commun qu’une photo prise à « hauteur d’homme ». Vous baisser vous permettra de vous différencier de façon très simple. D’une manière générale demandez-vous toujours si votre position et angle de vue sont trop évidents et simples. Si la réponse est oui, alors cherchez d’autres idées plus créatives dont la première est souvent de se baisser.

En se baissant, on parvient à mieux mettre en valeur le premier plan.

En se baissant, on parvient à mieux mettre en valeur le premier plan.

Étape 2 : utiliser un/une modèle

Pour ce deuxième exemple, nous avons utilisé une modèle. Intégrer de l’humain (ou un animal) dans vos photos apporte toujours une réelle plus-value émotionnelle. Cela permet à l’audience de s’identifier dans la scène et donc de s’imaginer vivre ce moment avec vous. Cependant cela complexifie un peu l’exercice, car la position du ou de la modèle doit être correctement pensée pour que le rendu soit intéressant. Par ailleurs, sa pose retranscrit elle aussi une émotion particulière qu’il faudra donc judicieusement choisir.

Pour y parvenir, posez-vous les questions suivantes :

  • Que fait votre sujet dans ce paysage ? (il se balade, il travaille, il se repose ?)
  • S’il se déplace, est-ce qu’il court ? Marche ?
  • S’il est statique, est-il debout ? Allongé ? Que fait-il ?
  • Et surtout vers où son regard ou son déplacement emmène-t-il l’attention du spectateur ?

Dans notre exemple, notre modèle se promène dans le paysage, elle marche de façon élégante et élancée et nous emmène avec elle vers le coucher de soleil.

Étape 3 : complexifier sa composition

Nous avons vu dans le niveau précédent la notion de règle des tiers. Pour cette nouvelle photo nous allons utiliser cette même règle, mais en la complexifiant un peu. L’idée est d’utiliser les intersections entre ces lignes et de positionner un ou plusieurs éléments sur les zones ainsi formées. Les 4 points d’intersection sont appelés les « points de force » de l’image et sont très souvent utilisés pour mettre en valeur un sujet précis. Dans notre exemple nous avons cadré notre photo de telle sorte que 3 points de force soient utilisés :

1 – En haut à gauche : la modèle2 – En haut à droite : la chapelle3 – En bas à droite : les fleurs

1 – En haut à gauche : la modèle
2 – En haut à droite : la chapelle
3 – En bas à droite : les fleurs

Étape 4 : le résultat

Si tous ces éléments sont remplis, il ne vous reste plus qu’à prendre plusieurs photos afin de multiplier vos chances de réussite de cadrage. Voici le résultat de notre travail :

Quelques nuages, une modèle et une bonne gestion des lignes de force et voici le résultat en suivant nos conseils de ce tutoriel confirmé. La photo est prise avec le Galaxy S20 et n’a pas été retouchée.

Quelques nuages, une modèle et une bonne gestion des lignes de force et voici le résultat en suivant nos conseils de ce tutoriel confirmé. La photo est prise avec le Galaxy S20 et n’a pas été retouchée.

3

Expert

Le mode Pro et la retouche photo

Il est temps pour vous d’approfondir vos connaissances techniques en prise de vue photographique et retouche. Pour cela, nous allons réaliser la photo suivante avec le mode « Pro » du Samsung Galaxy S20. Sur votre smartphone cela correspond au mode parfois appelé « Avancé » ou « Expert » vous permettant de personnaliser les paramètres de prise de vue.

Étape 1 : mode Pro et positionnement

L’idée pour nous va être de réaliser une silhouette d’un objet ou d’un modèle dans un paysage. Pour cela, trouvez un lieu et angle de vue vous permettant de faire ressortir au maximum votre sujet de la ligne d’horizon. Ainsi, grâce à la luminosité offerte par la Golden Hour, vous allez pouvoir créer un contraste fort entre votre sujet et son arrière-plan.

Placée au sommet, la modèle fera une très belle silhouette avec le contre-jour du soleil couchant.

Placée au sommet, la modèle fera une très belle silhouette avec le contre-jour du soleil couchant.

Étape 2 : Paramètres de prise de vue

  • Le format de fichier

Jusqu’à présent nous avons utilisé le format de fichier compressé JPEG. Nous allons cette fois-ci utiliser le format RAW qui permet d’utiliser les données brutes de prise de vue dans le but d’apporter notre propre développement à l’image (ajustement des couleurs et de l’exposition de façon optimale et sans perte de qualité).

Dans les paramètres avancés de l’application photo, vous trouverez des options d’enregistrement qui permettent d’enregistrer les clichés en format RAW.

Dans les paramètres avancés de l’application photo, vous trouverez des options d’enregistrement qui permettent d’enregistrer les clichés en format RAW.

  • ISO

Essayez de garder autant que possible une sensibilité ISO basse afin de réduire au maximum le bruit dans l’image et donc d’obtenir la meilleure qualité possible. ISO 100 est la valeur de référence qu’il est bon de choisir dans ce cas précis.

Les ISO se trouvent en bas (ou à gauche en mode portrait) du mode Pro de l’application photo.

Les ISO se trouvent en bas (ou à gauche en mode portrait) du mode Pro de l’application photo.

  • Vitesse d’obturation

La vitesse d’obturation va maintenant vous permettre d’ajuster l’exposition de votre image. Il est primordial ici d’exposer pour les hautes lumières quitte à sacrifier davantage les zones sombres. Ainsi, sous-exposez votre image pour visualiser des détails autour du soleil tout en gardant une silhouette visible de votre sujet.

La vitesse d’obturation joue sur la quantité de lumière que le capteur photo reçoit. Il s’agit de fractions de secondes pendant lesquelles la lumière va rentrer dans le capteur.

La vitesse d’obturation joue sur la quantité de lumière que le capteur photo reçoit. Il s’agit de fractions de secondes pendant lesquelles la lumière va rentrer dans le capteur.

  • Mise au point

Il ne vous reste plus qu’à ajuster votre mise au point en tapant sur votre écran pour choisir la zone qui doit être nette. Cette étape est d’autant plus importante quand vous avez un premier plan proche du smartphone comme dans notre exemple.

Faites le point sur votre sujet pour éviter qu’il ne soit flou !

Faites le point sur votre sujet pour éviter qu’il ne soit flou !

  • Le résultat brut, sans retouche

En réglant précisément son application photo, voici le résultat « brut » obtenu :

La photo brute, en JPG, non retouchée. De base et sans retouche, elle pourrait connaître un petit succès sur Instagram.

La photo brute, en JPG, non retouchée. De base et sans retouche, elle pourrait connaître un petit succès sur Instagram.

La photo est bien cadrée et l’effet de silhouette est bien présent sur la photo. Mais il est encore possible d’améliorer le rendu en passant par la phase de retouche. Ça tombe bien, nous avons justement le fichier RAW de la photo sous la main pour les effectuer !

Étape 3 : La retouche photo sur Snapseed

Nous allons maintenant procéder au développement de notre photo. Étant donné qu’il s’agit d’un fichier RAW, nous avons la possibilité de pousser ses retouches de façon très intéressante. Pour ce tutoriel, nous avons utilisé Snapseed, une application de retouche photo entièrement gratuite, disponible sur le Play Store.

  • Tons clairs

La première étape consiste en la récupération de quelques informations dans les hautes lumières, pour cela, baissez cette valeur jusqu’à obtenir un juste milieu.

  • Ombres

Dans l’optique de réaliser un effet silhouette, il est important d’assombrir les ombres de l’image. Vous pouvez donc réduire ce paramètre aussi.

Assombrissez les ombres pour mieux mettre en valeur certaines parties de la photo.

Assombrissez les ombres pour mieux mettre en valeur certaines parties de la photo.

  • Contraste

Un léger contraste permet d’accentuer la différence d’exposition entre les tons clairs et les ombres et donc de renforcer l’effet silhouette souhaité.

Le contraste permet de mieux mettre en valeur la silhouette.

Le contraste permet de mieux mettre en valeur la silhouette.

  • Structure

D’une manière générale, l’ajout de structure (pour faire ressortir la texture des objets dans toute la photo) est intéressant sur un paysage.

La structure permet de mieux faire ressortir les détails d’une image.

La structure permet de mieux faire ressortir les détails d’une image.

  • Saturation

Ce paramètre est très subjectif, à vous de doser la saturation des couleurs comme bon vous semble. Pour notre exemple nous allons légèrement l’augmenter.

Attention, ne poussez jamais au maximum la jauge de saturation lors de la retouche.

Attention, ne poussez jamais au maximum la jauge de saturation lors de la retouche.

  • Température et coloration

Comme son nom l’indique, ce réglage permet de modifier la température de couleur de l’image et donc sa balance des blancs. Plus cette valeur est élevée et plus votre image tirera vers les tons chauds (jaune). À l’inverse plus cette valeur est basse et plus votre image tirera vers les tons froids (bleu). La coloration quant à elle vous permet de changer la teinte des couleurs de la photo. Ici aussi, je vous laisse juge pour déterminer ce qui fonctionne le mieux avec votre photo et sujet.

  • Supprimer les petits détails

Le petit détail supplémentaire que nous pouvons apporter à notre photo est la suppression de ce petit reflet de lumière. Pour cela Snapseed propose un outil de Correction. Il vous suffit de zoomer sur l’élément que vous souhaitez supprimer puis de peindre dessus avec votre doigt. Et le tour est joué !

Le petit point jaune à disparu lors de notre retouche !

Le petit point jaune à disparu lors de notre retouche !

Étape 4 : Le résultat final

La retouche de la photo est terminée ! Il ne vous reste plus qu’à la partager sur les réseaux sociaux. La Golden Hour n’a désormais plus de secret pour vous.

Une lumière dorée et une silhouette au loin. Mission réussie !

Une lumière dorée et une silhouette au loin. Mission réussie !

À vous de jouer maintenant !

Ce tutoriel vous a plu ou vous a instruit ? Nous vous proposons de le mettre immédiatement en pratique. Partagez-nous vos plus belles photos de Golden Hour sur Instagram ou sur Twitter en utilisant le hashtag #withGalaxyFrandroid. Les clichés les plus réussis seront ensuite affichés sous ce tutoriel dès la semaine prochaine !

À propos de l’auteur

Olivier Schmitt est un photographe professionnel et directeur artistique français. C’est aussi l’un des meilleurs professeurs de photographie et de montage que vous pouvez trouver sur le web. Vous pouvez consulter ses nombreux tutoriels sur la photo, la vidéo et la retouche sur son site web ou sur sa chaîne Youtube.