Voici une analyse intéressante réalisée sur les trois plateformes que sont Android, Windows Mobile et l’Iphone réalisée par Tony Bradley pour PCWorld et traduite par Frandroid :

Les résultats d’une étude menée sur les smartphones proviennent de chez comScore pour ce dernier trimestre (Novembre-Decembre-Janvier) et concernent seulement les Etats-Unis. On peut voir que l’utilisation d’un smartphone est en hausse de 18% par rapport au trimestre précédent avec plus de 42 millions d’utilisateurs. Et le grand vainqueur de ces statistiques est le système d’exploitation créé par Google, Android.

Ces dernières statistiques démontrent que le smartphone est avant tout considéré comme un outil de business, plutôt qu’un jouet de consommation. Les entreprises et les professionnels continuent d’utiliser Blackberry et Android, et ceux sous n’importe quelles formes, plutôt que l’Iphone d’Apple.

La publicité provocatrice, pour lancer le Motorola Droid, réalisée par Verizon ou encore les annonces du lancement du Nexus One par le géant Google, semblent avoir portés leurs fruits. Android a plus que doublé sa part de marché sur le trimestre précédent (250%, passant de 2,8% à 7,1% sur le marché du smartphone aux Etats-Unis)

Cette augmentation de part de marché semble s’être réalisée aux dépens de Microsoft. Récemment, Microsoft a lancé la prochaine génération de la plateforme Windows Phone 7, mais ça n’a pas aider à arrêter l’hémorragie des téléphones sous Windows Mobile. En effet, le processus d’upgrade vers le système d’exploitation Windows Phone 7 et le manque de compatibilité des applications envers les anciens terminaux risque de causer quelques pertes au cours du prochain trimestre.

Windows Phone 7 est en effet une nouvelle plateforme qui part de zéro : il ne s’agit pas d’une évolution de l’actuel Windows Mobile en déclin.Le marché est avide de la prochaine génération de système d’exploitation et j’espère que Microsoft saura rebondir et retrouver des parts de marché lorsque la nouvelle plateforme sera complètement mise en place.

Malgré ses nombreuses pertes, Microsoft reste en troisième position derrière Apple qui a stagné au cours de ces derniers trimestres. L’Iphone a connu une augmentation de 0,3%. Il reste tout de même l’objet dont tout le monde s’inspire mais Apple a atteint un point de saturation lors de l’achat d’un nouveau smartphone.

Malgré son succès monumental, Apple fait face à certains obstacles en essayant de continuer à augmenter la part de marché de l’Iphone. Un système fermé, une plateforme propriétaire, des outils d’intégration encore immatures ou inférieurs quand il s’agit de l’implémentation d’Iphones en entreprise, ainsi que le fait qu’il soit lié à un seul fournisseur de services téléphoniques sont tous les handicaps de l’Iphone OS.

Le combat consommateur/business est apparemment bien plus qu’une étiquette. Alors qu’Apple a fait des progrès pour rendre son Iphone plus « business friendly », et que certains administrateurs dans le domaine informatique ont adopté la plateforme, l’Iphone d’Apple reste tout de même plus un jouet de consommation plutôt qu’un smartphone d’entreprise.

Il est probable que les entreprises sous Windows Mobile passent sur Android. En effet, Android offre une expérience d’approche de ce que les utilisateurs en sont venus à attendre d’un Iphone, mais elle offre une plateforme open-source qui est beaucoup plus personnalisable et favorable aux entreprises que l’Iphone.

Android est désormais disponible auprès des 4 services de téléphonie mobile aux Etats-Unis, tandis que l’Iphone n’est vendu que par AT&T. Le premier smartphone Android distribué par AT&T (Motorola BackFlip) est légèrement plus faible que le Motorola Droid ou le Nexus One mais la porte est désormais ouverte, et AT&T continuera d’élargir son panel de smartphones Android.

La série des Windows Phone 7 ne sera disponible qu’à partir de cet automne 2010 et le prochain trimestre risque une nouvelle fois d’être le combat entre Android et Iphone, où Android devrait très probablement gagner en remportant les parts de marché de Windows Mobile, en chute libre.

Si l’on continue comme ça, il est fort à parier qu’Android pique la troisième place à Windows Mobile, derrière BlackBerry et l’Iphone.